Asmaa Lamnawar n’aurait pas dû parler de l’état de santé de son fils

25 octobre 2021 - 10h40 - Maroc - Ecrit par : G.A

Dans un entretien télévisé, la chanteuse marocaine Asmaa Lamnawar s’est confiée sur la maladie du fils qu’elle a eu avec le compositeur tunisien Issam Chraiti. Une initiative que le compositeur n’a pas appréciée, surtout qu’il s’agit d’une question privée, touchant la vie de leur fils.

C’est lors d’une interview sur la chaîne Et Bel Arabi du groupe MBC, que Asmaa Lamnawar est revenue sur son divorce avec le compositeur tunisien Issam Chraiti. Selon la star marocaine, c’était elle qui avait mis fin à ce mariage pour incompatibilité. Au cours de l’entretien, elle a évoqué publiquement l’autisme de leur fils Adam, aujourd’hui âgé de 10 ans.

À lire : Asmaa Lamnawar répond au président algérien

Le compositeur tunisien n’a pas tardé à manifester son désaccord. « Je n’ai pas du tout apprécié que mon ex-femme dévoile l’état de santé de notre fils, comme ça en public, aux médias. Adam va très bien, c’est un garçon intelligent, il est juste un peu différent. C’est tout », a déclaré l’ex-mari d’Asmaa Lamnawar.

Sujets associés : Télévision - Enfant - Asmaa Lamnawar

Aller plus loin

Maroc : pour un meilleur partage des biens en cas de divorce

Une association propose la modification de certains articles du Code de la famille pour corriger l’injustice qui est faite à la femme marocaine dans les cas de conflits...

Après l’annonce de leur divorce, Tamer Housni et Bassma Boussel, s’exposent sur Instagram

Il y a quelques jours, l’ancienne chanteuse et créatrice marocaine de mode Bassma Boussel a annoncé sur les réseaux sociaux, qu’elle se sépare du chanteur Tamar Housni....

Asmaa Lamnawar répond au président algérien

La chanteuse marocaine Asmaa Lamnawar a réagi à l’attaque verbale du président algérien contre la monarchie marocaine. Elle prend la défense du roi Mohammed VI et critique...

Les divorces en nette augmentation au Maroc

Depuis la mise en place du «  nouveau  » Code de la famille, le Maroc fait face à une forte augmentation des cas de divorces.

Ces articles devraient vous intéresser :

Au Maroc, le mariage des mineures persiste malgré la loi

Le mariage des mineures prend des proportions alarmantes au Maroc. En 2021, 19 000 cas ont été enregistrés, contre 12 000 l’année précédente.

Le harcèlement sexuel des mineures marocaines sur TikTok dénoncé

Lamya Ben Malek, une militante des droits de la femme, déplore le manque de réactivité des autorités et de la société civile marocaines face aux dénonciations de harcèlement sexuel par des mineures sur les réseaux sociaux.

Le mariage des enfants légalisé au Maroc ? une photo sème le doute

La publication d’une image montrant des fillettes prétendues marocaines en robe de mariage tenues par la main par des hommes âgés est devenue virale sur les réseaux sociaux. Certains affirment que cela s’est produit au Maroc. Qu’en est-il vraiment ?

Al Aoula : voici les nouveautés du Ramadan 2023

Cette année encore, la chaine de télévision marocaine Al Aoula a concocté un programme riche et varié afin d’accompagner ses téléspectateurs durant le mois de Ramadan. La nouvelle grille a été publiée à quelques jours du début du jeûne au Maroc.

Majda Sakho réagit aux insultes racistes visant ses enfants

La Marocaine Majda Sakho, l’épouse de l’international français Mamadou Sakho règle ses comptes avec les personnes ayant proféré des injures racistes envers ses trois enfants.

Les Marocains de plus en plus obèses

Près de la moitié de la population marocaine (46 %) sera obèse d’ici 2035, selon les prévisions de la World Obesity Forum.

Plus d’un million de téléspectateurs pour « Échappées belles » sur le Maroc

Samedi soir, l’émission « Échappées belles » qui invitait les téléspectateurs à aller à la découverte de certains villages marocains inconnus des touristes, a rassemblé plus d’un million de personnes.

Evincée, Salima Belabbas retrouve sa place sur RTL

Écartée de la présentation du JT de 19h sur RTL en janvier, Salima Belabbas revient en force en tant qu’animatrice de deux émissions phares de la chaîne privée.

Après « H », Jamel Debbouze revient avec « Terminal »

Canal+ a confirmé cette semaine que la série « Terminal », projet de l’humoriste franco-marocain Jamel Debbouze, suivra la lignée de la célèbre série « H » qui a connu un très gros succès au début des années 2000.

Le mariage des mineurs diminue au Maroc

Après une hausse en 2021, le nombre de mariage de mineurs a diminué l’année dernière. Cela représente certes une note positive, mais il y a encore du chemin à faire pour en finir avec cette pratique.