Recherche

Azilal : Un scorpion (et l’absence d’antidote) tue un enfant

© Copyright : DR

30 mai 2019 - 16h00 - Société

Un enfant vient de décéder des suites d’une piqure de scorpion et de l’absence d’antidote, cela ce lundi dans la région d’Azilal. Il a été emmené dans un centre hospitalier qui s’est déclaré incompétent vu que ne disposant pas de sérum antivenimeux…

Une piqure de scorpion venimeux vient d’ôter la vie d’un enfant, dans la région d’Azilal, et plus précisément à Douar Bouhrazen. Ce drame est arrivé lundi. L’absence d’antidote est aussi en cause dans cette affaire…

En effet, selon Alyaoum24, l’enfant a été emmené bien vivant dans le centre hospitalier mais ce dernier ne disposait pas de sérum contre le venin du scorpion. Il n’a donc pas pu avoir accès aux premiers soins nécessaires et le facteur temps a été fatal.

La source précise autre chose. Dans le centre hospitalier, on aurait demandé au père de l’enfant « de le porter, et de marcher avec lui plusieurs kilomètres sous une ardente chaleur afin de l’emmener à l’hôpital d’Azilal », tel que l’écrit AlYaoum24. Et c’est d’ailleurs ce que fit le père…

Mais, après 5 heures de marche, arrivés à l’hôpital, c’était déjà trop tard. Les médecins n’ont rien pu faire pour sauver l’enfant.

Bladi.net

Bladi.net - 2019 - Archives - A Propos - Contact