« Renaulution » : le Maroc fait partie de la stratégie Renault

15 janvier 2021 - 11h20 - Economie - Ecrit par : I.L

Partager avec Whasapp Partager avec Telegram

Le groupe Renault veut redresser ses marges en produisant moins, en étant plus économe et en ne visant rien que les marchés plus rentables. Ainsi se résume le nouveau plan « Renaulution », présenté ce jeudi par le groupe dans lequel le Maroc figure parmi les sites industriels retenus à l’étranger.

Le groupe Renault compte réorienter sa stratégie du constructeur de la course au volume à la création de valeur et veut s’imposer une « discipline stricte en matière de coûts ». Il prévoit également étendre cette nouvelle politique à l’international en s’orientant « vers les marchés à fortes marges à savoir l’Amérique latine, l’Inde et la Corée. Renault veut aussi consolider sa présence en Espagne, au Maroc, en Roumanie, en Turquie et en Russie, précise-t-on.

Ce nouveau plan prévoit le redimensionnement de sa capacité industrielle, qui passe de 4 millions d’unités en 2019 à 3,1 millions d’unités en 2025. S’agissant de la production, elle sera rationalisée en passant de 8 à 4 familles de moteurs et de 6 à 3 plateformes (châssis). En tout, Renault veut atteindre 3 % de marge opérationnelle d’ici 2023, avec une réduction des investissements de recherche de 10 % à 8 % du chiffre d’affaires, et 5 % de marge d’ici 2025.

Pour Luca de Meo, directeur général de Renault, cette réforme devrait permettre de « créer un portefeuille de produits rééquilibré et plus rentable avec 24 lancements d’ici 2025-dont la moitié dans les segments C/D (compactes et berlines)-et au moins 10 véhicules électriques. »

En ce qui concerne le plan d’économies annoncé en mai dernier, estimé à plus de plus de 2 milliards d’euros sur trois ans et prévoyant quelque 15 000 suppressions de postes dans le monde, il est achevé « en avance ». Le groupe compte également l’étendre à 2023 pour atteindre 2,5 milliards d’euros d’économies, avec un objectif de −3 milliards d’euros d’ici à 2025.

Sujets associés : Renault - Automobile

Suivez Bladi.net sur Google News

Aller plus loin

Forte chute des ventes de voitures au Maroc

Le secteur automobile a connu une fin d’année catastrophique avec des ventes en chute de près de 20%, soit un volume total de 133 315 véhicules. Dans le top 3 des ventes...

Groupe Renault : le Maroc dans le Top 10 des ventes mondiales

Le Maroc reste une vaste base commerciale et stratégique pour le groupe Renault. Au premier semestre 2021, le Royaume figure, pour la première fois, dans le Top 10 des...

Un bon mois d’avril pour Renault Maroc

Le Groupe Renault-Maroc a clôturé le quatrième mois de l’année 2020 avec une part de marché historique de 50,2 %.

Pourquoi Renault Tanger est contraint d’arrêter sa production ?

L’usine Renault de Tanger suspend ses activités cette semaine. À l’origine de cette suspension, la pénurie de composants électroniques chez certains de ses fournisseurs.

Nous vous recommandons

Renault

La pénurie de composants électroniques handicape Renault Maroc

La grave pénurie de composantes électroniques sur le plan mondial est à l’origine du ralentissement de la production de véhicules chez le groupe Renault à Tanger et à Meloussa. La reprise de la production est attendue au 2ᵉ semestre de l’année.

Au Maroc, la dégringolade des ventes de voitures neuves se poursuit

L’embellie des ventes de voitures neuves n’est pas pour demain. Ces ventes ont baissé de 10,56 % à fin février 2023 par rapport à la même période de 2022.

Nouveau record pour l’usine Renault de Tanger

Quatre ans après avoir célébré la production d’un million de voitures, l’usine Renault-Nissan de Tanger a bouclé la semaine dernière, la production du 2 150 000ᵉ véhicule. Depuis son installation au Maroc, le groupe Renault, même au plus fort temps de...

Quelles sont les voitures les plus vendues au Maroc en 2021 ?

Les ventes des voitures neuves ont enregistré une belle performance durant l’année 2021, malgré la crise sanitaire. Elles ont ainsi atteint 175 360 unités, soit une hausse de 5,9 % en comparaison avec celles de 2019.

La Reborn Renault 4 s’inspire du 4L Trophy marocain

La Reborn Renault 4, qui sera dévoilée au Mondial de l’Automobile de Paris prévu la semaine prochaine, a trouvé son inspiration au Maroc.

Automobile

Le groupe américain Adient s’installe à Kénitra

Quelques jours après l’annonce de la reconnaissance des États-Unis de la marocanité du Sahara, l’équipementier américain Adient, leader mondial du segment des sièges automobiles, va signer, à Casablanca, un protocole d’accord avec le gouvernement...

Voici les voitures les plus vendues au Maroc depuis le début de l’année

Le marché automobile continue sur sa bonne dynamique cette année. À fin novembre dernier, les ventes de voitures neuves au Maroc ont atteint 156 920 unités soit une hausse de 8,97 % par rapport à la même période de 2019. Les marques Dacia et Dongfeng...

Maroc : record des exportations automobiles à fin août

L’industrie automobile marocaine atteint un record jamais réalisé à l’export. À fin août, les chiffres ont atteint 52,25 milliards de DH, soit une hausse du plus du quart (+25,5 %) sur un an.

Voitures d’occasion : l’Afrique, poubelle de l’Europe

Certains pays, dont le Maroc, croulent sous la flopée des voitures d’occasion hors normes. A en croire un rapport inédit rendu public, lundi, par le Programme des Nations Unies pour l’environnement (PNUE), il est urgent d’établir de nouvelles règles.

La première recharge intelligente 100% marocaine est née

Nommée «  iSmart  », la première borne de recharge intelligente 100% marocaine, pour les véhicules électriques, a été présentée ce lundi à Rabat. Cette innovation est l’œuvre d’ingénieurs marocains.