Vente de voitures au Maroc : la baisse continue

6 mai 2022 - 15h20 - Ecrit par : A.S

Le secteur automobile marocain poursuit sa tendance à la baisse, observée depuis le début de l’année. En avril, les ventes ont chuté de 15,41 % par rapport à la même période un an plus tôt.

Les ventes de voitures se sont établies à 12 513 unités, selon l’Association des importateurs de véhicules automobiles au Maroc (AIVAM).

A lire : Maroc : les ventes de voitures neuves toujours en baisse

Dans ses statistiques mensuelles, l’association a fait part de la vente de 11 171 voitures particulières (VP) 11 171 unités, soit une baisse de 14,44 % tandis que 1342 véhicules utilitaires légers (VUL) ont été immatriculés, soit une baisse de 22,74 % par rapport à la même période en 2021.

Ainsi, le marché automobile total à fin avril enregistrait 53 912 unités vendues, soit une baisse de −8,56 % par rapport à la même période il y a un an, selon la même source.

Tags : Automobile

Aller plus loin

Maroc : les ventes de voitures neuves toujours en baisse

Le ralentissement observé au début de l’année dans la vente de voiture se poursuit. À fin mars, les ventes se sont établies à 41 399 unités, en baisse de 6,26 % par rapport à la même...

Maroc : coup de mou pour les ventes de voitures

L’année 2022 démarre au ralenti pour le segment des voitures neuves. Les ventes dans ce secteur ont baissé de 6.72 % comparativement à la même période l’année...

Maroc : le marché des véhicules neufs face à une crise de l’offre

Le marché des véhicules neufs au Maroc fait face à une crise induite par un déséquilibre de l’offre et de la demande. La situation pourrait se rétablir au deuxième semestre...

Nous vous recommandons

Prix du carburant au Maroc : les responsables sommés de s’expliquer au parlement

Sur demande de certains partis politiques de l’opposition, les responsables des secteurs des énergies, des hydrocarbures et de l’électricité ont été convoqués à la chambre des représentants ce lundi 04 avril 2022 à 11h pour une séance de travail sur la flambée...

Crise Maroc-Espagne : Brahim Ghali « regrette profondément »

Le leader du Front Polisario, Brahim Ghali, dit regretter « profondément » la crise générée par son entrée en Espagne en avril dernier pour des raisons sanitaires. Il dénonce une « instrumentalisation politique » de la situation par le...

Corruption : le député Saïd Zaïdi incarcéré

Le juge d’instruction près la cour d’appel de Casablanca a ordonné le placement en détention provisoire de Saïd Zaïdi, membre du bureau politique du Parti du progrès et du socialisme (PPS) et député de la circonscription de Benslimane arrêté le 5 octobre...

Le futur salaire de Noussair Mazraoui au FC Barcelone dévoilé

Le FC Barcelone a fait une proposition séduisante à l’international marocain Noussair Mazraoui dans l’espoir de le faire signer.

Que devient Zacarias Moussaoui ?

20 ans après les attentats du 11 septembre, Zacarias Moussaoui reste placé à l’isolement dans la même prison très haute sécurité ADX de Florence (Colorado). Il est le seul Français accusé de terrorisme et condamné à perpétuité en 2006 aux...

Des équipementiers automobiles quittent l’Ukraine et s’installent au Maroc

En raison de la guerre en Ukraine, plusieurs équipementiers automobiles déménagent leurs activités à l’étranger, notamment vers le Maroc.

Le dirham avance face à l’euro

Le dirham s’est apprécié de 0,20 % face à l’euro et s’est déprécié de 0,34 % vis-à-vis du dollar américain au cours de la période allant du 1ᵉʳ au 07 juillet 2021. C’est ce qu’indiquent les indicateurs publiés par Bank Al-Maghrib...

Comment s’est comporté le dirham face à l’euro et le dollar ?

La devise marocaine est restée presque stable face à l’euro et s’est dépréciée de 0,49 % vis-à-vis du dollar américain, au cours de la période allant du 10 au 16 février 2022. C’est ce que précisent les indicateurs publiés par Bank Al-Maghrib...

Suspension de vols : un spécialiste explique la décision marocaine

Dr Tayeb Hamdi, médecin, chercheur en politiques et systèmes de santé, revient sur la décision des autorités marocaines de suspendre les liaisons aériennes avec la Russie, l’Allemagne, les Pays-Bas et le...

Si le départ de Ryanair du Maroc se confirme, de nombreuses liaisons seront supprimées

Si le départ de Ryanair du Maroc est confirmé en mai prochain, en raison des désaccords avec les autorités marocaines, cinq liaisons avec Tanger seront définitivement supprimées.