L’Espagne réactive le projet de construction d’un tunnel sous-marin avec le Maroc

13 octobre 2022 - 22h40 - Espagne - Ecrit par : A.P

L’Espagne a réactivé le projet de tunnel ferroviaire sous-marin la reliant avec le Maroc dans le détroit de Gibraltar. Les deux pays étudient ce projet depuis plus de quatre décennies.

L’Espagne a prévu une ligne crédit de 750 000 euros dans le budget 2023 pour lancer les travaux de ce tunnel. La Société espagnole d’études pour les communications fixes à travers le détroit de Gibraltar (Segecsa), en charge de réaliser les études de cet ambitieux projet, a récemment révélé qu’elle avait bénéficié en 2021 des fonds européens pour entreprendre de nouvelles études sur cette infrastructure, en pleine crise entre le Maroc et l’Espagne.

L’idée d’unir les deux rives du détroit est en étude depuis plus d’un siècle, bien que sa conception actuelle remonte à une déclaration conjointe de l’Espagne et du Maroc datant de 1979. Côté marocain, c’est la Société nationale d’études du détroit de Gibraltar (Sned) qui a géré les études de ce projet.

À lire : Où en est le projet de construction du câble sous-marin Maroc/Royaume-Uni ?

Il y a un an, le patron de Secegsa s’est rendu à Schwanau (Allemagne) pour rencontrer des représentants de la société allemande Herrenknecht, leader mondial sur le marché des tunneliers afin de démarrer les travaux. Selon la société, « des perspectives très favorables s’ouvrent compte tenu de l’évolution des capacités techniques de ce type de systèmes de forage et d’excavation, et des expériences les plus récentes de construction de tunnels profonds dans le sous-sol marin ».

Le projet consisterait à construire un tunnel sous-marin dans la zone de jonction entre l’océan Atlantique et la mer d’Alboran (Méditerranée), comme celui de la Manche reliant la France au Royaume-Uni. « Il faut plus de progrès dans la normalisation et le rapprochement entre l’Espagne et le Maroc » pour qu’un projet de cette ampleur se concrétise, souligne un expert.

Sujets associés : Espagne - Maritime - Transport ferroviaire

Aller plus loin

Où en est le projet de construction du câble sous-marin Maroc/Royaume-Uni ?

La société britannique Xlinks, spécialisée dans les énergies renouvelables, poursuit ses efforts en vue de la construction du câble sous-marin de 3 800 km devant relier le Maroc...

Le projet de tunnel dans le détroit pénaliserait Sebta

La construction d’un tunnel reliant le Maroc et l’Espagne via le détroit de Gibraltar, aurait de graves conséquences sur Sebta qui deviendrait une ville marginalisée.

Le câble sous-marin Maroc/Royaume-Uni sera construit plus tôt que prévu

La société britannique Xlinks, spécialisée dans les énergies renouvelables, s’active pour la construction du câble sous-marin de 3 800 km devant relier le Maroc au Royaume-Uni...

Gros doutes sur la faisabilité du tunnel entre le Maroc et l’Espagne

Le tunnel ferroviaire devant relier l’Espagne et le Maroc via le détroit de Gibraltar ne verra pas le jour. En lieu et place, une connexion pour la fibre et les...

Ces articles devraient vous intéresser :

Du nouveau pour le TGV Marrakech-Agadir

Dans le cadre de son accord avec l’Office national des chemins de fer (ONCF), le gouvernement marocain va continuer à financer les études et l’acquisition de biens immobiliers liés à l’extension du réseau de ligne à grande vitesse (LGV) vers les villes...

Maroc : une centaine de nouveaux trains à acquérir

L’Office national des chemins de fer (ONCF) a annoncé l’acquisition progressive de 100 nouveaux trains fabriqués localement, et ceci dans les 10 prochaines années.

Africa Morocco Link (AML) s’offre un nouveau bateau

L’Africa Morocco Link (AML) aurait acquis pour 2,4 millions d’euros le navire marocain « Boraq » appartenant au groupe maritime grec Attica Group, lors de la vente aux enchères qui s’est déroulée le 27 juin au siège de l’Autorité portuaire de la baie...

Les travaux du TGV Kénitra-Marrakech lancés

L’Office national des chemins de fer (ONCF) vient de lancer un appel d’offres pour la réalisation des travaux de génie civil de la Ligne à grande vitesse (LGV) reliant Kenitra à Marrakech.

Maroc : 1300 km de nouvelles lignes TGV

Le ministre du Transport et de la logistique, Mohamed Adeljalil, a présenté mardi à la Chambre des conseillers, le point des actions menées par l’Office national des chemins de fer (ONCF) en vue de renforcer et de moderniser le transport ferroviaire...

Le Maroc va acquérir de nouveaux trains

Le Maroc s’apprête à lancer un appel d’offres international pour l’acquisition de trains et le développement d’un réseau ferroviaire local, attirant l’intérêt de géants du secteur tels, notamment français et espagnols. C’est ce qu’a révélé Mohamed...

Le Maroc veut 800 km de lignes TGV

Le Maroc a l’ambition d’étendre son réseau ferroviaire LGV (Ligne à grande vitesse) à 800 km. La concrétisation de ce souhait nécessitera la bagatelle de 100 milliards de dirhams.

Pour le roi Mohammed VI, la clé du développement en Afrique passe par la mer

Le roi Mohammed VI a annoncé lundi, dans son discours de la Marche verte, son intention de « construire une flotte marchande nationale forte et compétitive », afin d’améliorer le commerce sur la côte atlantique.

Les aéroports marocains reliés par train

L’aéroport international Ibn Battouta de Tanger sera bientôt relié au réseau ferroviaire, dans le cadre d’un projet qui inclut 15 aéroports internationaux.

Le rail marocain au cœur d’une rivalité internationale

Les géants mondiaux du ferroviaire vont se livrer une rude concurrence pour le mégacontrat de l’Office National des Chemins de Fer (ONCF). Celui-ci a lancé un appel à concurrence pour acquérir 168 nouveaux trains, dont 18 trains à grande vitesse.