Arnaque immobilière à Bouskoura

29 mars 2021 - 16h20 - Maroc - Ecrit par : A.P

Un promoteur immobilier à Bouskoura a tenté de vendre des logements sociaux à des dizaines de futurs acquéreurs chez qui il a pris des avances. Ces derniers, ayant découvert la supercherie, exigent le remboursement de leurs dus.

L’affaire a éclaté lorsque des dizaines de futurs propriétaires de cette ville située dans la région de Casablanca, ont été invités à produire une attestation de non-détention d’un autre bien immobilier, rapporte le quotidien Assabah. Surpris par cette demande, ils ont cherché à mieux comprendre. C’est à ce moment qu’ils ont découvert que les immeubles à acquérir sont en réalité des logements sociaux. Ces types de logements sont généralement réalisés par l’État au profit des catégories sociales à faible revenu, ce qui justifie la demande d’une attestation de non-détention d’un bien immobilier.

Ces futurs propriétaires se sont aussi fait avoir sur le prix de vente des logements, largement supérieur aux 250 000 dirhams fixés par les autorités pour ce type d’appartements. Les concernés ont déjà saisi les autorités de la province de Nouaceur, sans succès. Ils ont par ailleurs engagé les procédures judiciaires en vue de la restitution de leurs avances. Mais grande a été leur surprise de constater que le compte bancaire de la société qui a perçu leurs avances, est vide. Malgré cela, ils ne désespèrent pas et restent déterminés à rentrer dans leurs fonds par tous les moyens possibles.

Sujets associés : Immobilier - Casablanca - Bouskoura - Arnaque

Aller plus loin

El Jadida : un faux architecte condamné à 4 ans de prison ferme

Le tribunal de première instance d’El Jadida a condamné un escroc qui se faisait passer pour un architecte et son complice à quatre ans de prison ferme et six mois avec sursis...

Spoliation immobilière à Casablanca : les vrais propriétaires ont enfin obtenu justice

Après 12 ans de procédure judiciaire, l’affaire Brissot, l’un des plus célèbres cas de spoliation foncière au Maroc, a connu son épilogue au début du mois de mars. Les...

Maroc : des promoteurs immobiliers épinglés pour fausses factures

Plusieurs promoteurs immobiliers ont été récemment épinglés à Tanger, Casablanca et Marrakech pour leur implication dans des affaires de fausses factures. Le montant total de...

Maroc : un escroc de l’immobilier arrêté à Guercif

La police a procédé à l’arrestation d’un escroc très actif dans la ville de Guercif et ses environs. Il a fait plusieurs victimes à qui il faisait signer des hypothèques sur des...

Ces articles devraient vous intéresser :

Le château de Gretz-Armainvilliers, ancienne propriété du roi Hassan II

Le roi Hassan II n’avait pas seulement un goût prononcé pour les voitures de luxe. Il était aussi un amoureux de belles demeures et avait acquis une auprès de la famille Rothschild.

Maroc : le secteur immobilier marque des points malgré la crise

En 2023, malgré les chocs endogènes, la conjoncture internationale et la stagnation de l’activité, le secteur de l’immobilier au Maroc a montré sa résilience. Et, les perspectives pour l’année prochaine s’annoncent meilleures.

Des influenceurs marocains impliqués dans des achats immobiliers illégaux à l’étranger

L’Office des changes a découvert que des influenceurs et créateurs de contenu sur Internet ont des propriétés non déclarées à l’étranger et violent les textes régissant le change.

Terres soulaliyates : mise en garde du ministère de l’Intérieur

La légalisation des signatures portant sur des transferts de propriété de terres soulaliyates est « illégale » et peut donner lieu à des poursuites judiciaires, a rappelé le ministère de l’Intérieur aux présidents des collectivités territoriales.

Airbnb échappe au fisc marocain

Airbnb, la plateforme communautaire permettant de mettre en relation des voyageurs avec des entreprises hôtelières (hôtels, gîtes, chambres d’hôtes), des investisseurs en immobiliers locatifs para-hôteliers, échappe au fisc marocain.

Maroc : légère baisse des prix de l’immobilier au deuxième trimestre

Les prix de l’immobilier au Maroc ont enregistré un léger recul au deuxième trimestre de l’année, relève Mubawab dans son Guide de l’immobilier.

Immobilier : voici la tendance des prix à Tanger

Pour le compte du deuxième trimestre de l’année en cours, Bank Al Maghrib a livré ses tendances sur l’immobilier à Tanger, dans son Indice des prix des actifs immobiliers.

Location au Maroc : une hausse générale des prix

Une montée générale des prix des loyers a été observée au Maroc, que ce soit pour les appartements ou les villas et ce dans la plupart des villes. Voyons ça en détail.

Difficile de trouver une offre adéquate sur le marché de l’immobilier marocain

Le marché de l’immobilier au Maroc fait face à un déséquilibre entre l’offre en logements et la demande émanant des acheteurs. Ces derniers ont du mal à trouver une offre adéquate.

Maroc : l’agent immobilier associé à la lutte contre le blanchiment d’argent

Le Maroc veut impliquer la profession de l’agent immobilier dans la lutte contre le blanchiment d’argent et le financement du terrorisme. Mais sa réglementation s’avère avant tout urgente.