Recherche

À Agadir, fermeture et vente d’hôtels se succèdent

© Copyright : DR

3 mai 2021 - 10h20 - Economie - Par: J.K

À Agadir, l’heure est à la fermeture et à la vente des hôtels. Si malgré la pandémie, certains hôtels ont pu rouvrir leurs portes, bien de propriétaires ont préféré fermer ou vendre carrément leurs établissements, mais pour d’autres raisons.

Dans plusieurs villes touristiques du royaume comme à Agadir, la clientèle se fait rare chaque jour un peu plus. Même si certains établissements hôteliers ont finalement rouvert leurs portes, d’autres ont carrément mis fin à leurs activités par manque de visibilité. Le Club Med, installé au Maroc depuis 1963, après avoir repoussé par deux fois sa réouverture, vient d’annoncer la fermeture définitive de ses portes. Et pour cause ! La fermeture des frontières du Maroc avec les pays européens, majeurs marchés émetteurs, alors que le contrat de bail sera à son échéance au premier trimestre 2022, fait part Challenge. La décision a été validée par les propriétaires marocains dont Madaëf, branche touristique du groupe CDG, qui est également le propriétaire de deux autres resorts du Club Med au Maroc à savoir, Marrakech La Palmeraie et Yasmina Cabo Negro à Martil.

Mais, la fermeture du village-hôtel d’Agadir ne modifie pas les visions du Club Med qui envisage d’explorer d’autres destinations dans le royaume. En octobre dernier, le groupe a officialisé la mise en place d’un nouveau resort premium à Essaouira et qui sera fonctionnel dès 2024 avec un investissement de près de 90 millions d’euros et comportera 305 chambres avec un espace Club Med Exclusive Collection. De plus, La Palmeraie Club Med envisage également d’améliorer son installation historique de Marrakech, sans oublier que son bail a été prolongé jusqu’en 2031.

Pendant que Club Med d’Agadir met fin à son aventure, d’autres hôtels ont été mis en vente. À titre d’exemple, l’hôtel 4 étoiles Le Tivoli d’Agadir de la banque CIH situé dans la capitale du Souss, de même que sa galerie commerciale de 50 magasins. Tout comme le CIH Bank, Iberostar est prêt à vendre son hôtel d’Agadir. Même chose à Saidia. De plus, pendant que la famille Sbaï et la Somed cherchent à vendre l’hôtel Club Almoggar et l’hôtel Kasbah, l’opérateur touristique Risma a rompu son contrat de location de l’établissement hôtelier « Sofitel Agadir Royal Bay ».

Mots clés: Agadir , Hôtellerie , Crise économique , Coronavirus au Maroc (Covid-19) , Faillite

Bladi.net

Bladi.net - 2021 - Coronavirus Maroc - A Propos - Contact