Maroc : légère baisse des prix de l’immobilier en 2022

27 février 2023 - 12h10 - Maroc - Ecrit par : P. A

L’indice des prix des actifs immobiliers (IPAI) au Maroc a enregistré une baisse de 0,7 % en 2022 par rapport à l’année précédente, selon Bank Al-Maghrib (BAM) et l’Agence nationale de la conservation foncière du cadastre et de la cartographie (ANCFCC).

Cette dépréciation est le résultat des baisses des prix des actifs résidentiels (1,3 %) et des biens à usage professionnel (1,7 %), indiquent BAM et l’ANCFCC dans une récente note sur l’IPAI et la tendance globale du marché immobilier. Les prix des terrains, en revanche, ont augmenté de 0,7 %, tandis que le nombre de transactions a baissé de 15,4 % du fait de la baisse des ventes des biens résidentiels (15,4 %), des ventes des terrains (18 %) et des biens à usage professionnel (9,8 %).

Dans le détail, la baisse des prix des actifs résidentiels résulte de celle des prix des appartements (0,3 %), de la hausse des prix des maisons (0,5 %) et des villas (0,3 %). Quant aux transactions, leur nombre a chuté de 3,5 %, enregistrant des baisses de 4,2 % pour les appartements, de 0,2 % pour les maisons et une hausse de 27,5 % pour les villas. Les prix du foncier, eux, se sont appréciés de 1,2 % en glissement annuel, alors que les ventes ont diminué de 5,1 %.

À lire : Maroc : baisse globale des prix de l’immobilier à fin 2021

Pour ce qui concerne les prix des biens à usage professionnel, ils ont augmenté de 0,5 %, reflétant une hausse pour les locaux commerciaux (0,5 %) et pour les bureaux (2,4 %). Les transactions, quant à elles, ont enregistré une baisse de 16,2 %, résultant des baisses de 16,8 % pour les locaux commerciaux et de 12,5 % pour les bureaux.

Par ville, on note une dépréciation des prix à Casablanca (1,6 %), Rabat (0,3 %) et Tanger (1,4 %), et une progression à Marrakech (0,5 %). L’indice des prix des actifs immobiliers a enregistré une baisse trimestrielle de 0,7 % au quatrième trimestre de 2022, avec une baisse des prix du résidentiel (0,8 %) et des terrains (0,7 %) et une stagnation des prix des biens à usage professionnel. Le nombre de transactions, lui, a baissé de 4,8 %, reflétant une baisse de 5,5 % pour les biens résidentiels, de 1,3 % pour les terrains et de 6,1 % pour les biens à usage professionnel.

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Immobilier - Prix

Aller plus loin

Maroc : les prix des logements pourraient grimper en 2022

Le financement participatif destiné à l’habitat a connu une progression de 49 % à fin octobre par rapport à la même période une année auparavant, s’établissant à 15,3 milliards...

Baisse générale du prix de l’immobilier au Maroc

Très dynamique il y a encore quelques mois, le marché de l’immobilier au Maroc connaît une baisse des ventes doublée d’un repli accentué des prix au 3ᵉ trimestre.

Maroc : baisse globale des prix de l’immobilier à fin 2021

À fin décembre 2021, le marché de l’immobilier au Maroc a enregistré une baisse du prix des appartements. En cause, la crise sanitaire due au variant Omicron.

À Casablanca, les prix de l’immobilier seconde main grimpent

À Casablanca, les prix ainsi que les transactions de l’immobilier seconde main ont connu une augmentation entre le troisième et le quatrième trimestre 2021. C’est que révèlent...

Ces articles devraient vous intéresser :

Au Maroc, le marché de l’immobilier connaît un net ralentissement

Le marché de l’immobilier au Maroc marque des signes d’essoufflement cette année. C’est ce que révèlent les données publiées par la Direction des études et des prévisions financières (DEPF).

Aide directe au logement : les promoteurs immobiliers exigent des clarifications

Pour dynamiser le secteur immobilier, le gouvernement envisage d’octroyer une aide au logement, au profit des acquéreurs éligibles. Cette mesure contenue dans le PLF 2023, suscite des inquiétudes dans les rangs des promoteurs immobiliers.

Le Maroc va construire deux millions de logements sociaux

Le Maroc devra construire encore près de deux millions de logements sociaux pour satisfaire la demande toujours forte, a indiqué Fatima Ezzahra El Mansouri, la ministre de l’Aménagement du territoire national, de l’urbanisme, de l’habitat et de la...

L’immobilier au Maroc augmente encore au 3e trimestre

L’indice des prix des actifs immobiliers (IPAI) s’est apprécié, en glissement annuel, de 1,3 % au troisième trimestre de 2022. C’est ce que précisent Bank Al-Maghrib (BAM) et l’Agence nationale de la conservation foncière du cadastre et de la...

Maroc : le secteur immobilier marque des points malgré la crise

En 2023, malgré les chocs endogènes, la conjoncture internationale et la stagnation de l’activité, le secteur de l’immobilier au Maroc a montré sa résilience. Et, les perspectives pour l’année prochaine s’annoncent meilleures.

Immobilier au Maroc : où en est l’aide directe aux primo-accédants ?

Alors que c’était annoncé pour décembre, puis pour janvier 2023, le décret fixant le montant et les modalités d’attribution de l’aide financière directe aux primo-accédants au logement accuse du retard. Cette aide était initialement annoncée dans la...

Immobilier au Maroc : des opportunités en vue

Le recul de l’inflation et la stabilité des taux de crédits immobiliers apportent non seulement un soulagement aux acquéreurs, mais ils suscitent également un nouvel espoir pour le marché immobilier.

5 000 Marocains deviennent propriétaires grâce à l’aide du gouvernement

Sur les 54 000 demandes d’aide au logement enregistrées sur la plateforme dédiée à cet effet, 5 000 ont été déjà acceptées, a annoncé Fatima Ezzahra El Mansouri, la ministre de l’Habitat.

Maroc : les revenus d’Airbnb traqués

L’Office des changes vient de lancer une vaste opération d’audit visant les transferts financiers internationaux entre propriétaires et bénéficiaires des locations de biens immobiliers via Airbnb.

Maroc : les prix de l’immobilier en hausse au premier trimestre 2023

L’indice des prix des actifs immobiliers (IPAI) a enregistré au premier trimestre 2023 une hausse de 0,8 %, en glissement annuel, selon Bank Al-Maghrib (BAM) et l’Agence nationale de la conservation foncière du cadastre et de la cartographie (ANCFCC).