Recherche

Il y a 26 ans, Brahim Bouarram était jeté à la Seine par des militants du Front national

© Copyright : DR

1er mai 2021 - 13h20 - Monde - Par: Bladi.net

Le 1ᵉʳ mai 1995, quelques jours à peine avant le deuxième tout de l’élection présidentielle, un jeune Marocain, Brahim Bouarram, était jeté à la Seine par des militants d’extrême droite.

Agé de 19 ans, l’accusé principal avait été condamné trois ans plus tard à 8 ans de prison. Trois autres personnes qui se trouvaient en sa compagnie avaient, elles, écopé d’une peine d’un an de prison pour « non-assistance à personne en danger ».

Malgré la présence des quatre individus au défilé du Front national, le parti d’extrême droite avait nié toute responsabilité.

Aujourd’hui, plusieurs hommages ont été rendus à Paris, notamment par le sénateur David Assoulin dans un message sur Twitter :

Comme tous les 1er Mai depuis 1995 quand il a été tué par des nervis d’extrême-droite qui l’ont jeté dans la Seine nous rendions hommage ce matin à #BrahimBouraam . Ne jamais oublier

Mots clés: France , Racisme , Brahim Bouarram

Bladi.net

Bladi.net - 2021 - Coronavirus Maroc - A Propos - Contact