Bouznika : enquête sur une spoliation foncière impliquant des élus

23 janvier 2023 - 19h30 - Maroc - Ecrit par : S.A

Sur instructions du Procureur général près la Cour d’appel de Casablanca, la Brigade nationale de la police judiciaire (BNPJ) mène une enquête sur un lotissement anarchique abritant de luxueuses villas et aménagé sur une plage de la zone sud de la commune de Bouznika.

Tout est parti d’une plainte déposée par des conseillers communaux. Selon eux, ce lotissement est réparti en plusieurs lots de terrain dédiés à la construction de luxueuses villas, dont plusieurs sont déjà achevées, rapporte le quotidien arabophone Al Akhbar. Les propriétaires de ces maisons seraient des anciens parlementaires ou d’anciens responsables, dont certains ont enregistré les biens aux noms de membres de leur famille.

À lire : Casablanca : des hommes d’affaires au cœur d’une spoliation immobilière

Répondant à une question écrite au Parlement, Nadia Fettah, ministre de l’Économie et des Finances a confirmé la spoliation présumée de ce foncier. Selon ses explications, ce foncier qui s’étend sur 40 hectares appartient à l’État. Il abrite 520 bâtiments. Elle a par ailleurs évoqué les autorisations délivrées par la commune, sans se référer à l’État, le véritable propriétaire du terrain. Une violation des textes en vigueur.

À lire : Fès : un parlementaire USFP devant la justice pour spoliation

D’ores et déjà, les éléments de la BNPJ ont entendu les conseillers qui ont déposé la plainte. Pour l’heure, les investigations se poursuivent pour élucider cette affaire.

Sujets associés : Enquête - Bouznika - Brigade nationale de la police judiciaire (BNPJ) - Spoliation immobilière au Maroc

Aller plus loin

Marrakech : encore des arrestations pour spoliation immobilière

Les éléments de la police judiciaire de Marrakech ont interpellé mercredi quatre personnes pour leur implication dans une affaire d’extorsion de biens immobiliers, de...

Spoliation foncière : nouveau report du procès d’un ancien député

Le député Rachid El Fayek et ses co-accusés devront attendre le 21 juin pour être fixés sur leur sort. Ainsi en a décidé la Cour d’appel de Fès, lors de l’audience du mardi...

Fès : un parlementaire USFP devant la justice pour spoliation

Accusé par ses frères et une sœur d’avoir falsifié des écrits officiels, avec la complicité d’un notaire, pour s’emparer de l’héritage familial, un parlementaire élu à Al...

Les MRE, premières victimes de spoliation immobilière au Maroc

La spoliation immobilière est un phénomène encore très présent au Maroc. Autant des propriétaires locaux que des étrangers, dont des MRE, se comptent parmi les victimes. Le...

Ces articles devraient vous intéresser :

Scandale des billets du Mondial 2022 : d’autres têtes vont tomber

La Brigade nationale de la police judiciaire (BNPJ) devrait auditionner d’autres personnes dont des présidents de clubs de football, un membre fédéral et un animateur radio soupçonnées d’être impliquées dans l’affaire dite du « scandale des billets du...