Recherche

Une famille belge impliquée dans l’enlèvement d’un Marocain à Tanger

© Copyright : DR

16 juillet 2019 - 12h40 - Marocains du monde

Une famille d’Anderlecht, dont des membres sont connus pour leur triste réputation de trafiquants de cannabis, est soupçonnée d’avoir pris une part active dans un enlèvement au Maroc.

Dans une vidéo diffusée par RTL, mais qui avait été largement partagée il y a quelques années, un ressortissant marocain, résidant en Belgique, se fait enlever et violenter par plusieurs hommes, sur un parking de Tanger, relate la chaîne d’information belge.

Impuissante face à ses agresseurs, la victime, un Marocain, est embarquée de force et torturée. Les ravisseurs le menacent avec une arme et, une rançon lui sera ensuite réclamée.

"On est face à une séquestration, à des coups et blessures. Dans l’hypothèse où cette séquestration solliciterait en outre le paiement d’une rançon, je pense qu’on est clairement dans la prise d’otage", affirme Frank Discepoli, avocat pénaliste et Assistant en Droit pénal et procédure pénale.

Déjà en 2014, la presse marocaine avait fait un large écho de cet enlèvement. La justice ne tardera pas à réagir. Elle s’est lancée aux trousses des membres d’une famille d’Anderlecht, soupçonnés d’avoir commis cette agression. Les recherches portent leurs fruits : quelques membres de la famille en question ont été arrêtés en Belgique, pour trafic de cannabis, ayant pour bases arrières, le Maroc et l’Espagne.

Dans la foulée, l’un des frères de la famille, incarcéré en Belgique, fait l’objet d’une extradition vers le Maroc pour les faits de prise d’otage. "Une personne non belge, arrêtée en Belgique, ayant commis des faits au Maroc, pourra - à la demande des autorités marocaines - être extradée vers le Maroc et être jugée au Maroc", affirme Henri Laquay, avocat au barreau de Bruxelles. De son côté, la victime de l’enlèvement souhaite l’aboutissement de cette extradition.

Bladi.net

Bladi.net - 2019 - Archives - A Propos - Contact