Maroc : les prix des logements pourraient grimper en 2022

7 décembre 2021 - 16h00 - Ecrit par : A.P

Le financement participatif destiné à l’habitat a connu une progression de 49 % à fin octobre par rapport à la même période une année auparavant, s’établissant à 15,3 milliards de dirhams. Mais cette reprise des prêts immobiliers induit-elle une reprise du secteur longtemps resté à l’agonie du fait de la crise sanitaire ?

Selon les dernières statistiques de Bank Al-Maghrib, les crédits aux ménages ont enregistré en 2021 une hausse annuelle de 5 %, notamment grâce à une augmentation de 5,4 % des prêts à l’habitat. Ces chiffres donnent une lueur d’espoir au secteur de l’immobilier qui a été frappé de plein fouet par la crise sanitaire depuis 2020. « Il y a eu une belle reprise post-Covid grâce aux incitations fiscales qui avaient été mises en place au début de la pandémie, notamment l’exonération des droits d’enregistrement », note Kévin Gorman, directeur général de Mubawab, cité par Le360.

À lire : Maroc : le Covid-19 met à genoux l’immobilier

L’expert souligne toutefois que « la situation est encore difficile. On est encore loin des niveaux de transactions d’avant-crise ». À l’en croire, la demande reste faible face à l’offre. « Se loger demeure un besoin vital et nécessaire, il est difficile de le voir disparaître malgré le contexte actuel », explique-t-il, précisant qu’avec la crise sanitaire, certains projets immobiliers très florissants comme les logements économiques, attirent désormais très peu d’acheteurs.

À lire : Maroc : les crédits immobiliers ont grimpé de 3,6 % à fin juillet

« Là où le bât blesse, c’est au niveau du logement économique, des biens immobiliers qui coûtent entre 140 000 et 240 000 dirhams », ajoute l’expert immobilier, assurant que « la classe sociale modeste a du mal à investir dans un projet d’achat, à prendre un prêt et à s’engager à long terme avec toutes les incertitudes qui règnent ». En revanche, « les ventes dans le moyen standing sont plus élevées que les autres catégories. Aujourd’hui, on accompagne des promoteurs qui réalisent entre 30 et 40 ventes par mois, pour des projets qui oscillent entre 300 000 et 600 000 dirhams », relève-t-il.

À lire : Baisse générale du prix de l’immobilier au Maroc

On constate par ailleurs une « baisse conséquente des prix par rapport à l’année dernière au niveau de l’ensemble des catégories de logement ». Mais il prévient que les prix des biens immobiliers pourraient connaître à nouveau une augmentation d’ici l’année prochaine à cause de la pénurie de certaines matières premières essentielles au BTP, comme le verre et l’aluminium. « La seule chose qui pourrait stabiliser les prix, ce serait la baisse du prix du foncier. Il faut donc chercher à réguler le prix des terrains d’une manière ou d’une autre, par l’Administration », propose-t-il.

Tags : Immobilier - Bank Al-Maghrib (BAM)

Aller plus loin

Maroc : le marché l’immobilier amorce une reprise

Le marché de l’immobilier au Maroc a renoué timidement avec les transactions. Plus de 63 % des Marocains ont exprimé la volonté de changer de logement au cours des six prochains...

Maroc : les crédits immobiliers ont grimpé de 3,6 % à fin juillet

Les crédits immobiliers ont connu, à fin juillet, une hausse de +3,6 %, atteignant un encours global de 288,27 milliards de dirhams. Quant aux crédits aux promoteurs immobiliers,...

Maroc : le gouvernement prévoit une aide au logement

Le gouvernement prévoit dans le budget 2023 la mise en place d’une aide pour le soutien au logement au profit des acquéreurs éligibles.

Maroc : le Covid-19 met à genoux l’immobilier

Déjà en difficulté, le secteur de l’immobilier s’est davantage fragilisé avec l’avènement de la crise sanitaire. Malgré la reprise des activités, le secteur a du mal à sortir la tête...

Nous vous recommandons

Elections au Maroc : le profil des MRE ayant une double nationalité passé au crible

Le ministère de l’Intérieur a confié aux services de renseignements généraux des enquêtes sur les candidats aux élections communales du 8 septembre prochain, en vue de garantir la transparence de l’opération électorale et de protéger les institutions de toute...

Un agriculteur espagnol gagne en justice contre le roi Mohammed VI

La Cour de justice de l’Union européenne vient de donner raison à l’agriculteur de Murcie qui a été attaqué en justice par la famille royale marocaine pour avoir cultivé sans autorisation une variété protégée de mandarine appelée Nadorcott, propriété du roi...

Une championne marocaine d’athlétisme à la rue (vidéo)

La championne marocaine d’athlétisme, Faiza Bachar vit depuis plus d’un an dans une maison qui menace de s’écrouler. Elle y occupe une pièce qui, comme on peut s’en douter, est sans sanitaires. C’est le prix à payer pour n’avoir pas pu reconstruire sa maison...

Douane marocaine : un nouveau guide pour les MRE

Après les mesures portant sur l’accueil des Marocains du monde dans le cadre de l’opération Marhaba, la douane marocaine vient de publier un nouveau guide pour faciliter leur intégration.

France : une élue mise en examen pour son implication présumée dans un trafic de drogue depuis le Maroc

Soupçonnée d’implication dans un trafic de drogue depuis le Maroc, la maire d’une commune de Seine-Maritime a été mise en examen pour complicité. En octobre dernier, elle avait été arrêtée et gardée en vue dans le cadre de cette affaire, avant d’être libérée,...

Vahid Halilhodzic parle du roi Mohammed VI

Le sélectionneur de l’équipe du Maroc Vahid Halilhodzic se dit fier d’avoir reçu les félicitations du roi Mohammed VI juste après la qualification des Lions de l’Atlas pour le Mondial 2022 qui se déroulera du 21 novembre au 18 décembre au...

Maroc : les températures frôlent les 50 degrés !

Une vague de chaleur est attendue ce week-end dans plusieurs provinces du Maroc, avec des températures pouvant dépasser 50 °C. Un dôme de chaleur est à l’origine de cette vague de chaleur.

Annulation de Marhaba : les entreprises affectées vont être aidées

Le parlement d’Andalousie demande au gouvernement espagnol d’apporter une aide financière à tous les secteurs touchés par l’annulation, pour la deuxième année consécutive, de l’Opération Marhaba.

Nouvelle fiche sanitaire pour entrer au Maroc

Tous les voyageurs souhaitant accéder au territoire marocain devront désormais remplir les mêmes conditions. Qu’importe le moyen de transport, la fiche sanitaire du pays a été actualisée, simplifiée et...

France : excédé par le racisme, un Marocain envisage de fermer son commerce

Mouhssine Zouine, gérant d’une boulangerie ouverte en octobre 2020 sur l’avenue de Chatte à Saint-Marcellin envisage de fermer son commerce en raison du racisme dont il est victime quotidiennement.