Aziz Akhannouch porte plainte pour diffamation contre José Bové

20 décembre 2022 - 19h20 - Maroc - Ecrit par : S.A

Le chef du gouvernement marocain a porté plainte pour diffamation contre José Bové, ancien eurodéputé français qui l’a accusé d’avoir tenté de le soudoyer lors de négociations sur un accord de libre-échange. Une accusation portée contre Aziz Akhannouch à un moment où le Parlement européen est ébranlé par un scandale de corruption.

« En tant que rapporteur sur l’accord de libre-échange sur les fruits et légumes avec le Maroc, je m’étais opposé à ce projet parce qu’il était nuisible pour les producteurs marocains et européens », s’est souvenu l’ancien eurodéputé écologiste dans une récente interview avec France Inter. À l’époque, Aziz Akhannouch alors ministre marocain de l’Agriculture l’aurait approché pour lui dire qu’il ne « supportait pas » son opposition, a assuré José Bové, ajoutant qu’il lui avait proposé « un cadeau ».

À lire : José Bové accuse Aziz Akhannouch de tentative de corruption

« Le chef du gouvernement marocain est extrêmement choqué des accusations sans fondement, proférées par José Bové », explique son avocat français Olivier Baratelli à franceinfo, informant que trois plaintes avec constitution de partie civile pour diffamation ont été déposées contre José Bové. Et d’ajouter : « Ces accusations anciennes et infondées ont déjà fait l’objet d’une condamnation définitive par la 17ᵉ Chambre correctionnelle de TGI de Paris le 16 octobre 2018. C’est une mise en cause scandaleuse de son honneur et de son honnêteté ».

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : France - Corruption - Accord de libre échange - Aziz Akhannouch

Aller plus loin

Le Maroc cité dans le scandale de corruption au Parlement européen

La police belge a arrêté Pier Antonio Panzeri, ancien leader syndical et ex-eurodéputé de gauche soupçonné d’être « intervenu politiquement auprès de députés européens en faveur...

José Bové accuse Aziz Akhannouch de tentative de corruption

À l’heure où une enquête pour corruption ébranle le Parlement européen, l’ancien eurodéputé français José Bové affirme que le chef du gouvernement marocain Aziz Akhannouch a...

Plainte du Polisario au Royaume-Uni : voici les explications d’un expert

Une organisation soutenant la cause du Polisario mène une campagne pour demander à la justice britannique de revoir l’accord commercial entre le royaume et la Grande-Bretagne....

Emprisonné injustement, un Marocain porte plainte contre l’Etat espagnol

Le Marocain Farid Hilali, qui était en détention préventive au Royaume-Uni, a été réclamé par la justice espagnole pour son implication présumée dans les attentats du 11...

Ces articles devraient vous intéresser :

L’Aïd al-adha sera-t-il célébré cette année au Maroc ? Akhannouch répond

Le chef du gouvernement, Aziz Akhannouch, a confirmé que l’Aïd Al-Adha aura bien lieu au Maroc cette année. S’exprimant devant la Chambre des représentants lors de la session mensuelle dédiée à la politique générale de l’Exécutif, il a déclaré : « La...

Maroc : les tribunaux submergés après la levée des mesures restrictives

Depuis que l’amélioration de la situation épidémiologique au Maroc a entraîné l’assouplissement des mesures restrictives, la vie a repris dans les tribunaux avec une hausse considérable du nombre de plaintes, procès et affaires pénales.

Maroc : la liste des députés poursuivis pour corruption s’allonge

Trois députés marocains viennent d’être déférés devant la justice pour corruption. Déjà une vingtaine de parlementaires sont poursuivis en justice pour des faits de corruption et dilapidation des deniers publics.

Maroc : remaniement ministériel imminent

Le Chef du gouvernement marocain, Aziz Akhannouch, prévoit de réaménager son équipe. Certains ministres devraient perdre leurs postes.

Maroc : des biens et des comptes bancaires de parlementaires saisis

Au Maroc, les parquets des tribunaux de première instance ont commencé à transmettre aux nouvelles chambres chargées des crimes de blanchiment d’argent les dossiers des présidents de commune et des parlementaires condamnés pour dilapidation et...

Aide au logement au Maroc : le flop ?

Applaudi à son lancement, l’aide au logement ne suscite plus le même engouement. À ce jour, 8 500 personnes ont bénéficié de cette subvention.

Le Maroc contraint de s’adapter aux nouvelles exigences des touristes

Le gouvernement marocain s’active à renforcer les capacités des acteurs du secteur du tourisme pour suivre les tendances et les évolutions mondiales et s’adapter aux nouvelles exigences des touristes.

Entre droits des MRE et échange de renseignements fiscaux : le dilemme du gouvernement marocain

Le gouvernement d’Akhannouch revient sur les deux projets de loi sur l’échange de renseignements fiscaux et de données des Marocains résidant à l’étranger (MRE). Par la voix de son porte-parole, Mustapha Baïtas, il rassure une fois de plus les MRE.

Nouvel an amazigh au Maroc : ce sera le 14 janvier

La date du nouvel an Amazigh au Maroc est désormais connue. Elle vient d’être définie par le chef du gouvernement, Aziz Akhannouch, et ce sera le 14 janvier. Ce jour sera donc chômé et payé.

Maroc : de grands pas vers l’officialisation de l’amazigh

Le gouvernement d’Aziz Akhannouch franchit de grands pas vers l’officialisation de l’amazigh, mais des efforts considérables restent à fournir pour que la langue retrouve sa place qui lui est échue.