Immobilier au Maroc : une reprise en trompe-l’œil

17 janvier 2022 - 15h20 - Economie - Ecrit par : A.T

Le secteur de l’immobilier au Maroc demeure très affecté par la crise sanitaire. L’embellie observée durant quelques mois n’a été que de courte durée, ce qui a poussé les professionnels ont à demander des mesures urgentes.

L’immobilier reste, et de loin, le secteur préféré des Marocains en matière d’investissement. Malheureusement, les restrictions liées aux coronavirus ont presque mis le marché au point mort. Ce marasme semble perdurer en dépit de plusieurs programmes de relance, rapporte Le Matin, qui s’est intéressé aux maux qui minent le secteur et ses attentes.

Interpellé, le vice-président de la Fédération nationale des promoteurs immobiliers (FNPI), Mustapha Allali, a indiqué qu’« en 2021, il n’y a pas eu de véritable reprise. Nous avons noté une légère relance en début d’année suite à la diminution de 50 % des droits d’enregistrement, le marché s’est ensuite de nouveau calmé. »

Selon le responsable, le secteur ne pourrait amorcer une relance que si les autorités réduisent les frais, notamment dans la conservation foncière et des taux d’intérêt. « Pour faire bouger les choses, il faut aussi des efforts politiques pour revoir la réglementation », a-t-il souligné.

A lire : Immobilier : la location de bureau toujours en difficulté

Ainsi, pour booster le secteur et créer de la demande, Allali a préconisé la mise en place de mesures incitatives destinées aux acquéreurs. « Il faut absolument revoir à la baisse les frais ou avoir un abattement sur les droits de conservation foncière et les frais d’enregistrement. Il faut aussi que les banques jouent le jeu en revoyant les taux d’intérêt. Il faut que les aides et incitations soient directement accordées aux acquéreurs », a-t-il insisté.

Sujets associés : Immobilier - Coronavirus au Maroc (Covid-19)

Aller plus loin

A Marrakech, le secteur de l’immobilier commence à se réveiller

Touché de plein fouet par la pandémie du Covid-19, le secteur de l’immobilier à Marrakech reprend lentement avec la relance économique et l’ouverture des frontières marocaines.

Légère hausse des prix de l’immobilier à Rabat

Au deuxième semestre de l’année, l’immobilier marocain a connu des fortunes diverses selon les villes. A Rabat les activités ont, quant à elles, retrouvé des couleurs, d’après...

Au Maroc, les spoliations immobilières ont encore de beaux jours devant elles

Malgré sa publication au Bulletin officiel le 26 août 2019, la loi 31-18 relative à l’enregistrement des procurations et des sociétés civiles immobilières aux registres...

Immobilier : la location de bureau toujours en difficulté

Télétravail, coworking, open-space… la crise sanitaire liée au covid-19 a bouleversé les modes de travail et, par conséquent,le marché immobilier des bureaux. Les entreprises...

Ces articles devraient vous intéresser :

Maroc : l’état d’urgence sanitaire prolongé jusqu’au 31 décembre

Le gouvernement vient d’annoncer, une nouvelle fois, la prorogation de l’état d’urgence sanitaire sur l’ensemble du territoire national.

Aide au logement : Un vrai succès chez les MRE

Fatima Zahra Mansouri, ministre de l’Aménagement du territoire national, de l’Urbanisme, de l’Habitat et de la Politique de la ville, confirme l’intérêt des Marocains résidant à l’étranger (MRE) pour le nouveau programme d’aide directe au logement.

Le Maroc prolonge encore l’état d’urgence sanitaire

Réuni jeudi lors de sa séance hebdomadaire, le conseil de gouvernement a adopté le projet de décret portant prorogation, à nouveau, de l’état d’urgence sanitaire.

BTP : Le Maroc en mode « chantier permanent »

Le secteur du bâtiment et des travaux publics (BTP) marocain est en plein essor. En 2024, l’investissement public dans ce domaine a connu une augmentation fulgurante de 56 % par rapport à l’année précédente, atteignant un montant de 64 milliards de...

Le Maroc met fin à l’état d’urgence sanitaire

Le gouvernement marocain a décidé de mettre fin à l’état d’urgence sanitaire en vigueur depuis l’apparition des premiers cas de contamination au coronavirus.

Aide directe au logement : les promoteurs immobiliers exigent des clarifications

Pour dynamiser le secteur immobilier, le gouvernement envisage d’octroyer une aide au logement, au profit des acquéreurs éligibles. Cette mesure contenue dans le PLF 2023, suscite des inquiétudes dans les rangs des promoteurs immobiliers.

Marocains, n’oubliez pas de déclarer les revenus fonciers

Le dépôt de la déclaration de revenus fonciers soumis à l’impôt sur le revenu (IR) et le paiement dudit impôt, doivent être effectués au plus tard le 29 février, a prévenu la Direction générale des impôts (DGI).

Le Maroc met fin à la fiche sanitaire

Quelques jours après avoir annoncé la fin de l’état d’urgence sanitaire, les autorités marocaines portent à la connaissance des voyageurs que la fiche sanitaire n’est plus une obligatoire pour accéder au territoire.

Maroc : l’état d’urgence sanitaire prolongé encore d’un mois

Réuni en séance hebdomadaire ce jeudi 29 décembre 2022, le gouvernement a décidé de prolonger jusqu’au 31 janvier 2023, l’état d’urgence sanitaire.

Immobilier : des exonérations en faveur des futurs propriétaires ?

Le gouvernement d’Aziz Akhannouch étudie sérieusement la possibilité d’encourager les futurs propriétaires, en remplaçant les exonérations fiscales en faveur des promoteurs immobiliers, par une aide financière directe aux familles.