Des bijoux inspirés de Marrakech pour Cassandra Goad

29 avril 2021 - 11h00 - Culture - Ecrit par : S.A

Le joaillier londonien Cassandra Goad s’est inspiré de Marrakech pour sa dernière collection de bijoux. La ville ocre se découvre à travers cette collection.

Un voyage à Marrakech a été l’élément déclencheur. Les bijoutiers sont tombés sous le charme de la ville ocre. Une découverte magnifique. Cassandra Goad a admiré les détails architecturaux, puis arpenté les rues en profitant de l’atmosphère et en regardant les vanniers travailler sous des parapluies en toile, en voyant l’eau briller sur les carreaux de mosaïque dans les fontaines de la cour, ou en sirotant une tasse de thé à la menthe dans un café tout en lorgnant de délicieuses pâtisseries. Le soir, les lumières vacillantes et l’air épais avec l’odeur du jasmin étaient enivrants. Carnet de croquis en main, Cassandra se met à dessiner.

Le design du pendentif Porte Ouvrant est particulièrement poignant. Il est d’une grande délicatesse, avec un savoir-faire artisanal complexe qui ressemble à celui des portes de la ville antique, qui sont elles-mêmes sculptées et peintes avec le même détail et le même soin, décrit Country Life. Ces pendentifs sont talismaniques et très tactiles. Ils peuvent être empilés ou portés seuls. Ces pendentifs sont assortis de boucles d’oreilles assorties. Quant au design Zellije de Cassandra, il est inspiré des carreaux de mosaïque que l’on voit partout au Maroc.

«  Comme une illusion d’optique, les motifs des zellijes apparaissent. Des étoiles tournoyantes qui se lient comme des roues de charrette les unes aux autres  », s’émerveille le bijoutier. «  J’ai fermé les yeux et j’ai vu ces mêmes motifs sur le banc de l’atelier en or et en argent, et remplis de la couleur des pierres. La géométrie des points étoiles, se liant les uns aux autres créant des colliers et des bracelets. Une fois de retour, j’ai commencé par les contours des étoiles et une fois que j’ai maîtrisé leur forme, je les ai reliées et pavées de diamants  », raconte-t-elle.

Le bijoutier a dessiné d’autres dessins : un design en raphia inspiré du sol poussiéreux du souk où les vendeurs déposent leurs marchandises sur des nattes en raphia tissé, un treillis Mashrabiya inspiré par les treillis des tombes berbères saadiennes à Marrakech. Le créateur a par la suite transformé ces croquis en belles bagues, boucles d’oreilles, colliers et bracelets. Il a utilisé des pierres vibrantes pour les faire vivre. Une collection de bijoux magnifiques et inspirants pour l’été 2021.

Sujets associés : Marrakech - Londres

Aller plus loin

Essaouira : les plus anciens colliers de perles au monde présentés

Le plus vieux bijou du monde découvert à Essaouira a été présenté mardi à Dar Souiri par le conseiller du roi André Azoulay.

L’ex-miss France Malika Ménard profite du soleil de Marrakech

L’ex-miss France Malika Ménard rejoint la longue liste des personnalités qui ont adopté Marrakech pour s’offrir quelques jours de repos loin du stress et des tracasseries de...

Destinations les plus populaires en 2021 : Marrakech surclasse New York

Marrakech a été désignée parmi les destinations les plus populaires en 2021. La ville ocre occupe la 13ᵉ place mondiale loin devant Florence (18ᵉ), Lisbonne (21ᵉ) ou encore New...

Un hôtel de Marrakech se maintient dans le classement Forbes

Avec 4 nouvelles étoiles à son palmarès, Spa Royal Mansour est une fois encore distingué dans le classement annuel de Forbes. L’établissement est l’un des finalistes de la...

Ces articles devraient vous intéresser :