Report du procès du maire de Marrakech, poursuivi pour dilapidation de deniers publics

1er mai 2021 - 15h20 - Maroc - Ecrit par : J.D

Le procès du maire de Marrakech, Mohamed Larbi Belcaid, et son adjoint, Younes Benslimane a été reporté une nouvelle fois ce vendredi par la Chambre criminelle près la cour d’appel de la ville ocre

Le 26 mars dernier, ce procès avait été repoussé pour la deuxième fois afin de permettre la convocation des deux mis en cause ainsi que des autres complices, écrit Al Massae tout en rappelant que le maire, un leader du PJD dans la région est poursuivi pour dilapidation de deniers publics et son bras droit, lui aussi du PJD, pour participation à l’acte criminel.

Le quotidien a tenu à rappeler que de grosses irrégularités avaient été relevées dans les procédures de passation des marchés publics dans le cadre de la COP22 tenue en 2016 à Marrackech. Il a été constaté que plusieurs contrats ont été signés de gré à gré par des responsables en violation des lois en vigueur. Des marchés ont été octroyés par l’adjoint du maire à deux entreprises dont il était actionnaire, fait savoir le journal précisant que des entrepreneurs, des fonctionnaires et d’autres complices ont été également épinglés dans cette affaire révélée après une plainte du président du conseil national de l’Association marocaine de défense des droits de l’homme au Maroc, Abdelilah Tatouch.

Cette plainte a déclenché une enquête menée par la Brigade nationale de la police judiciaire avant que le dossier ne soit versé au procureur général du Roi près la cour d’appel de Marrakech. Après instruction, le juge chargé des crimes financiers a décidé de poursuivre le maire et son adjoint, tous deux membres du PJD.

Sujets associés : Marrakech - Droits et Justice - Corruption - Procès - Enquête - Larbi Belcaid

Aller plus loin

Le maire de Marrakech au tribunal pour dilapidation de deniers publics

Poursuivis pour dilapidation de deniers publics et signature de contrats de gré à gré, le maire de Marrakech, Larbi Belcaid, et son adjoint, Younès Benslimane, comparaîtront...

Le maire de Marrakech et son adjoint traduits devant la justice

Poursuivis pour dilapidation de fonds publics, le maire de la ville de Marrakech, Larbi Belkaid, et son premier adjoint, Younes Benslimane, ont été déférés devant le juge...

Le maire de Marrakech doit justifier la "disparition" de 280 millions de dirhams

Les lourdes charges qui pèsent sur le maire de Marrakech, Larbi Belcaid, et son adjoint, Younes Benslimane, pourraient leur valoir le retrait du passeport et l’interdiction de...

Nouveau report du procès de l’ex-maire de Marrakech

Le procès du maire de Marrakech, Mohamed Larbi Belcaid, et son adjoint, Younes Benslimane, tous deux poursuivis pour dilapidation de deniers publics, a été une fois de plus...

Ces articles devraient vous intéresser :

Maroc : 20 affaires de détournement de fonds publics devant la justice

Le président du ministère public a été saisi par le procureur général du Roi près la Cour des comptes de 20 affaires de détournement de deniers publics au titre de l’année 2021.

Maroc : utilisation frauduleuse de l’autorisation de polygamie

Le premier président de la Cour de cassation et président délégué du Conseil supérieur du pouvoir judiciaire (CSPJ), Mohamed Abdennabaoui, a mis en garde les présidents des tribunaux contre l’utilisation frauduleuse de l’autorisation de polygamie.

Maroc : le parquet exige une tenue correcte dans les tribunaux

Les magistrats marocains doivent soigner leur apparence, en portant une tenue officielle correcte. Un rappel à l’ordre a été fait dans ce sens par le président du ministère public, El Hassan Daki.

Trafic de billets de match : le député Mohamed El Hidaoui interrogé par la police

Soupçonné d’être impliqué dans une affaire de vente illégale de billets au Mondial 2022, le député RNI, Mohamed El Hidaoui, a été entendu, vendredi, par la justice.

Hafid Derradji accuse la CAF de corruption à cause du Maroc

Le commentateur sportif algérien de beIN Sports, Hafid Derradji, affirme que la Confédération africaine de football (CAF) a attribué l’organisation de la Coupe d’Afrique des nations (CAN) 2025 au Maroc et n’hésite pas à accuser l’organisation de...

Maroc : vers l’égalité des sexes dans les contrats de mariage

Le ministre marocain de la Justice, Abdellatif Ouahbi, a réaffirmé son engagement en faveur de l’égalité entre les sexes lors de la conclusion de contrats de mariage et autres actes juridiques.

Maroc : la liste des députés poursuivis pour corruption s’allonge

Trois députés marocains viennent d’être déférés devant la justice pour corruption. Déjà une vingtaine de parlementaires sont poursuivis en justice pour des faits de corruption et dilapidation des deniers publics.

Maroc : les tribunaux submergés après la levée des mesures restrictives

Depuis que l’amélioration de la situation épidémiologique au Maroc a entraîné l’assouplissement des mesures restrictives, la vie a repris dans les tribunaux avec une hausse considérable du nombre de plaintes, procès et affaires pénales.

Maroc : un ancien diplomate accusé de prostitution de mineures risque gros

L’association Matkich Waldi (Touche pas à mon enfant) demande à la justice de condamner à des « peines maximales » un ancien ambassadeur marocain, poursuivi pour prostitution de mineures.

Enfants hors mariage : « la fête d’une nuit est à payer pendant 21 ans »

Comme pour les couples mariés, les enfants nés hors mariage au Maroc seront pris en charge par les parents. Une disposition est prévue dans le nouveau Code pénal pour reconnaitre leur droit, a annoncé le ministre de la Justice Abdellatif Ouhabi.