Recherche

Actualités : Bouskoura

Voici une sélection d'articles en rapport avec le thème : Bouskoura
15 septembre 2021

Le milliardaire Anas Sefrioui ne s’est pas rendu au tribunal

L’homme d’affaires, Anas Sefrioui et sa famille ont manqué mardi leur rendez-vous avec le tribunal de première instance de Casablanca. Ils avaient été convoqués suite à la plainte déposée par EPC Maroc pour destruction sans sommation de ses locaux à Bouskoura.
7 septembre 2021

Le milliardaire Anas Sefrioui et sa famille devant la justice

L’homme d’affaires, Anas Sefrioui et sa famille devront comparaître devant le tribunal de première instance de Casablanca, le 14 septembre. Cette convocation fait suite à la plainte déposée par EPC Maroc pour destruction sans sommation de ses locaux à Bouskoura.
28 juillet 2021

Des composants de Tesla fabriqués au Maroc

La fabrication des pièces automobiles de la marque Tesla du milliardaire Elon Musk confiée à la société américaine STMicroelectronics, implantée à Bouskoura dans la région de Casablanca propulse le Maroc sur le marché des véhicules électriques. Il est en passe de devenir le premier pays africain à faire son entrée sur ce marché.
30 juin 2021

Anas Sefrioui réagit à la plainte contre lui et sa famille

Anas Sefrioui, PDG du groupe Addoha, a réagi à la plainte déposée contre lui et certains membres de sa famille par EPC Maroc les accusant d’avoir détruit abusivement et sans sommation ses locaux à Bouskoura, le 29 mars dernier. Il a démenti les allégations de l’entreprise d’explosifs civils.
29 juin 2021

Le Maroc, le choix du milliardaire Elon Musk

Les pièces automobiles de la marque Tesla du milliardaire Elon Musk vont être en partie fabriquées au Maroc. À la manœuvre, la société américaine STMicroelectronics, implantée à Bouskoura dans la région de Casablanca.
28 juin 2021

Une plainte contre Anas Sefrioui et sa famille

EPC Maroc a assigné l’homme d’affaires, Anas Sefrioui, et les membres de sa famille Saad Sefrioui, Kenza Sefrioui et Malik Sefrioui en justice suite à la destruction sans sommation de ses locaux à Bouskoura. En attendant la finalisation des travaux d’expertise et d’évaluation, l’entreprise d’explosifs civils réclame une indemnité provisionnelle à titre de dommages pour les préjudices subis de 10 millions de dirhams.
15 mai 2021

Bouskoura : le cambrioleur de villas arrêté

Les éléments de la gendarmerie royale de Nouaceur ont réussi à interpeller le voleur « fantôme », accusé d’avoir cambriolé 20 villas à Bouskoura et ses environs. C’est le fruit d’une longue enquête.
29 mars 2021

Arnaque immobilière à Bouskoura

Un promoteur immobilier à Bouskoura a tenté de vendre des logements sociaux à des dizaines de futurs acquéreurs chez qui il a pris des avances. Ces derniers, ayant découvert la supercherie, exigent le remboursement de leurs dus.
1er mars 2021

El Othmani rend visite à Ramid à l’hôpital

Le chef du gouvernement Saâdeddine El Othmani, également secrétaire général du Parti justice et développement (PJD) s’est rendu à l’hôpital Mohammed VI de Bouskoura où il s’est enquis de l’état de santé de Mustapha Ramid, ministre d’État chargé des droits de l’Homme et des relations avec le Parlement. Ce dernier avait subi avec succès une intervention chirurgicale du rein, samedi 27 février.
12 novembre 2020

Marché locatif : les Marocains ont un engouement pour les biens meublés

Le marché locatif de longue durée enregistre de vrais changements depuis quelques mois au Maroc. Le goût est de plus en plus prononcé pour les biens meublés, confirme Mubawab dans sa dernière édition du tensiomètre locatif pour le compte du 3e trimestre.
8 octobre 2020

Covid-19 : enquête sur la mauvaise gestion des déchets médicaux

La gestion des déchets médicaux résultant de la pandémie du coronavirus a été maintes fois soulevée par certains observateurs qui se demandaient comment les sociétés qui s’en chargent pourraient gérer d’aussi grosses quantités. Les deux sociétés situées à Ain Atik et Bouskoura et qui ont le monopole du traitement de ce genre de déchets se sont livrées à un stockage interdit, s’exposant aux conséquences y afférentes.
4 octobre 2020

Maroc : les riches foulent aux pieds l’état d’urgence sanitaire

Les rassemblements, les fêtes entre amis, les fiançailles, les mariages, les baptêmes, les funérailles… sont normalement interdits par la loi, depuis qu’est institué l'état d'urgence sanitaire. Une disposition pourtant violée par des Marocains aisés.

Bladi.net

Bladi.net - 2021 - A Propos - Contact