Recherche

En manque de main-d’oeuvre, la Belgique va embaucher des informaticiens au Maroc

© Copyright : DR

14 janvier 2019 - 15h20 - Economie

En manque criant de main-d’oeuvre, l’office flamand de la formation et de l’emploi a décidé de se tourner vers le Maroc pour embaucher des informaticiens.

D’après le journal Métro, des milliers d’emplois dans le secteur ne sont pas pourvus. « La pénurie de travailleurs dotés de compétences en informatique sur le marché de l’emploi est gigantesque », explique le directeur du Voka pour la Flandre Occidentale Bert Mons, au journal Het Nieuwsblad.

Pour ce faire, l’Agence nationale de promotion de l’emploi et des compétences (ANAPEC - Maroc) va sélectionner les étudiants marocains qui correspondent au profil recherché avant de conclure un contrat. Concrètement, il vont être formés au Maroc pendant quelques mois avant de se voir offrir des contrats d’un an puis, si cela est concluant, un contrat à durée indéterminée (CDI).

La Belgique n’est pas le seul pays intéressé par la main-d’oeuvre marocaine. Une entreprise québécoise est allée chercher plusieurs ouvriers à Casablanca pour venir travailler dans une usine sur place. Après une sélection de 50 candidats, six vont rejoindre l’entreprise d’ici l’été prochain.

Bladi.net

Bladi.net - 2020 - Archives - A Propos - Contact