Belgique : les membres d’une même famille importaient du cannabis du Maroc

9 juillet 2019 - 16h10 - Belgique - Ecrit par : Bladi.net

Une vingtaine de personnes ont été interpellées, le jeudi 4 juillet 2019, suite à une trentaine de perquisitions en région bruxelloise. Membres d’une même famille d’Anderlecht, elles sont les présumés principaux responsables d’un trafic de stupéfiants en provenance du Maroc.

Cette interpellation, intervenue dans le cadre d’une enquête sur un trafic de drogue à l’échelle internationale, a permis d’inculper onze personnes, a indiqué le Parquet de Bruxelles. Cette vaste opération de perquisitions avait pour objectif le démantèlement des activités d’une organisation criminelle active dans un trafic international de stupéfiants.

Pour Denis Goeman, Porte-parole du Parquet de Bruxelles, cité par RTL Tvi, cette structure familiale anderlechtoise importait, depuis quelques années, du cannabis, d’Espagne et du Maroc, à destination de la Belgique et de la France. Des 21 personnes interpellées, 12 ont été déférées devant un juge d’instruction. Onze ont été inculpées, dont une en tant que responsable de l’organisation. Quatre des inculpées sont, en revanche, en détention préventive. Trois autres ont été libérées sous condition et les quatre dernières l’ont été sans condition.

Ouverte depuis plusieurs mois, cette enquête a permis de mettre la main sur près de 600 kilos de cannabis en France et aux Pays-Bas, de même qu’une cinquantaine à Bruxelles. Cette intervention, du 27 juin 2019, a mobilisé quelque 200 policiers. Une dizaine de kilos de cannabis, 65.000 euros, une dizaine de véhicules et trois armes à feu ont été également saisis, a rappelé le Porte-parole. Pour celui-ci, cette lutte implacable contre les stupéfiants est une priorité pour la politique de sécurité menée par le Gouvernement.

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Belgique - Drogues - Cannabis - Arrestation

Aller plus loin

Pourquoi le prix du cannabis marocain est plus cher en Europe ?

Le prix de la résine de cannabis marocaine a monté en flèche en Europe. Il faut désormais débourser une fortune pour s’en procurer.

Ces articles devraient vous intéresser :

« L’Escobar du désert » fait tomber Saïd Naciri et Abdenbi Bioui

Plusieurs personnalités connues au Maroc ont été présentées aujourd’hui devant le procureur dans le cadre de liens avec un gros trafiquant de drogue. Parmi ces individus, un président de club de football.

Pufa, la "cocaïne des pauvres" qui déferle sur le Maroc

Pufa, la « cocaïne des pauvres » s’est installée progressivement dans toutes les régions du Maroc, menaçant la santé et la sécurité des jeunes. Le sujet est arrivé au Parlement.

"L’boufa", la nouvelle menace pour la société marocaine

Le Maroc pourrait faire face à une grave crise sanitaire et à une augmentation des incidents de violence et de criminalité, en raison de la propagation rapide de la drogue «  l’boufa  » qui détruit les jeunes marocains en silence.

Boufa, la drogue qui terrifie le Maroc

Le Maroc mène des actions de lutte contre les drogues dont la « Boufa », une nouvelle drogue, « considérée comme l’une des plus dangereuses », qui « envahit certaines zones des villes marocaines, en particulier les quartiers marginaux et défavorisés. »

"Lbouffa" : La cocaïne des pauvres qui inquiète le Maroc

Une nouvelle drogue appelée « Lbouffa » ou « cocaïne des pauvres », détruit les jeunes marocains en silence. Inquiétés par sa propagation rapide, les parents et acteurs de la société civile alertent sur les effets néfastes de cette drogue sur la santé...

Le Maroc face à la menace de la « Poufa », la cocaïne des démunis

Le Maroc renforce sa lutte contre la « Poufa », une nouvelle drogue bon marché, connue sous le nom de cocaïne des pauvres », qui a non seulement des répercussions sociales, notamment la séparation des familles et une augmentation des suicides et des...