Le cerveau des attentats de Casablanca échappe à la peine capitale

13 janvier 2021 - 12h40 - Maroc - Ecrit par : K.B

Partager avec Whasapp Partager avec Telegram

Said Mansour, principal instigateur des attentats de Casablanca, évite la peine de mort. Condamné en première instance à la peine capitale, l’homme de 61 ans a vu sa sentence commuée en 25 ans de réclusion criminelle.

La Cour d’appel de Casablanca a clos, en fin de semaine dernière, un des chapitres les plus sanglants de l’histoire du pays. Les attentats du 16 mai 2003, premiers actes terroristes perpétrés dans le royaume, avaient causé la mort de 45 personnes, dont de nombreux étrangers.

Suite aux attentats du 16 mai, Said Mansour avait réussi à quitter le Maroc, avant de trouver refuge au Danemark. Le "libraire de Brønshøj", condamné à deux reprises pour apologie au terrorisme, avait été déchu de la nationalité en 2015 et expulsé 4 ans plus tard, malgré le recours déposé à la Cour européenne des droits de l’homme (CEDH).

Plus d’une année plus tard, l’homme avait été reconnu coupable des chefs d’inculpation de tentative de meurtre prémédité, tentative de destruction des lieux publics à l’aide d’explosifs et constitution d’association criminelle.

Sujets associés : Terrorisme - Peine de mort - Attentats de Casablanca

Suivez Bladi.net sur Google News

Aller plus loin

Attentats de Paris : la justice belge auditionne les complices d’Abdelhamid Abaaoud

La justice belge a entamé depuis le mardi 2 février, l’examen des charges qui pèsent sur 20 complices présumés des auteurs des attentats du 13 novembre 2015 à Paris. Cette étape...

Nouvelle audience pour le procès du cerveau des attentats du 16 mai 2003

Condamné en première instance à la peine capitale, le cerveau des attentats, Said Mansour, a interjeté appel. Il devrait comparaitre très prochainement devant la Cour d’appel de...

France : un lycéen Marocain impliqué dans des projets d’attentats

M., un lycéen originaire du Maroc, a activement participé à des projets d’attentats à Brest et à Paris. C’est ce qu’a révélé l’enquête sur les sept personnes interpellées à Brest, en...

Maroc : peine de mort pour le cerveau des attentats de Casablanca

Le principal organisateur des attentats de mai 2003 a écopé de la peine de mort en première instance. Déchu de sa nationalité danoise, il a été extradé vers le Maroc il y a près...

Nous vous recommandons

Terrorisme

Espagne : deux ans et demi de prison pour un Marocain, « soldat » de l’État islamique

Mohamed Louarti, un Marocain radicalisé, qui se considère comme un « soldat » de l’État islamique, a accepté une peine de deux ans et demi de prison pour un crime d’endoctrinement passif. Sa défense est parvenue à cet accord avec le parquet qui avait requis...

Voici la vidéo de l’attaque terroriste à la prison de Tiflet

Un gardien de la prison de Tiflet, victime d’une attaque, a succombé mardi à ses blessures. Quelques heures, après ce meurtre odieux, une vidéo publiée sur les réseaux sociaux révèle les circonstances de ce...

Le chef d’Al Qaida au Maghreb islamique tué

La ministre française des Armées, Florence Parly a confirmé, vendredi 5 juin, la mort du chef d’Al Qaida au Maghreb islamique, l’Algérien Abdelmalek Droukdal. Il a été tué par les forces françaises dans le nord du Mali près des frontières...

Maroc : l’épouse du terroriste Abderrazak A. passe aux aveux

Alors qu’elle avait nié l’implication de son mari dans les attentats que préparait une cellule terroriste démantelée, la semaine dernière, dans les villes de Témara, Tanger, Tiflet et Skhirate, la femme d’Abderrazak A. alias le "moul triporteur" passe...

Les terroristes arrêtés au Maroc prévoyaient un carnage

Les intentions des membres de la cellule terroriste démantelé à Inezgane et Ait Melloul par le Bureau central d’investigation judiciaire (BCIJ) sont connues. Ils prévoyaient l’exécution d’opérations...

Peine de mort

Maroc : Amina Bouayach plaide en faveur de l’abrogation de la peine de mort

La présidente du Conseil national des droits de l’homme (CNDH) a salué le combat que mènent les défenseurs des droits de l’homme, contre la peine de mort au Maroc. Lors d’une rencontre tenue sous le thème « violations des droits de l’homme liées à...

L’Europe demande à la Russie de ne pas exécuter Brahim Saadoun

L’union européenne a réagi à la condamnation à la peine capitale par les séparatistes, du jeune Marocain Brahim Saadoun qui se battait pour l’Ukraine, exhortant la Russie d’empêcher l’application de cette...

Maroc : un détenu se suicide à la prison de Meknès

Incarcéré à la prison locale Toulal 2 dans le cadre d’une affaire liée au terrorisme, un détenu s’est donné la mort par pendaison samedi matin, selon la direction de la prison.

Brahim Saadoun : la Russie n’a pas reçu la demande de son père

Au lendemain de l’appel du père de Brahim Saadoun, demandant la grâce pour son fils, la Russie a réagi, affirmant n’avoir pas reçu sa lettre envoyée à Vladimir Poutine ainsi qu’au président de la République autoproclamée de...

Confirmation de la condamnation à mort de Said Mansour, sa défense veut le tirer d’affaire

Le Maroc a confirmé au Danemark la condamnation à mort de l’ex-citoyen danois Said Mansour d’origine marocaine pour son implication dans les attaques terroristes du 16 mai 2003 à Casablanca. Ces attaques avaient coûté la vie à 45...

Attentats de Casablanca

16 mai 2003 : douloureux souvenir ou réveil du Maroc contre l’ennemi terroriste ?

Frappé de plein fouet par cinq attentats, il y a 19 ans à Casablanca, le Maroc a appris de cette douloureuse expérience. Depuis ce triste soir du vendredi 16 mai 2003, le royaume a mis en place une stratégie de sécurité proactive qui lui a permis de...

Le cerveau des attentats de Casablanca échappe à la peine capitale

Said Mansour, principal instigateur des attentats de Casablanca, évite la peine de mort. Condamné en première instance à la peine capitale, l’homme de 61 ans a vu sa sentence commuée en 25 ans de réclusion...

Attentats terroristes de Casablanca, 18 ans après

Les attentats terroristes du 16 mai 2003 à Casablanca ont rappelé aux Marocains que leur pays n’était pas à l’abri du terrorisme. Les familles des victimes de ces événements dramatiques demandent toujours, 18 ans après, à ce que la vérité sur l’identité des...

Maroc : peine de mort pour le cerveau des attentats de Casablanca

Le principal organisateur des attentats de mai 2003 a écopé de la peine de mort en première instance. Déchu de sa nationalité danoise, il a été extradé vers le Maroc il y a près d’un an.

Le roi Mohammed VI accorde sa grâce à un salafiste condamné à 30 ans de prison

Mohamed Chatbi, détenu salafiste condamné en 2003 à 20 ans de réclusion criminelle, pour terrorisme, a bénéficié dimanche d’une grâce royale exceptionnelle. Sa peine de prison avait été portée à 30 ans, suite à une tentative d’évasion en...