Belgique : un Marocain acquitté en Belgique, mais emprisonné à Dubaï

2 mars 2024 - 17h00 - Belgique - Ecrit par : Bladi.net

Un homme d’origine marocaine condamné pour des attentats liés à la drogue en Belgique, a vu sa condamnation annulée en appel, mais il se retrouve néanmoins derrière les barreaux, cette fois à Dubaï.

Coup de théâtre dans le milieu du crime organisé anversois (Belgique) : deux hommes, Imrane E.L. et Ali L., initialement condamnés à sept et cinq ans de prison pour des attentats liés à la drogue, ont été acquittés en appel. La cour a estimé qu’il n’y avait pas de preuves suffisantes pour les incriminer.

L’affaire remonte à juin 2020, lorsque trois attentats visent la famille B. et son entourage à Deurne, Sint-Niklaas et Anvers. Le mobile ? Une cargaison de cocaïne portant le tampon RM35 qui a mystérieusement disparu en mars 2020, déclenchant un conflit entre les protagonistes.

A lire : « Super-cartel » démantelé à Dubaï : probable extradition d’un MRE vers les Pays-Bas

Imrane E.L., 27 ans, de Schoten, était considéré comme l’un des commanditaires des attaques. Son implication présumée reposait en grande partie sur des messages cryptés envoyés via Sky ECC, un service de messagerie populaire auprès des criminels, notamment ceux liés à la Mocro Maffia. L’accusation le soupçonnait de se cacher derrière le pseudonyme « Boss Backup » et d’avoir orchestré les attentats.

Cependant, la cour d’appel n’a pas été convaincue par les preuves. Elle a notamment relevé des failles dans l’identification d’Imrane E.L. Son avocat, Jorgen Van Laer, s’est félicité de l’acquittement : « Nous avons pu réfuter différents éléments de l’identification et démontrer à la cour qu’elle n’était pas correcte. »

Ali L., 26 ans, de Ranst, a également été acquitté. La cour a salué sa coopération avec l’enquête et l’absence de preuves concrètes de son implication dans l’organisation criminelle.

Si la justice belge a rendu son verdict, l’affaire n’est pas encore terminée pour Imrane E.L. Ce dernier, qui n’a jamais assisté au procès, se trouve actuellement en prison à Dubaï. Il s’était rendu aux Émirats arabes unis après son acquittement en utilisant un faux passeport, et a été arrêté.

La Belgique pourrait demander l’extradition d’Imrane E.L. pour qu’il purge une peine de quatre ans de prison prononcée antérieurement pour trafic de cocaïne. Le parquet général d’Anvers examine actuellement la possibilité d’une telle démarche.

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Drogues - Dubaï - Procès - Mocro Maffia - MRE

Aller plus loin

De retour du Maroc, un trafiquant de drogue en cavale arrêté à Dubaï

Alors qu’il revenait d’un voyage au Maroc, un trafiquant de drogue anversois en cavale, déjà condamné dans l’affaire The Hotdog Factory a été arrêté à Dubaï, aux Emirats arabes...

Nordin El Hajjioui, baron de la drogue, enfin rattrapé par la justice belge

Extradé par les Émirats arabes Unis, le trafiquant de drogues Nordin El Hajjioui (35 ans), alias Dikke Nordin, est arrivé vendredi à Anvers dans un avion militaire qui a atterri...

Dubaï : le baron de la drogue Nordin El Hajjioui extradé

Nordin El Hajjioui, alias « Dikke Nordin », est actuellement en route vers La Belgique. Le baron de la drogue d’origine marocaine, qui résidait à Dubaï, a été extradé...

L’étau se resserre autour des trafiquants belgo-marocains réfugiés à Dubaï

Après la toute première extradition d’un baron de la drogue des Émirats arabes unis vers la Belgique, l’étau se resserre autour des narcotrafiquants belgo-marocains installés à...

Ces articles devraient vous intéresser :

L’économie marocaine dopée par les MRE

Le dernier rapport de la Banque mondiale sur les migrations et le développement indique que 20 % des transferts d’argent de la région MENA proviennent des Marocains résidant à l’étranger (MRE).

"L’boufa", la nouvelle menace pour la société marocaine

Le Maroc pourrait faire face à une grave crise sanitaire et à une augmentation des incidents de violence et de criminalité, en raison de la propagation rapide de la drogue «  l’boufa  » qui détruit les jeunes marocains en silence.

Prix des billets de bateau : le ministère confirme une baisse pour les MRE

L’augmentation du prix des billets de ferry entre le Maroc et l’Espagne suscite l’inquiétude parmi les Marocains résidant à l’étranger (MRE), nombreux à se rendre cette année au Maroc pour voir leurs proches. Le ministre marocain du Transport et de la...

Au Maroc, les MRE investissent dans l’immobilier

70 % des investissements de la communauté marocaine résidant à l’étranger sont consacrés au secteur immobilier, selon Fatima Ezzahra El Mansouri, la ministre de l’Aménagement du territoire national, de l’Urbanisme, de l’Habitat et de la Politique de...

Aide au logement : un vrai succès chez les MRE

Près de 20% des potentiels bénéficiaires du nouveau programme l’aide au logement lancé par le roi Mohammed VI en octobre dernier sont des Marocains résidant à l’étranger (MRE).

Le dilemme des MRE : vendre leurs biens ou se soumettre à l’échange fiscal

Des Marocains résidant à l’étranger (MRE) appellent à la suspension de l’accord multilatéral sur les échanges de renseignement automatiques des comptes financiers.

Opération Marhaba : les chiffres de l’année dernière largement dépassés à Algésiras

Depuis le lancement de l’Opération Passage du Détroit (OPE) le 15 juin dernier, près de 275 000 passagers et 68 000 véhicules ont embarqué depuis les ports espagnols en direction du Maroc d’après les données fournies par la Protection Civile espagnole.

Opération Marhaba 2023 : des billets moins chers pour les MRE ?

Considérant le coût élevé des billets de bateau, le groupe parlementaire du Parti Authenticité et Modernité (PAM) a demandé au gouvernement de prendre des mesures pour faciliter l’arrivée des Marocains résidant à l’étranger (MRE) dans le cadre de...

Ramadan 2023 : le Maroc va envoyer 400 prédicateurs à l’étranger, surtout en Europe

Interpelé sur « l’encadrement religieux des MRE », le ministre des Habous et des Affaires islamiques, Ahmed Toufiq, a déclaré que le gouvernement a pris ses dispositions pour que durant le mois de ramadan, cette opération ait finalement lieu après...

MRE : voici ce qui est interdit d’importer au Maroc

Chaque année, des millions de MRE rentrent au Maroc, notamment durant les vacances d’été. Par tradition, ils apportent des cadeaux pour la famille. Mais attention : la douane veille sur certains produits interdits ou d’autres qui nécessitent une...