C’est la fin des auto-écoles sauvages au Maroc

26 février 2024 - 10h00 - Maroc - Ecrit par : A.P

Le ministre du Transport et de la logistique, Mohamed Abdeljalil, a annoncé une série de réformes concernant les auto-écoles, tant au niveau des conditions d’octroi, de suspension et de retrait des licences que de la formation des instructeurs.

Selon une décision du ministre du Transport et de la logistique, publiée au Journal Officiel, aucune auto-école ne se verra délivrer une accréditation sans apporter la preuve qu’elle dispose de formateurs qualifiés, c’est-à-dire titulaires d’une licence ou un diplôme équivalent, ou d’un diplôme de technicien supérieur, et ayant au moins trois ans d’expérience professionnelle dans le domaine de l’enseignement de la conduite et de la sécurité routière, ou dans son domaine de formation.

Les formateurs doivent également fournir une attestation de formation spéciale en pédagogie, et avoir une connaissance approfondie des textes législatifs et réglementaires régissant le domaine de l’enseignement de la conduite et de la sécurité routière, précise la note, ajoutant que les véhicules utilisés par les auto-écoles doivent être agréés par l’Agence nationale de la sécurité routière, de même que les supports pédagogiques et didactiques approuvés.

À lire : Code de la route : mise à niveau des auto-écoles ?

L’auto-école doit aussi disposer d’« une piste de formation pavée à l’intérieur et clôturée par un mur extérieur et aménagée de manière à permettre l’entraînement en toute sécurité, et dont la surface ne doit pas être inférieure à 4 000 mètres carrés », précise la note, soulignant par ailleurs la nécessité d’avoir un « simulateur de conduite » offrant toutes les situations de conduite (de nuit, dans des conditions climatiques difficiles, sur autoroute, dans des situations à risque, de pannes et d’accidents, etc.) et respectant les règles de sécurité.

La formation des instructeurs doit prendre en compte les aspects théorique et pratique, a indiqué le ministre dans sa décision, fixant le nombre de stagiaires par salle de cours à 16 au maximum, et par véhicule à 4 au maximum.

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Automobile - Formation - Ministère de l’Equipement et du Transport

Aller plus loin

Code de la route : mise à niveau des auto-écoles ?

Des membres de la Chambre des conseillers ont réclamé la mise à niveau des auto-écoles dans le cadre du nouveau code de la route.

Une majorité d’auto-écoles marocaines délivrent des permis frauduleux

L’accusation est grave et c’est le secrétaire d’Etat au transport qui l’affirme : une majorité des permis de conduire délivrés par les auto-écoles au Maroc sont frauduleux.

Maroc : des auto-écoles fermées pour fraude au permis de conduire

Près d’une vingtaine d’auto-écoles viennent d’être fermées provisoirement par le ministère de l’Équipement et du Transport après constatation de fraudes au permis de conduire.

Les moniteurs d’auto-écoles ayant un diplôme à l’étranger pourront exercer au Maroc

Plusieurs dispositions relatives à l’enseignement de la conduite contenues dans le projet de loi portant sur l’enseignement de la conduite ont été adoptées jeudi par le...

Ces articles devraient vous intéresser :

Nouveau carton de ventes pour la Citroën « My Ami Buggy »

Le succès ne se dément pas pour la petite voiture Citroën « Ami ». Fabriquée au Maroc, la voiture électrique sans permis a été encore une fois un succès dans de nombreux pays européens.

Au Maroc, la pénurie fait chuter les ventes de voitures

Au Maroc, les ventes de voitures ont chuté à fin août en raison notamment du manque de disponibilité des modèles.

La future Dacia C-Néo fabriquée au Maroc ?

Dacia élargira sa gamme en 2026 avec une voiture familiale hybride 4x4 baptisée C-Néo qui disposera également d’une version berline. Le véhicule sera probablement fabriqué au Maroc.

Maroc : 100 milliards de dirhams d’exportations automobiles cette année

Le secteur automobile marocain devrait réaliser cette année un chiffre d’affaires record de 100 milliards de dirhams en termes d’exportation de véhicules, a annoncé mardi Ryad Mezzour, le ministre de l’Industrie et du commerce.

Maroc : bond spectaculaire des exportations automobiles

Au Maroc, les exportations du secteur automobile ont atteint plus de 141,76 milliards de dirhams à fin décembre 2023, soit une augmentation de 27,4 % par rapport à l’année précédente.

Femmes ingénieures : le Maroc en avance sur la France

Au Maroc, la plupart des jeunes filles optent pour des études scientifiques. Contrairement à la France, elles sont nombreuses à intégrer les écoles d’ingénieurs.

Fiat dévoile sa Topolino, fabriquée au Maroc

Fiat a présenté mardi à Turin sa Topolino, un quadricycle 100 % électrique, fabriqué au Maroc comme la Citroën Ami.

Industrie marocaine : l’automobile tire les exportations vers le haut

Les exportations du secteur automobile ont augmenté de 37,4 % à fin juillet 2023 par rapport à la même période de 2022, atteignant près de 82,02 milliards de dirhams (MMDH), selon l’Office des changes.

Le Maroc et Israël consolident leur coopération dans le secteur des transports et de la Logistique

Une délégation marocaine composée d’acteurs clés du secteur des transports et de la logistique a effectué une visite de travail de trois jours à Tel-Aviv, et ce pour consolider la coopération entre le Maroc et Israël dans le secteur de la logistique.

Maroc : les autoroutes en chantier et les autoroutes à l’étude

Le ministre de l’Équipement et de l’Eau, Nizar Baraka, a annoncé une série de projets d’infrastructure visant à renforcer le réseau autoroutier national au Maroc. Ces projets devraient contribuer à améliorer la mobilité dans différentes régions du...