Recherche

Covid-19 : enquête sur la mauvaise gestion des déchets médicaux

© Copyright : DR

8 octobre 2020 - 22h00 - Société - Par: G.A

La gestion des déchets médicaux résultant de la pandémie du coronavirus a été maintes fois soulevée par certains observateurs qui se demandaient comment les sociétés qui s’en chargent pourraient gérer d’aussi grosses quantités. Les deux sociétés situées à Ain Atik et Bouskoura et qui ont le monopole du traitement de ce genre de déchets se sont livrées à un stockage interdit, s’exposant aux conséquences y afférentes.

Le traitement des détritus hospitaliers est devenu un casse-tête depuis la crise épidémiologique. Les entreprises chargées de cette tâche sont débordées. Selon le quotidien Assabah, l’opération de traitement de ces déchets médicaux a été réduite seulement au découpage, sans la désinfection. L’entreprise située à Bouskoura a fait l’objet d’une perquisition et la gendarmerie a pu saisir une grosse quantité de déchets, bien au-delà de la capacité indiquée. Une situation qui a laissé de nombreuses interrogations dans le secteur. Les déchets médicaux sont délicats, surtout ceux liés à la pandémie du Covid-19.

Les gendarmes, après avoir saisi toutes les matières stockées, ont envoyé des échantillons à analyser au laboratoire. C’est après réception des résultats du laboratoire, que les autorités prendront à l’encontre de cette société, les sanctions adéquates. Le quotidien rapporte que la loi prévoit des peines allant de trois mois à deux ans de prison et une amende de 2 millions de dirhams pour ce genre de cas.

Le ministère de l’Intérieur avait appelé au respect des cahiers de charges, pour une gestion efficiente de ces déchets, dont la mauvaise gestion, pourrait répandre la pandémie du coronavirus, précise le quotidien.

Mots clés: Santé , Bouskoura , Ministère de l’Intérieur Maroc , Coronavirus au Maroc (Covid-19)

Bladi.net

Bladi.net - 2021 - - A Propos - Contact