Location au Maroc : les prix en légère baisse

23 mars 2022 - 10h00 - Economie - Ecrit par : A.T

Le marché de la location au Maroc a présenté des signes de lente reprise. Des disparités subsistent toutefois selon les villes.

Selon le tensiomètre locatif publié par Mubawab, l’indice des prix locatifs des appartements meublés a connu une hausse de 2 points alors que celui des appartements a baissé par rapport à la tendance observée il y a un an.

D’après les spécialistes, le prix de location d’un appartement vide est en moyenne de 7 200 DH par mois, en baisse de 8 % en glissement annuel, tandis que le tarif par mensualité pour une villa vide, est de à 20 800 DH en régression de 8 %.

A lire : Maroc : baisse globale des prix de l’immobilier à fin 2021

Le ratio de la demande au niveau national a ainsi connu une légère baisse en passant de 3,72 à 3,01 en moyenne. Ce ratio représente le potentiel de croissance existant dans chaque zone, souligne-t-on.

Dans cette tendance, les loyers d’appartements vides les moins chers se trouvent dans les villes de Errhamna, El Jadida et Oujda. À l’inverse, les loyers les plus chers se situent toujours à Bouskoura, Rabat et Casablanca.

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Immobilier - Bouskoura

Aller plus loin

A Marrakech, le secteur de l’immobilier commence à se réveiller

Touché de plein fouet par la pandémie du Covid-19, le secteur de l’immobilier à Marrakech reprend lentement avec la relance économique et l’ouverture des frontières marocaines.

Les villes où les loyers sont les moins et plus chers au Maroc

Le prix d’une location varie au Maroc en fonction du type de logement, mais également de la ville dans laquelle il se situe. Où sont les loyers les plus bas et les plus chers ?

Immobilier au Maroc : les prix du locatif repartent à la hausse

Le marché de la location est reparti à la hausse au troisième trimestre de cette année, surtout à Bouskoura, Rabat ou encore Casablanca où le loyer reste le plus cher au Maroc.

Marché locatif : les Marocains ont un engouement pour les biens meublés

Le marché locatif de longue durée enregistre de vrais changements depuis quelques mois au Maroc. Le goût est de plus en plus prononcé pour les biens meublés, confirme Mubawab...

Ces articles devraient vous intéresser :

5 000 Marocains deviennent propriétaires grâce à l’aide du gouvernement

Sur les 54 000 demandes d’aide au logement enregistrées sur la plateforme dédiée à cet effet, 5 000 ont été déjà acceptées, a annoncé Fatima Ezzahra El Mansouri, la ministre de l’Habitat.

Immobilier au Maroc : des changements pour la cession des biens

Au Maroc, l’administration fiscale a changé les modalités de cession des biens immeubles, afin d’augmenter les rentrées des taxes locales, parent pauvre des recettes du Trésor.

Maroc : colère des gérants de salles de fêtes

Après l’impact de la pandémie de Covid-19 sur leurs activités, les propriétaires et gérants de salles de fêtes disent faire face aujourd’hui à une concurrence déloyale insupportable de certains individus proposant des salles informelles et des villas...

Promoteurs immobiliers au Maroc : le fisc lance une opération coup de poing

La Direction générale des impôts (DGI) va lancer prochainement une vaste opération de contrôle et d’inspection visant les grandes entreprises et notamment les promoteurs immobiliers ayant eu recours à des pratiques frauduleuses pour bénéficier...

Aide au logement au Maroc : le flop ?

Applaudi à son lancement, l’aide au logement ne suscite plus le même engouement. À ce jour, 8 500 personnes ont bénéficié de cette subvention.

Aide au logement : succès auprès des MRE

Près d’un quart des potentiels bénéficiaires de l’aide au logement sont des Marocains résidant à l’étranger (MRE). Les inscriptions ont démarré le 1ᵉʳ janvier.

Constructions illégales au Maroc : un guide pour les bonnes pratiques

La ministre de l’Aménagement du territoire, de l’urbanisme, du logement et de la politique de la ville, Fatima Zahra Mansouri, a fait part aux directeurs des agences urbaines des difficultés notées dans la mise en œuvre de la procédure de...

Immobilier au Maroc : les MRE pour relancer un marché en berne

Les promoteurs immobiliers comptent sur la saison estivale et les Marocains résidant à l’étranger (MRE) pour sortir leur marché de sa stagnation. Ceux-ci figurent d’ailleurs parmi les bénéficiaires du nouveau programme de l’aide au logement.

Maroc : les revenus d’Airbnb traqués

L’Office des changes vient de lancer une vaste opération d’audit visant les transferts financiers internationaux entre propriétaires et bénéficiaires des locations de biens immobiliers via Airbnb.

Terres soulaliyates : mise en garde du ministère de l’Intérieur

La légalisation des signatures portant sur des transferts de propriété de terres soulaliyates est « illégale » et peut donner lieu à des poursuites judiciaires, a rappelé le ministère de l’Intérieur aux présidents des collectivités territoriales.