Maroc : baisse globale des prix de l’immobilier à fin 2021

10 mars 2022 - 07h40 - Economie - Ecrit par : A.T

Partager avec Whasapp Partager avec Telegram

À fin décembre 2021, le marché de l’immobilier au Maroc a enregistré une baisse du prix des appartements. En cause, la crise sanitaire due au variant Omicron.

Dans son récent rapport sur l’immobilier au Maroc, Mubawab a souligné que les prix ont enregistré une légère baisse au 4ᵉ trimestre de l’année dernière, le prix moyen du m² des appartements, tournant autour de 10 100 Dhs.

Dans le détail, une baisse de 4 % a été constatée au cours de la même période au niveau des villas anciennes, tandis que les appartements anciens ont baissé de 6 %. En glissement annuel, le prix global de l’ancien s’est apprécié de 6 % avec des hausses de 10 % pour les villas et de 1 % pour les appartements.

A lire : Immobilier au Maroc : une reprise en trompe-l’œil

Même constat au niveau du neuf où le prix global s’est déprécié de 5 %, avec une baisse de 10 % pour les villas et une hausse de 2 % pour les appartements. En glissement annuel, le prix global du neuf a connu, en moyenne, un bond de 9 %, 1 % pour les villas et 10 % pour les appartements.

De façon générale, on note une augmentation globale de 4,49 % par rapport à novembre 2021 et une hausse en valeur de 1,47 % par rapport à la même période de l’année précédente.

Sujets associés : Immobilier - Coronavirus au Maroc (Covid-19) - Enquête

Suivez Bladi.net sur Google News

Aller plus loin

Maroc : légère baisse des prix de l’immobilier au deuxième trimestre

Les prix de l’immobilier au Maroc ont enregistré un léger recul au deuxième trimestre de l’année, relève Mubawab dans son Guide de l’immobilier.

À Casablanca, les prix de l’immobilier seconde main grimpent

À Casablanca, les prix ainsi que les transactions de l’immobilier seconde main ont connu une augmentation entre le troisième et le quatrième trimestre 2021. C’est que révèlent les...

Maroc : vers une baisse considérable de l’activité immobilière après le ramadan

Au Maroc, l’activité immobilière tournera au ralenti après la célébration de l’Aïd el-fitr. C’est ce que prédit la Fédération nationale des promoteurs immobiliers...

Immobilier au Maroc : une reprise en trompe-l’œil

Le secteur de l’immobilier au Maroc demeure très affecté par la crise sanitaire. L’embellie observée durant quelques mois n’a été que de courte durée, ce qui a poussé les...

Nous vous recommandons

Immobilier

Immobilier au Maroc : une loi pour verrouiller les contrats

À la Chambre des représentants, la commission de justice va examiner ce mardi 15 juin une proposition de loi sur les contrats immobiliers d’avocats. Le texte propose que les contrats immobiliers dressés par avocats ne soient plus soumis au greffe du...

Maroc : la location saisonnière s’en sort mieux malgré la crise sanitaire

C’est une année à oublier pour les nombreux professionnels marocains exerçant dans la location de vacances. En plus de l’absence de touristes internationaux, ils ont dû faire face au durcissement des règles imposé par les autorités...

Maroc : un escroc de l’immobilier arrêté à Guercif

La police a procédé à l’arrestation d’un escroc très actif dans la ville de Guercif et ses environs. Il a fait plusieurs victimes à qui il faisait signer des hypothèques sur des appartements dont il n’est pas le propriétaire. Son procès est en...

Marrakech/Immobilier : 200 propriétaires sans titre foncier

Les investisseurs ayant acquis des terrains dans la région de Marrakech dans le cadre du programme Akenza sont à présent dépités. Deux ans après avoir accompli toutes les formalités d’acquisition, ils ne peuvent toujours pas commencer les travaux de...

Un Franco-marocain veut investir dans l’immobilier au Portugal (240 appartements)

Lahoucine Aourik, homme d’affaires Franco-marocain compte investir dans un grand projet immobilier dont Kronos Homes, un promoteur immobilier espagnol, est l’initiateur.

Coronavirus au Maroc (Covid-19)

Le Maroc perd son «  investment grade  » à cause du covid-19

Le Maroc a été rétrogradé en matière de qualité d’investissement par l’agence internationale de notation Fitch. La note du Royaume est passée de BBB- à BB+ .

Aïd Al-Adha : les autorités marocaines jouent la carte de la prévention

Dans ce contexte de covid-19, les ministères de l’Intérieur et de l’Agriculture s’activent pour la célébration de l’Aïd Al-Adha sans risques sanitaires.

Covid-19 : un 2ᵉ hôpital de campagne à Agadir

Face à la progression inquiétante des cas de contamination au Covid-19 dans la région Souss Massa, les autorités sanitaires ont décidé d’ériger un second hôpital de campagne à Agadir.

Contrôles sanitaires : l’Espagne représente « une menace » pour le Maroc

Le Maroc ne reprendra pas les vols avec l’Espagne qui ne respecte pas de manière «  adéquate et stricte  » les protocoles sanitaires contre le Covid-19 lors du processus d’embarquement des voyageurs, a annoncé lundi le ministère de la...

Le Maroc n’est pas en état d’urgence

La propagation du coronavirus aurait poussé les autorités à décréter l’état d’urgence. Dans un communiqué, le ministère de l’Intérieur a démenti ces allégations en appelant les citoyens au calme et à ne pas céder à la...

Enquête

Italie : une Marocaine retrouvée morte coincée dans une machine

Le corps d’une ouvrière marocaine de 41 ans a été découvert à Camposanto, une commune de la province de Modène dans la région d’Émilie-Romagne, en Italie. Elle était coincée dans une machine à découpe sur son lieu de...

Plus de la moitié des demandeurs d’asile au Maroc sont Syriens

Plus d’un réfugié sur deux soit (54,4 %) est d’origine syrienne selon le Haut-Commissariat au Plan (HCP) qui a réalisé au cours du premier trimestre une enquête sur la migration forcée au Maroc.

Une nouvelle enquête terroriste vise Hayat Boumeddiene, probablement en vie

Une jeune djihadiste française, arrêtée à son retour en France, affirme avoir croisé Hayat Boumeddiene, 31 ans, dans le camp syrien d’Al-Hol, contrôlé par les forces kurdes. Une nouvelle enquête terroriste vise désormais la compagne d’Amedy Coulibaly, auteur...

L’ambassadeur du Nigeria au Maroc visé par une enquête

L’agence anti-corruption du Nigeria, la Commission indépendante de lutte contre la corruption et autres délits connexes (ICPC) enquête sur l’ambassadeur du pays au Maroc après avoir appris que celui-ci a dépensé 200 000 dollars pour rénover sa résidence...

Un vieil homme et son fils de 18 ans poursuivis pour charlatanisme, viol et chantage à Rabat

Un sexagénaire et son fils de 18 ans accusés de charlatanisme, chantage et de viol, ont été interpellés par les éléments de la police judiciaire de Rabat. Après leur présentation devant le juge d’instruction, ils ont été placés en détention...