Forte chute des ventes de voitures au Maroc

7 janvier 2021 - 11h30 - Economie - Ecrit par : I.L

Le secteur automobile a connu une fin d’année catastrophique avec des ventes en chute de près de 20%, soit un volume total de 133 315 véhicules. Dans le top 3 des ventes figurent Dacia, Renault et Hyundai.

Les dernières campagnes commerciales engagées par les concessionnaires n’ont pas permis de redresser la barre dans le secteur automobile au cours du mois de décembre. Seuls 21 426 véhicules ont été vendus, soit une baisse de 2,28%. Pendant cette période, rares sont ces marques qui ont pu réaliser une croissance au terme de l’exercice 2020. En tout, 116 983 voitures particulières ont été livrées, occasionnant un repli de 21,06% contre 16 332 véhicules utilitaires légers (VUL), soit 7,88%.

Dacia occupe la position de leader avec 36 458 ventes, soit une chute de 17,36%. À sa suite, Renault affiche 14 235 immatriculations, soit un recul de 34,32% mais récupère près de 49% de parts de marché grâce à ses deux marques. À la troisième place figure Hyundai qui a vendu 8 441 voitures, soit une baisse de 15,05%. Viennent ensuite Peugeot et Volkswagen qui totalisent respectivement 7 650 livraisons (−29,28%) et 7 227 (−25,25%).

À la sixième place, on retrouve la marque Opel qui se démarque avec une croissance de 46,59% pour 5 679 immatriculations. La septième place est occupée par Citroën qui compte 5 378 livraisons, soit une baisse de 31,44%. S’agissant de Fiat, il se positionne à la huitième place avec un volume de 4 051 voitures écoulées, soit une dégringolade de 30,99%. En ce qui concerne Ford, il s’affiche au neuvième rang avec 3 613 véhicules vendus, en repli de 9,40%. Quant à la dixième place, elle revient à Nissan avec 3 175 livraisons et une chute de 30,22%.

Par ailleurs, Sopriam, importateur exclusif des marques Peugeot, Citroën et DS décroche une part de marché de 16,44%. Dans le lot du segment de luxe, on retrouve Mercedes avec 2 163 immatriculations, soit un recul de 23,54%, suivie de BMW qui comptabilise 2 022 livraisons (- 22,20%). On retrouve ensuite la marque Audi qui a cédé 1 718 véhicules, soit une baisse de 21,73%. Du côté de VUL, DFSK enregistre une croissance avec la marque DFSK qui compte 3 256 véhicules écoulés, soit une hausse de 66,46%. Elle est suivie par Renault avec 2 325 immatriculations, soit un repli de 9,43%. Ford annonce 1 859 unités (- 28,77%). Dacia et Mitsubishi s’alignent respectivement à la 4ᵉ et 5ᵉ place avec respectivement 1 629 véhicules (- 10,25%) et 1 387 immatriculations (- 20,20%).

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Renault - Automobile - Dacia - Hyundai

Aller plus loin

« Renaulution » : le Maroc fait partie de la stratégie Renault

Le groupe Renault veut redresser ses marges en produisant moins, en étant plus économe et en ne visant rien que les marchés plus rentables. Ainsi se résume le nouveau plan «...

Forte chute des ventes de voitures au Maroc

Une crise qui ne dit pas son nom : 10.231 véhicules neufs, toutes classifications confondues, ont trouvé des preneurs en août 2019. C’est précisément ce que relèvent les...

Renault et Dacia, leaders incontestés au Maroc

Au Maroc, plus de 14.000 véhicules neufs dont près de 2000 utilitaires légers ont été vendus en octobre, soit une hausse de 24%. Ces importateurs de véhicules comptent dépasser...

L’usine Renault de Tanger éclaboussée par une affaire de vol

L’affaire de vol de pièces détachées chez Renault à Tanger dans laquelle sont impliqués plus de 60 individus, est devant la Chambre criminelle près la Cour d’appel de la ville...

Ces articles devraient vous intéresser :

17% des voitures Renault vendues dans le monde ont été produites au Maroc

Renault Group Maroc franchit en avance ses objectifs d’intégration locale et de sourcing local, dépassant ainsi les engagements de l’écosystème Renault. En effet, avec un taux d’intégration locale, hors mécanique, atteignant 65,2 % en 2022 pour un...

La voiture NEO « Made in Morocco » bientôt sur le marché

Le Maroc procèdera bientôt au lancement de NEO, la toute première voiture conçue et produite sur le sol marocain. Le véhicule a déjà validé les tests statiques et dynamiques au Maroc et à l’étranger. Le processus de son homologation est en cours.

La future Dacia C-Néo fabriquée au Maroc ?

Dacia élargira sa gamme en 2026 avec une voiture familiale hybride 4x4 baptisée C-Néo qui disposera également d’une version berline. Le véhicule sera probablement fabriqué au Maroc.

La Reborn Renault 4 s’inspire du 4L Trophy marocain

La Reborn Renault 4, qui sera dévoilée au Mondial de l’Automobile de Paris prévu la semaine prochaine, a trouvé son inspiration au Maroc.

Quelles voitures possède Hakim Ziyech ?

Passionné de football, Hakim Ziyech est également un féru des voitures de luxe. Il ne s’en prive pas lorsque l’opportunité s’offre à lui de s’en procurer.

Le Maroc accueille le premier centre d’essais de voitures en Afrique

Le groupe allemand FEV vient d’inaugurer au Maroc le premier centre d’essais des prototypes de voitures neuves en Afrique. Un centre à la pointe de la technologie et à l’abri des regards indiscrets.

Maroc : Coup de frein à la voiture électrique, voici pourquoi

Le ministère marocain de l’Agriculture a décidé de surseoir à son projet d’acquisition de véhicules électriques en raison de l’insuffisance de bornes de recharge dans le royaume.

Les SUV et les voitures sportives, stars du marché automobile marocain

Le marché automobile marocain du neuf a enregistré une légère progression en 2023. C’est ce qui ressort du bilan annuel présenté par l’Association des Importateurs de Véhicules au Maroc (AIVAM) lors d’une conférence de presse.

La production de voitures électriques «  assèche  » le Maroc

La production des métaux nécessaires à la fabrication des batteries ou moteurs des voitures électriques exige beaucoup d’eau. Une ressource qui se raréfie de jour en jour dans des pays comme le Maroc, déjà frappé par une sécheresse sévère.

Au Maroc, les voitures de luxe ne connaissent pas la crise

Les ventes de voitures neuves de luxe au Maroc ont enregistré une hausse de 15 % l’année dernière, malgré l’impact du marché par une baisse de la demande due à l’inflation, à l’augmentation des coûts de financement et à la hausse des prix de...