La Banque mondiale salue la robustesse du Maroc

7 octobre 2023 - 22h00 - Economie - Ecrit par : S.A

Un rapport du Groupe de la banque mondiale pour l’année 2023 axé sur « les résultats de ses activités » révèle une confiance dans la « solvabilité » du Maroc. La publication de ce rapport intervient juste avant les réunions annuelles du Fonds monétaire international (FMI) et de la banque mondiale, prévues à Marrakech la semaine prochaine.

D’après le rapport axé sur « les résultats de ses activités » menées de juillet 2022 à juin 2023, le Maroc est le 11ᵉ pays à avoir bénéficié d’un financement du Groupe de la Banque mondiale (GBM) et de ses différentes succursales et institutions avec une enveloppe financière approuvée de 1,85 milliard de dollars, « financement historique qui dépasse le précédent record de 1,83 milliard de dollars enregistré il y a un an », notamment par l’intermédiaire de la Banque mondiale. Le royaume est de facto « le sixième pays au monde à bénéficier d’un financement de la BIRD », « la plus grande banque de développement au monde », fournissant « des produits financiers et des conseils politiques » pour aider les pays à réduire la pauvreté et à étendre les bénéfices d’une croissance durable à toutes les personnes et à tous les individus.

À lire : FMI et Banque mondiale : Un soutien de poids au Maroc après le séisme

L’Inde est le plus gros emprunteur de la BIRD, avec 4,32 milliards de dollars. Elle est suivie par la Turquie (3,88 milliards de dollars) et l’Indonésie (3,25 milliards de dollars). L’Ukraine (3,13 milliards de dollars) et les Philippines (2,33 milliards de dollars) complètent le top 5 des plus grands pays partenaires de la BIRD en 2023. Avec 1,80 milliard de dollars, l’Argentine se positionne à 7ᵉ position dans le top 10. Viennent ensuite la Colombie (1,75 milliard de dollars) et la Roumanie (1,32 milliard de dollars). L’Angola (1,25 milliard de dollars) ferme la marche du podium. Lorsque les auteurs du rapport intègrent et comptent les fonds de l’Association internationale de développement (IDA) alloués aux pays les moins avancés et développés, ils placent le Maroc à la 11ᵉ place des pays du monde ayant bénéficié des financements du GBM.

À lire :Croissance économique du Maroc : voici les chiffres de la Banque mondiale

Au Maroc, le GBM a soutenu et financé des projets « d’inclusion financière » et « d’entrepreneuriat numérique » au cours des dernières années. « Au Maroc, nous avons fourni 450 millions de dollars – le troisième volet de la série de financements – pour aider le pays à mettre en œuvre des réformes visant à améliorer l’inclusion financière, l’entrepreneuriat numérique et l’accès des individus et des entreprises aux infrastructures et services numériques », a indiqué le GBM dans son rapport annuel. La Banque mondiale a également accordé au profit de Rabat 250 millions de dollars pour le programme de soutien à l’éducation, 350 millions de dollars pour soutenir l’amélioration de la protection sociale, 350 millions de dollars pour le changement climatique et 450 millions de dollars pour la réforme de la santé.

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Marrakech - FMI - Banque mondiale - Prêt

Aller plus loin

Croissance économique du Maroc : voici les chiffres de la Banque mondiale

L’économie marocaine devrait croître de 2,5 % cette année avant d’enregistrer 3,3 % en 2024, selon les derniers chiffres publiés par la Banque mondiale. Ces chiffres sont...

FMI et Banque mondiale : Un soutien de poids au Maroc après le séisme

Le Fonds monétaire international (FMI) et la Banque mondiale (BM) ont pris lundi une décision concernant la tenue de leurs assemblées annuelles prévues en octobre, à Marrakech.

La Banque mondiale accorde un prêt pour le Nord-Est du Maroc

Un accord de prêt d’un montant de 236,7 millions d’euros a été signé lundi par la ministre de l’Économie et des Finances, Nadia Fettah Alaoui et le Directeur du Département...

Les recommandations de la banque mondiale au Maroc

La banque mondiale a formulé quelques recommandations consignées dans son dernier rapport sur le climat et le développement (CCDR) du Maroc.

Ces articles devraient vous intéresser :

Investissement privé au Maroc : la banque mondiale sonne l’alarme

L’investissement privé est en chute libre au Maroc. C’est du moins ce que révèle la banque mondiale dans son nouveau rapport de suivi de l’économie marocaine.

Les recommandations de la banque mondiale au Maroc

La banque mondiale a formulé quelques recommandations consignées dans son dernier rapport sur le climat et le développement (CCDR) du Maroc.

Croissance économique en 2023 : le Maroc entre optimisme gouvernemental et les incertitudes du HCP

En 2023, le Maroc devra faire face à des défis économiques importants, selon le Haut commissariat au plan (HCP). Les experts de cette institution estiment que la croissance économique atteindra seulement 3,3% cette année, en deçà des prévisions du...

Succès d’une nouvelle émission obligataire lancée par le Maroc

Le Maroc clôture avec succès un emprunt obligataire sur les marchés financiers internationaux d’un montant global de 2,5 milliards de dollars. L’opération fait suite à un Roadshow auprès de la communauté des investisseurs internationaux.

Couverture sociale : un prêt de 3,1 MMDH de la BAD au Maroc

Le Maroc et la banque africaine de développement (BAD) ont signé deux accords de prêt pour le financement d’un projet de céréaliculture et la généralisation de la couverture sociale, portant sur un montant de plus de 3,1 milliards de dirhams.

Le FMI confirme un prêt pour le Maroc

Le Maroc bénéficiera d’un prêt de 1,3 milliard de dollars du Fonds monétaire international (FMI) pour soutenir sa transition écologique et renforcer sa résilience face aux catastrophes naturelles.

Le FMI va accorder un important prêt au Maroc

Le Fonds monétaire international (FMI) s’apprête à débloquer, à partir du nouveau fonds fiduciaire pour la résilience et la durabilité, un énorme prêt au Maroc, afin de renforcer la résistance du pays aux catastrophes liées au climat.

Sécheresse : plus de 5% des Marocains menacés d’exode rural d’ici 2025

Plus de 5% de la population marocaine sont menacés par l’exode rural à l’horizon 2025 en raison la sécheresse sévère que traverse le pays, selon la Banque mondiale.

L’économie marocaine dopée par les MRE

Le dernier rapport de la Banque mondiale sur les migrations et le développement indique que 20 % des transferts d’argent de la région MENA proviennent des Marocains résidant à l’étranger (MRE).

Le FMI confirme l’éligibilité du Maroc à une ligne de crédit

Le Maroc a entamé des négociations avec le Fonds monétaire international (FMI) sur une nouvelle ligne de précaution et de liquidité (LPL), a annoncé, vendredi, le représentant de l’institution financière au royaume, Roberto Cardarelli.