Renault et Dacia, leaders incontestés au Maroc

8 novembre 2019 - 19h30 - Economie - Ecrit par : I.L

Au Maroc, plus de 14.000 véhicules neufs dont près de 2000 utilitaires légers ont été vendus en octobre, soit une hausse de 24%. Ces importateurs de véhicules comptent dépasser cet exploit pendant les deux derniers mois de l’année.

Le marché de vente de véhicules a connu une légère hausse de 4,6%, ce mois d’octobre, par rapport à l’année passée et s’est mieux porté le mois dernier (-8,57) %que celui de septembre (-7,35%), indiquent les chiffres de l’Association des Importateurs de véhicules au Maroc (AIVAM).

En termes de volume de vente, comme un air de reprise, le trio de tête n’a pas changé.

Le groupe Renault Maroc (Dacia et Renault) demeure le leader incontesté avec 42,5% de part de marché. Il est suivi par la marque coréenne, Hyundai (1045 ventes et 9200 en 2019). Au total, ce trio s’adjuge une part de marché de 49,45%.

A la 4e place, on retrouve Peugeot avec 1060 véhicules et plus de 9000 unités depuis 2019. A sa suite se positionne la marque allemande Volkswagen sur une tendance baissière, en dépit de sa performance en octobre dernier (856 ventes).

Dans la seconde moitié du classement s’aligne la marque Citroën (plus de 650 véhicules en octobre et près de 6700 sur les 10 derniers mois de l’année), suivie de Fiat à la 7e place (près de 600 véhicules et plus de 4,6% de PDM) et de Ford à la 8e place (463 ventes le mois dernier et plus de 5.200 sur les 10 mois de l’année).

Dans le rouge, Toyota (9e) a fait un exploit ce mois (plus de 720 ventes et +28,37% Vs octobre 2018). Il est suivi en 10e position par Nissan (90 et 217 ventes le mois dernier).

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Importations - Automobile

Aller plus loin

Non compétitive face à Tanger, l’usine Renault de Flins ferme

L’usine Renault de Flins se voit contrainte de fermer ses portes pour manque de compétitivité face à des usines flambant neuves comme Tanger ou Onnaing pour Toyota.

Les belles performances de Renault Maroc

Le Groupe Renault Maroc a réalisé de belles performances en 2019, en dépit d’un marché mondial en repli.

Dacia ne produira pas le SUV hybride au Maroc

Le SUV hybride qui remplace le monospace Dacia Lodgy ne sera pas produit au Maroc. Ainsi en a décidé le constructeur roumain Dacia.

Le Maroc en deuxième position des exportations espagnoles de composants automobiles

Le Maroc arrive en deuxième position en ce qui concerne les exportations espagnoles de composants automobiles, juste après l’Union européenne.

Ces articles devraient vous intéresser :

Tomate marocaine : le nouveau cauchemar des producteurs français

Face à l’augmentation des importations de tomates marocaines, les producteurs français expriment leur inquiétude et pointent du doigt une concurrence déloyale.

Dacia, leader du marché automobile marocain, Renault et Hyundai en embuscade

Le marché automobile marocain a connu un début d’année 2024 en demi-teinte, avec une croissance encourageante en janvier suivie d’une baisse inattendue en février.

Maroc : une croissance paradoxale entre exportations et importations d’avocats

Alors que le Maroc produit de plus en plus d’avocat, devenant l’un des principaux fournisseurs en Europe, la part des importations continuent de croître.

Le Maroc, futur grand de l’industrie de batteries pour véhicules électriques

Le Maroc dispose des atouts nécessaires pour créer une industrie de batteries pour véhicules électriques. D’ores et déjà, le royaume a engagé des négociations avec certains fabricants dans ce sens.

Du nouveau pour l’usine géante de batteries au Maroc

Le gouvernement marocain vient de signer un mémorandum d’entente avec le groupe sino-européen Gotion High-Tech pour la réalisation d’un projet de mise en place d’un écosystème industriel de production de batteries pour véhicules électriques et de...

Saint-Gobain : l’Espagne délaissée au profit du Maroc

Saint-Gobain a annoncé le lancement de négociations en vue de la cessation d’activité de son usine de pare-brise à Avilés (Espagne), ce qui pourrait entraîner la suppression de 280 emplois et un départ vers le Maroc.

Crise céréalière : les producteurs français pour combler les besoins du Maroc

La production céréalière est en forte baisse en raison de la sécheresse. Une opportunité vite saisie par les producteurs français qui disent être prêts à combler le déficit sur le marché marocain.

Bonne nouvelle pour les automobilistes marocains

La Direction Générale des Impôts (DGI) vient de faire une fleur aux automobilistes marocains en ce qui concerne la Taxe Spéciale Annuelle sur les Véhicules (TSAV).

Maroc : une taxe fait exploser le prix des téléphones

La commission des Finances à la Chambre des conseillers a revu à la baisse le droit d’importation appliqué aux smartphones. Ce qui semble être une bonne nouvelle s’avère très désavantageux pour les distributeurs locaux et les consommateurs.

Le Maroc va importer 2,5 millions de tonnes de blé

Le Maroc veut importer 2,5 millions de tonnes de blé entre le 1ᵉʳ juillet et le 30 septembre 2023, a annoncé l’Office national interprofessionnel des céréales et des légumineuses (ONICL).