Gibraltar : un bateau échoué menace les côtes marocaines

1er septembre 2022 - 20h20 - Espagne - Ecrit par : A.P

Le navire OS35 qui s’est échoué au large de la côte est de Gibraltar pourrait déverser ses déchets dans les eaux jusqu’à atteindre les plages de la Costa del Sol et même du Maroc.

La situation du navire « est restée stable » dans la nuit du mercredi à jeudi, selon le Conseil de contingence du gouvernement (CCG), et la surveillance effectuée au moyen de drones et d’images thermiques depuis la terre « n’a pas révélé de changements significatifs ». Le maire de La Línea de la Concepción, Juan Franco, espère pour sa part que le déversement du carburant du navire échoué au large de la côte est de Gibraltar n’atteindrait pas ses plages et « la Costa del Sol ». De son côté, le gouvernement de Gibraltar a prévu de démarrer ce jeudi l’extraction du carburant de ce navire, rapporte La Voz del Sur.

À lire : Un vieux porte-avions français chargé de produits radioactifs au large du Maroc

Les experts craignent qu’une aggravation des conditions météorologiques n’endommage davantage la structure du navire échoué qui a été examiné ce jeudi matin par des spécialistes. « Les images les plus récentes à 09 h 30 montrent des averses se déplaçant vers le nord du Maroc. Celles-ci pourraient entraîner de légères pluies à Gibraltar dans les prochaines heures », selon le service météorologique officiel de Gibraltar.

Tous les efforts seront menés pour retirer l’huile lubrifiante déversée dans la mer, assure-t-on. « OS 35 est déjà entouré d’une barrière océanique qui devrait contenir tous les déversements d’hydrocarbures qui pourraient survenir. Il ne semble pas y avoir eu de déversements d’hydrocarbures », a déclaré Fabian Picardo, le président du CCG qui a échangé sur la question avec le vice-amiral, David Steel.

À lire : Des épaves de la guerre du Rif découvertes au large d’Al Hoceima

En vertu des dispositions de la Loi sur les contingences civiles, l’état d’urgence (MAJAX) a été décrété et toutes les ressources disponibles seront affectées à cette urgence. Toutes les autres opérations quotidiennes du port de Gibraltar ont été interrompues pour assurer la disponibilité des ressources. Le conseil municipal d’Algésiras a activé le plan d’action local contre la pollution côtière en prévision d’éventuels incidents environnementaux causés par la situation.

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Espagne - Maritime

Aller plus loin

Un vieux porte-avions français chargé de produits radioactifs au large du Maroc

Un vieux porte-avions français a traversé les eaux canariennes, au large du Maroc, avec des matières radioactives, notamment de l’amiante et des déchets nucléaires, créant un...

Un voilier coulé par des orques près de Tanger

Alors qu’il naviguait au large des côtes marocaines, un voilier a été attaqué à plusieurs reprises par une meute d’orques dans le détroit du Gibraltar. Face à la furie des...

Des touristes britanniques survivent à une attaque de voilier par orques près de Tanger

Des touristes britanniques ont vécu une expérience terrifiante sur les côtes marocaines, à quelques kilomètres de Tanger. Leur voilier a été attaqué par une meute d’orques.

Des orques attaquent des bateaux près de Tanger (vidéo)

Des orques s’en sont pris à des bateaux au nord-ouest de Tanger et au large de Gibraltar, causant d’énormes dégâts matériels.

Ces articles devraient vous intéresser :

Un voilier coulé par des orques près de Tanger

Alors qu’il naviguait au large des côtes marocaines, un voilier a été attaqué à plusieurs reprises par une meute d’orques dans le détroit du Gibraltar. Face à la furie des cétacés, le navire a coulé près de l’entrée du port de Tanger-Med.

Les travaux du câble sous-marin « Medusa » traversant le Maroc, bientôt lancés

La construction de « Medusa », le câble sous-marin devant relier l’Afrique du Nord au sud de l’Europe en passant par le Maroc, va bientôt démarrer. Il vise à favoriser la connectivité dans la région.

Africa Morocco Link (AML) s’offre un nouveau bateau

L’Africa Morocco Link (AML) aurait acquis pour 2,4 millions d’euros le navire marocain « Boraq » appartenant au groupe maritime grec Attica Group, lors de la vente aux enchères qui s’est déroulée le 27 juin au siège de l’Autorité portuaire de la baie...

Pour le roi Mohammed VI, la clé du développement en Afrique passe par la mer

Le roi Mohammed VI a annoncé lundi, dans son discours de la Marche verte, son intention de « construire une flotte marchande nationale forte et compétitive », afin d’améliorer le commerce sur la côte atlantique.

Maroc : explosion des exportations de produits alimentaires et maritimes

Les exportations des produits alimentaires agricoles et maritimes ont connu un boom en 2022 pour dépasser les 80 milliards de dirhams (MMDH). Un record.

Une espèce dangereuse de poisson s’approche des côtes marocaines

Apparu pour la première fois en Israël il y a plus de trois décennies, le poisson-lion (Rascasse volante), une espèce dangereuse, se rapproche des eaux marocaines.