Lourde peine pour le chef du trafic de drogue de Saint-Ouen en fuite au Maroc

22 avril 2023 - 16h20 - France - Ecrit par : S.A

La 13ᵉ chambre correctionnelle du tribunal de Bobigny (Seine-Saint-Denis) a condamné par contumace à 10 ans de prison le chef du point de deal de la cité des Boute-en-Train.

Cette peine est assortie d’une période de sûreté des deux tiers. El Mehdi Z. alias “Malsain” ou « Le Gros » a également écopé d’une amende colossale de 2 millions d’euros et d’une interdiction de paraître en Île-de-France pendant cinq ans, rapporte Le Parisien. En fuite au Maroc suite à l’assassinat d’un rival en 2019, il est visé par un nouveau mandat d’arrêt. Numéro 2 du réseau après le départ précipité de « Malsain », Mojito, a été condamné à sept ans de prison. Il a également écopé d’une amende de 200 000 euros et d’une interdiction de paraître en Île-de-France. Mohamed E., semi-grossiste qui revendait la marchandise par kilos, a, lui, écopé d’une peine de sept ans de prison, dont la moitié de sûreté, et d’une amende de 1 million d’euros.

À lire : Le Maroc, refuge du chef présumé du trafic de drogue de Saint-Ouen

Présenté comme le « gérant de la night » dans ce point de deal ouvert 24 heures sur 24, Saïd K. alias Saïdou a été condamné à six ans de prison. Samy F., l’autre prévenu en cavale, a, quant à lui, écopé de la même peine. Un mandat d’arrêt a été émis contre lui. Mohamed B., alias Chuki, a été condamné à cinq ans de prison dont quatre ans de sursis. Successeur potentiel comme gérant du point de deal, « JP » a écopé d’une peine de trois ans de prison dont 18 mois de sursis. Quant aux autres prévenus, ils ont été condamnés à des peines inférieures à un an de prison.

À lire : Bobigny : lourde peine requise contre le chef présumé d’un trafic de drogue en fuite au Maroc

Selon le procureur, ce « four » était « la version la plus aboutie du trafic de cité, et celle la plus symptomatique de la Seine-Saint-Denis ». Son chiffre d’affaires était estimé à « 5,9 millions d’euros pendant la période de prévention de neuf mois », est-il précisé.

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : France - Droits et Justice - Prison

Aller plus loin

Le Maroc, refuge du chef présumé du trafic de drogue de Saint-Ouen

Le procès du trafic de drogues au sein de la cité des Boute-en-Train de Saint-Ouen s’est ouvert jeudi 13 avril devant le tribunal judiciaire de Bobigny (Seine-Saint-Denis) en...

Bobigny : lourde peine requise contre le chef présumé d’un trafic de drogue en fuite au Maroc

Le procès du supermarché de la drogue de Saint-Ouen se poursuit. Lundi, le procureur de la 13ᵉ chambre correctionnelle du tribunal de Bobigny (Seine-Saint-Denis) a requis...

Trafic de drogue au Maroc : des Algériens naturalisés et un officiel arrêtés

Se basant sur les informations fournies par la Direction générale de la surveillance du territoire (DGST), les éléments de la Brigade nationale de la police judiciaire (BNPJ)...

Le chef présumé d’un trafic de drogue en fuite au Maroc, un procès s’ouvre à Bobigny

Le procès du « supermarché de la drogue » de Saint-Ouen s’ouvre ce lundi 9 mai devant le tribunal judiciaire de Bobigny (Seine-Saint-Denis) en l’absence du chef présumé du...

Ces articles devraient vous intéresser :

Corruption au Maroc : des élus et entrepreneurs devant la justice

Au Maroc, plusieurs députés et élus locaux sont poursuivis devant la justice pour les infractions présumées de corruption et d’abus de pouvoir.

Maroc : un ancien diplomate accusé de prostitution de mineures risque gros

L’association Matkich Waldi (Touche pas à mon enfant) demande à la justice de condamner à des « peines maximales » un ancien ambassadeur marocain, poursuivi pour prostitution de mineures.

Prison : le Maroc explore les « jour-amendes »

L’introduction du système de jour-amende dans le cadre des peines alternatives pourrait devenir une réalité au Maroc. Une loi devrait être bientôt votée dans ce sens.

La justice confirme l’amende de 2,5 milliards de dirhams contre Maroc Telecom

Le recours de Maroc Telecomcontre la liquidation de l’astreinte imposée par l’agence nationale de régulation des télécommunications (ANRT), a été rejeté par la cour d’appel de Rabat.

Tarik Tissoudali condamné

Décidément, la semaine est décidément noire pour Tarik Tissoudali. Après s’être attiré les foudres de son club, La Gantoise, pour des critiques acerbes suite à la défaite contre le Standard, l’attaquant de 30 ans a été condamné vendredi par le tribunal...

Maroc : plus de droits pour les mères divorcées ?

Au Maroc, la mère divorcée, qui obtient généralement la garde de l’enfant, n’en a pas la tutelle qui revient de droit au père. Les défenseurs des droits des femmes appellent à une réforme du Code de la famille pour corriger ce qu’ils qualifient...

Maroc : révocation en vue des députés poursuivis par la justice

Les députés poursuivis par la justice pour détournement ou dilapidation de fonds au Maroc pourraient être déchus de leurs mandats. La Chambre des représentants s’apprête à voter des amendements dans ce sens.

Des ennuis judiciaires pour deux anciens ministres (15 milliards de DH en jeu)

L’Association marocaine de la protection des deniers publics vient de déposer une plainte devant la justice contre deux anciens ministres de la Jeunesse et des sports et d’autres responsables pour avoir dilapidé environ 15 milliards de dirhams.

Affaire "Hamza Mon Bébé" : Dounia Batma présente de nouvelles preuves

La chanteuse marocaine Dounia Batma confie avoir présenté de nouveaux documents à la justice susceptibles de changer le verdict en sa faveur.

Affaire de viol : Achraf Hakimi devant le juge

L’international marocain du Paris Saint-Germain, Achraf Hakimi, a eu affaire à la justice ce vendredi matin, en lien avec une accusation de viol portée contre lui.