Banque mondiale : une croissance de 3,2 % attendue au Maroc en 2022

17 janvier 2022 - 10h40 - Economie - Ecrit par : A.T

L’économie marocaine devrait croître de 3,2 % en 2022 contre une croissance de 5,3 % enregistrée l’année dernière, selon la Banque mondiale.

La croissance économique devrait ralentir cette année par rapport au rebond de l’année 2021, les performances agricoles du Royaume revenant aux moyennes historiques après les belles performances du secteur primaire en 2021, explique la Banque mondiale dans son dernier rapport sur les perspectives économiques mondiales, rapporte La Vie Eco.

« Cette tendance serait principalement due à une croissance du secteur agricole à deux chiffres grâce une pluviométrie favorable et un important effet de base suite à une année de pandémie », précise le journal.

Toutefois, cette reprise ne s’observera pas dans tous les secteurs, puisqu’elle demeure « asymétrique » avec certains secteurs très affectés. La Banque cite par exemple le tourisme fortement touché par la pandémie, ou encore le secteur tertiaire et les secteurs exportateurs de services, qui peinent « encore retrouver leur niveau pré-Covid. »

A lire  : La Banque mondiale optimiste sur la reprise économique au Maroc

Sur le plan macroéconomique, l’institution financière a noté que le Maroc a su bien gérer le déficit budgétaire, qui devrait baisser à 5,9 % en 2021. « Cette amélioration est soutenue par le redressement attendu des impôts indirects, qui devraient compenser les dépenses croissantes liées à la masse salariale et aux subventions au gaz de pétrole liquéfié », note-t-on dans le rapport.

« Des perspectives de développement favorables sont attendues et qui s’inscrivent dans le cadre du processus de réformes qu’a lancé le Maroc comprenant entre autres celle du secteur public, la modernisation du système de protection sociale et le soutien de la reprise de l’investissement privé », conclut-on.

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Banque mondiale - Crise économique

Aller plus loin

Un nouveau prêt de la Banque mondiale pour le secteur public marocain

Le conseil de l’administration de la Banque mondiale a accordé mardi 7 septembre 2021, un nouveau prêt au Maroc. Ce financement servira à développer le secteur public

Banque Mondiale : le Maroc continue de résister à la crise

Jusqu’ici, le Maroc a affiché une forte résistance face à la crise actuelle, comme le prouvent les dernières prévisions de la croissance économique publiées par la Banque Mondiale.

Maroc : le HCP prévoit une croissance de 1,4 % au 4ᵉ trimestre 2022

Pour le 4ᵉ trimestre 2022, l’activité économique connaîtra une croissance de 1,4 %, selon les données publiées par le Haut commissariat au plan (HCP) dans sa note de conjoncture...

La Banque mondiale optimiste sur la reprise économique au Maroc

La reprise économique se fera certainement de manière progressive, mais elle ne saurait tarder. C’est l’estimation faite par la Banque Mondiale (BM) dans son récent rapport...

Ces articles devraient vous intéresser :

Risques Pays : le Maroc décroche la meilleure note « B3 » en Afrique

Avec un « B3 », le Maroc décroche la meilleure note parmi les grandes puissances économiques en Afrique en termes de risque pays, devant le Nigeria (D3), l’Afrique du Sud (C3), l’Égypte (D4) et l’Algérie (C3). C’est ce que révèle la nouvelle carte...

Investissement privé au Maroc : la banque mondiale sonne l’alarme

L’investissement privé est en chute libre au Maroc. C’est du moins ce que révèle la banque mondiale dans son nouveau rapport de suivi de l’économie marocaine.

Maroc : la chute des ventes de voitures neuves continue

Les ventes de voitures neuves au Maroc sont toujours dans le rouge. À fin septembre, 120 905 unités ont été vendues, soit une baisse de 8,15 %, comparativement à la même période de l’année dernière.

Le Maroc ne touche pas à la subvention du gaz, du sucre et du pain

Malgré la conjoncture internationale, le gouvernement marocain va maintenir les subventions pour garantir la stabilité des prix du gaz butane, du blé et du sucre sur le marché national en 2023.

Banques marocaines : Fitch Rating avertit

Les banques marocaines font face à une situation de dégradation de la qualité de leurs prêts, en dépit d’une plus grande sélectivité dans leur octroi, avertit l’agence de notation américaine Fitch Ratings.

Les recommandations de la banque mondiale au Maroc

La banque mondiale a formulé quelques recommandations consignées dans son dernier rapport sur le climat et le développement (CCDR) du Maroc.

L’économie marocaine dopée par les MRE

Le dernier rapport de la Banque mondiale sur les migrations et le développement indique que 20 % des transferts d’argent de la région MENA proviennent des Marocains résidant à l’étranger (MRE).

Le FMI confirme l’éligibilité du Maroc à une ligne de crédit

Le Maroc a entamé des négociations avec le Fonds monétaire international (FMI) sur une nouvelle ligne de précaution et de liquidité (LPL), a annoncé, vendredi, le représentant de l’institution financière au royaume, Roberto Cardarelli.

Flexibilité du dirham : le Maroc franchit une nouvelle étape

Nadia Fettah, ministre de l’Économie et des finances, salue la réforme en cours du régime de change marocain, affirmant qu’une étape importante est en train d’être franchie pour améliorer la flexibilité du dirham.

L’incertitude plane sur le marché immobilier marocain

L’offre immobilière partout au Maroc serait abondante et les prix abordables, selon les professionnels et les notaires. La réalité est pourtant toute autre.