L’Arabie Saoudite, médiatrice dans la crise entre le Maroc et l’Algérie ?

29 août 2021 - 12h11 - Maroc - Ecrit par : S.A

Au lendemain de l’annonce par l’Algérie de la rupture de ses relations diplomatiques avec le Maroc, le ministre des Affaires étrangères saoudien, Fayçal Ben Farhane annonce s’être entretenu par téléphone avec ses homologues algérien et marocain. Serait-ce le début d’une médiation saoudienne dans la crise entre les deux pays voisins ?

Le ministre saoudien des Affaires étrangères, Fayçal Ben Farhane s’est fendu de deux tweets vendredi 27 août, pour annoncer qu’il a eu des entretiens téléphoniques avec ses homologues algérien et marocain. Sans toutefois fournir des précisions. Tout porte à croire que l’Arabie saoudite tente de jouer un rôle de médiateur dans la crise entre le Maroc et l’Algérie. C’est d’ailleurs l’un des premiers pays à réagir à la décision d’Alger de rompre ses relations diplomatiques avec Rabat.

À lire : Tensions Algérie-Maroc : réactions de l’Arabie saoudite et des États-Unis

Dans un communiqué, l’Arabie saoudite disait avoir bon espoir du retour des relations entre les deux pays le plus vite possible. Dans ce sens, le royaume a appelé « les frères dans les deux pays à faire valoir le dialogue et la diplomatie afin d’aboutir à des solutions aux points de discorde avec ce qui pourra contribuer à l’ouverture d’une nouvelle page les relations entre les deux pays frères ». Des relations qui devront « revenir avec un bénéfice pour les peuples les deux pays, concrétiser la sécurité et la stabilité dans toute la région et renforcer la coopération arabe », ajoute la même source.

À lire : L’Algérie rompt ses relations diplomatiques avec le Maroc

Du côté algérien, le diplomate et ancien ministre Abdelaziz Rahabi semble voir d’un mauvais œil la tentative de médiation saoudienne.« Il est encore trop tôt pour la médiation. […] Une médiation arabe ou autre n’est pas envisageable, chaque partie doit assumer la responsabilité de ses actes », a-t-il déclaré à TSA.

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Algérie - Diplomatie - Arabie saoudite

Aller plus loin

Tensions Maroc-Algérie : s’achemine-ton vers une « instabilité » au Maghreb ?

L’Algérie a rompu mardi ses relations avec Rabat. Cette nouvelle crise entre les deux puissances militaires au Maghreb risque d’entraîner une « instabilité » dans toute la région.

Médiation saoudienne dans la crise Maroc-Algérie : Alger apporte un démenti

L’Algérie affirme que la visite du chef de la diplomatie saoudienne, le prince Fayçal Ben Farhan Ben Abdallah Al Saoud s’est inscrit dans le cadre d’une médiation de l’Arabie...

La Ligue arabe appelle le Maroc et l’Algérie à la retenue

Le secrétaire général de la Ligue arabe, Ahmed Aboul-Gheit a réagi à la décision de l’Algérie de rompre les relations diplomatiques avec le Maroc. Il appelle les deux pays à la...

L’Algérie pose ses conditions pour une réconciliation avec le Maroc

La médiation saoudienne dans la crise entre le Maroc et l’Algérie semble porter ses fruits. Alger pose des conditions pour le rétablissement de ses relations avec Rabat.

Ces articles devraient vous intéresser :

Maroc-Israël : deux ans de relations fructueuses, selon Alona Fisher-Kamm

Mardi a été célébré le deuxième anniversaire de la reprise des relations entre le Maroc et Israël. Une occasion pour Alona Fisher-Kamm, cheffe par intérim du bureau de liaison de Tel-Aviv à Rabat, de faire le bilan de ce rapprochement.

Youssef Amrani officiellement ambassadeur du Maroc auprès de l’UE

Nommé en octobre 2021 par le roi Mohammed VI au poste d’ambassadeur du Maroc auprès de l’Union européenne, Youssef Amrani aurait reçu en cette fin d’année, l’accord des instances européennes pour démarrer sa mission.

Maroc : un ancien diplomate accusé de prostitution de mineures risque gros

L’association Matkich Waldi (Touche pas à mon enfant) demande à la justice de condamner à des « peines maximales » un ancien ambassadeur marocain, poursuivi pour prostitution de mineures.

Maroc : pressions pour rompre les relations avec Israël

Alors que Israël intensifie sa riposte contre le mouvement palestinien du Hamas, de nombreux Marocains multiplient les appels à rompre les relations diplomatiques entre le Maroc et l’État hébreu. Au Maroc, de nouvelles manifestations ont été organisées...

Les MRE confrontés à un durcissement des conditions d’envoi de fonds depuis l’Europe

Face au durcissement des autorités européennes sur les transferts des Marocains résidant à l’étranger (MRE), le wali de Bank Al-Maghrib (BAM), Abdellatif Jouahri appelle à une action diplomatique d’envergure.

Mohammed VI et le pari gagnant de l’ouverture en Afrique

Le Maroc a connu une croissance économique assez soutenue depuis 2000, après l’accession au trône du roi Mohammed VI. Le royaume prend des mesures pour attirer les investissements étrangers et devenir une grande puissance régionale.

Le nouveau ministre israélien des Affaires étrangères attendu au Maroc

Le sommet des pays signataire des Accords d’Abraham qui se tiendra au mois de mars pourrait connaître la participation d’Eli Cohen, le nouveau ministre israélien des Affaires étrangères.