Recherche

Maroc : une arnaque coûte 60 millions de dirhams à un Brésilien

© Copyright : DR

28 août 2021 - 20h40 - Société - Par: S.A

Les éléments de la police judiciaire de Casablanca ont réussi à démanteler un réseau international de trafic de diamants et d’autres bijoux de grande valeur actif au Maroc, en Égypte et dans des pays du Golfe. La victime, un Brésilien, à qui plus de 60 millions de dirhams en bijoux, ont été volés. Le cerveau de la bande a été arrêté tandis que les autres membres sont toujours en cavale.

Ce réseau est dirigé par un Marocain. Il était parti au Brésil pour acheter des bijoux auprès d’un bijoutier brésilien en utilisant la technique appelée “samaoui”, rapporte Assabah. Une fois le marché conclu, il a reçu une marchandise d’une valeur de 21 millions de dirhams et promis au Brésilien de lui payer après sa vente sur le marché international.

Une fois à Casablanca, il entre à nouveau en contact avec son fournisseur. Cette fois, il passe une commande de morceaux de diamants et demande au Brésilien de lui envoyer la marchandise à une adresse en Égypte. La livraison a été effective. Le Marocain récupère la marchandise quelques jours plus tard. Avec ses complices, il l’a écoulée sur le marché noir des pays du Golfe. La vente a rapporté 37 millions de dirhams. Mais le Marocain ne tiendra plus sa promesse. Ses complices et lui disparaissent des radars et rompent tout contact avec le fournisseur.

À lire : Espagne : une Marocaine vole pour 200 000 euros de bijoux

Inquiet, le Brésilien se rend au Maroc où il déposera une plainte près la cour d’appel de Casablanca avec l’appui d’un témoin égyptien. Celui-ci avait participé à la dernière livraison en Égypte. L’enquête est confiée à la police judiciaire de Sidi Bernoussi qui a réussi à arrêter le Marocain jeudi dernier. Après son placement en garde à vue, son déferrement devant le procureur général du roi près la cour d’appel de Casablanca, un mandat de dépôt a été délivré contre lui.

Pour l’heure, la police poursuit ses investigations afin d’arrêter ses complices.

Mots clés: Casablanca , Trafic , Arrestation , Brésil

Bladi.net

Bladi.net - 2021 - - A Propos - Contact