Bobigny : lourde peine requise contre le chef présumé d’un trafic de drogue en fuite au Maroc

24 mai 2022 - 21h20 - France - Ecrit par : S.A

Le procès du supermarché de la drogue de Saint-Ouen se poursuit. Lundi, le procureur de la 13ᵉ chambre correctionnelle du tribunal de Bobigny (Seine-Saint-Denis) a requis différentes peines contre le chef présumé du trafic en fuite au Maroc et d’autres prévenus.

Après plusieurs jours d’audience, l’heure était aux réquisitions lundi 23 mai. Différentes peines ont été requises contre les nourrices, qui stockent la drogue chez eux, les membres actifs du point de deal (guetteurs, approvisionneurs…), les principaux acteurs, deux dirigeants du réseau, deux gérants de tabac de l’avenue Michelet. Le ministère public a requis 10 ans de prison et une amende de 5 millions d’euros contre Aboubacar S., le chef présumé du trafic en fuite au Maroc. Son frère Moussa, lui aussi dirigeant du réseau, fait face à 15 ans de prison et la même amende.

À lire : Le chef présumé d’un trafic de drogue en fuite au Maroc, un procès s’ouvre à Bobigny

Le parquet de Bobigny a requis 11 années d’emprisonnement contre David M, alias Vida, considéré comme le principal gérant des activités sur le terrain. L’un des deux gérants de tabac de l’avenue Michelet dont l’établissement a joué un rôle majeur dans le trafic encourt trois années de prison dont une ferme, l’autre une dispense de peine au vu des pressions et menaces exercées sur sa personne, rapporte Actu.fr. Ces deux prévenus avaient blanchi l’argent de la drogue dans les paris sportifs.

À lire : L’un des gros trafics de drogue entre le Maroc et l’Espagne au tribunal

Plusieurs opérations de police menées pendant un an se sont soldées par le démantèlement de ce réseau. Trois vagues d’interpellations ont eu lieu de juin 2020 à avril 2021. Présenté comme l’un des plus florissants de Saint-Ouen, le point de deal de l’avenue Michelet rapportait jusqu’à 1,4 million d’euros par mois.

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : France - Droits et Justice - Drogues - Prison - Trafic

Aller plus loin

Lourde peine pour le chef du trafic de drogue de Saint-Ouen en fuite au Maroc

La 13ᵉ chambre correctionnelle du tribunal de Bobigny (Seine-Saint-Denis) a condamné par contumace à 10 ans de prison le chef du point de deal de la cité des Boute-en-Train.

Il voulait se rendre au Maroc ... pour « corrompre un magistrat »

Après sa comparution devant le tribunal de Bayonne pour trafic de cocaïne, de cannabis et blanchiment d’argent, un homme de 33 ans a été maintenu en détention par les juges,...

Lourde peine pour le chef présumé d’un trafic de drogue en fuite au Maroc

Le gérant du point de deal de la cité Michelet à Saint-Ouen et son grand-frère toujours en fuite au Maroc ont écopé de lourdes peines devant le tribunal judiciaire de Bobigny...

Deux frères marocains, trafiquants de drogue, condamnés en Espagne

Le tribunal de Cadix a condamné deux frères marocains, trafiquants de drogue, à huit ans de prison pour avoir enlevé et torturé pendant des mois leur partenaire d’affaire.

Ces articles devraient vous intéresser :

Une famille marocaine au tribunal de Beauvais pour un mariage blanc

Une famille marocaine est jugée devant le tribunal de Beauvais pour association de malfaiteurs dans le but d’organiser un mariage blanc. Le verdict est attendu le 12 janvier 2023.

Le Maroc face à la menace de la « Poufa », la cocaïne des démunis

Le Maroc renforce sa lutte contre la « Poufa », une nouvelle drogue bon marché, connue sous le nom de cocaïne des pauvres », qui a non seulement des répercussions sociales, notamment la séparation des familles et une augmentation des suicides et des...

Pufa, la "cocaïne des pauvres" qui déferle sur le Maroc

Pufa, la « cocaïne des pauvres » s’est installée progressivement dans toutes les régions du Maroc, menaçant la santé et la sécurité des jeunes. Le sujet est arrivé au Parlement.

Affaire "Hamza Mon Bébé" : Dounia Batma présente de nouvelles preuves

La chanteuse marocaine Dounia Batma confie avoir présenté de nouveaux documents à la justice susceptibles de changer le verdict en sa faveur.

Vers une révolution des droits des femmes au Maroc ?

Le gouvernement marocain s’apprête à modifier le Code de la famille ou Moudawana pour promouvoir une égalité entre l’homme et la femme et davantage garantir les droits des femmes et des enfants.

Maroc : révocation en vue des députés poursuivis par la justice

Les députés poursuivis par la justice pour détournement ou dilapidation de fonds au Maroc pourraient être déchus de leurs mandats. La Chambre des représentants s’apprête à voter des amendements dans ce sens.

Les cafés et restaurants menacés de poursuites judiciaires

Face au refus de nombreux propriétaires de cafés et restaurants de payer les droits d’auteur pour l’exploitation d’œuvres littéraires et artistiques, l’association professionnelle entend saisir la justice.

Maroc : 30 députés éclaboussés par des affaires de corruption

Au total, 30 députés marocains sont poursuivis par la justice en leur qualité de président de commune pour leur implication présumée dans des affaires de corruption, de dilapidation de deniers publics, de chantage, et de falsification de documents...

L’affaire "Escobar du désert" : les dessous du détournement d’une villa

L’affaire « Escobar du désert » continue de livrer ses secrets. L’enquête en cours a révélé que Saïd Naciri, président du club sportif Wydad, et Abdenbi Bioui, président de la région de l’Oriental, en détention pour leurs liens présumés avec le...

Maroc : vers l’égalité des sexes dans les contrats de mariage

Le ministre marocain de la Justice, Abdellatif Ouahbi, a réaffirmé son engagement en faveur de l’égalité entre les sexes lors de la conclusion de contrats de mariage et autres actes juridiques.