Forte chute des ventes de voitures au Maroc

6 septembre 2019 - 13h40 - Economie - Ecrit par : G.A

Une crise qui ne dit pas son nom : 10.231 véhicules neufs, toutes classifications confondues, ont trouvé des preneurs en août 2019. C’est précisément ce que relèvent les statistiques de l’Association des Importateurs de véhicules au Maroc (AIVAM).

En baisse depuis le début de l’année, le mois d’août confirme la mauvaise performance du secteur de ventes de véhicules à destinations des particuliers. Une baisse à deux chiffres, selon les statistiques de l’Association des Importateurs de véhicules au Maroc (AIVAM). Il s’agit d’une baisse spectaculaire de -10,04% pour l’ensemble du marché.

On note néanmoins quelques croissances exceptionnelles pour Suzuki, Kia, Opel et Hyundai. Pendant ce temps, sur le banc des baisses, la liste est bien longue : Volvo (-51,22%), Nissan (-49,66%), Jaguar (-58,33%), Ford (45,97%), Fiat (-41,32%) et Audi (-20%).

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Automobile - Chiffre d’affaires

Aller plus loin

Forte chute des ventes de voitures au Maroc

Le secteur automobile a connu une fin d’année catastrophique avec des ventes en chute de près de 20%, soit un volume total de 133 315 véhicules. Dans le top 3 des ventes...

Maroc : il sera plus difficile de frauder la vignette automobile

Les acheteurs de véhicules d’occasion doivent faire preuve de vigilance à partir du 1ᵉʳ janvier 2021. Le gouvernement vient de se donner une arme redoutable contenue dans le...

Ces articles devraient vous intéresser :

Maroc : des GPS pour traquer les voitures des fonctionnaires

Au Maroc, une ONG appelle à l’installation d’antennes GPS sur les véhicules de service affectés à certains fonctionnaires afin d’éviter leur utilisation à des fins privées.

Maroc : la chute des ventes de voitures neuves continue

Les ventes de voitures neuves au Maroc sont toujours dans le rouge. À fin septembre, 120 905 unités ont été vendues, soit une baisse de 8,15 %, comparativement à la même période de l’année dernière.

Voici les marques de voiture les plus vendues au Maroc

Le marché automobile marocain se reprend après quelques mois d’accalmie avec une augmentation de 22,01 % par rapport à l’année précédente, selon les données de l’Association des importateurs de véhicules au Maroc (AIVAM).

Renault choisit de produire le Kardian au Maroc

Le nouveau Kardian, premier des huit modèles de série dévoilés mercredi lors de l’annonce de l’« International game plan 2027 » de Renault à Rio de Janeiro, au Brésil, sera en partie fabriqué au Maroc, « le deuxième pays de production de la marque au...

Maroc : statut auto-entrepreneur ou fraude fiscale ?

Les auto-entrepreneurs, statut lancé en 2015, sont peu nombreux à déclarer leurs chiffres d’affaires à la Direction des impôts. Une situation qui préoccupe les patrons marocains et à laquelle pourrait remédier le Projet de loi de finance (PLF) 2023.

La production de voitures électriques «  assèche  » le Maroc

La production des métaux nécessaires à la fabrication des batteries ou moteurs des voitures électriques exige beaucoup d’eau. Une ressource qui se raréfie de jour en jour dans des pays comme le Maroc, déjà frappé par une sécheresse sévère.

La première voiture 100 % marocaine présentée au public

Le roi Mohammed VI a présidé lundi au Palais royal de Rabat la cérémonie de présentation du premier véhicule d’un constructeur automobile marocain, ainsi que le prototype d’un véhicule à hydrogène développé par un Marocain résidant à l’étranger.

Nouvelle baisse du marché automobile marocain

Après trois mois successifs de croissance, le marché automobile marocain a renoué avec la baisse des ventes au cours du mois de novembre 2022.

Maroc : bond spectaculaire des exportations automobiles

Au Maroc, les exportations du secteur automobile ont atteint plus de 141,76 milliards de dirhams à fin décembre 2023, soit une augmentation de 27,4 % par rapport à l’année précédente.

C’est la fin des auto-écoles sauvages au Maroc

Le ministre du Transport et de la logistique, Mohamed Abdeljalil, a annoncé une série de réformes concernant les auto-écoles, tant au niveau des conditions d’octroi, de suspension et de retrait des licences que de la formation des instructeurs.