Rachida Dati prend la défense du Maroc

16 avril 2022 - 08h40 - Ecrit par : A.S

Engagée aux côtés de la candidate LR Valérie Pécresse lors du premier tour de la présidentielle en France, Rachida Dati, maire du VIIᵉ arrondissement de Paris, appelle les Français à barrer la voie à Marine Le Pen.

Dans un entretien accordé au journal L’Économiste, Rachida Dati a affirmé que la France ne pourrait s’en sortir avec le scénario Le Pen. C’est la raison pour laquelle elle appelle à voter pour Emmanuel Macron le 24 avril prochain. « Nous avons appelé à faire barrage à l’extrême droite. Parce que l’ADN de celle-ci est le rejet de l’autre, le refus de la paix civile et la division. Donc, nous ne pouvons accepter que la France soit dirigée par un mouvement comme l’extrême droite », a-t-elle indiqué.

À lire : Des Maghrébins vivant en France redoutent l’élection de Marine Le Pen

Les partis et autres personnalités politiques qui soutiennent Emmanuel Macron disposent de quelques jours pour convaincre les indécis à voter pour le président sortant. Pour Rachida Dati, le challenge est non seulement pour le second tour, mais également pour les législatives. « Ce n’est pas un 3ᵉ tour, mais c’est une nouvelle élection. Et là, nous allons remobiliser nos parlementaires sortants et tous nos candidats pour qu’évidemment on puisse basculer l’Assemblée nationale. Le but étant de faire infléchir les politiques et enfin répondre aux attentes des Français ».

À lire : Pour qui ont voté les musulmans de France ?

À la question de savoir ce que peut espérer le Maroc de ces élections en termes de réchauffement des relations diplomatiques, la maire a répondu qu’elle travaille énormément dans ce sens, et que le Maroc reste un partenaire stratégique non seulement pour la France, mais également pour l’Union européenne. « Aujourd’hui, même dans mes fonctions dans mon parti politique, mais même avec Emmanuel Macron, nous avons des échanges sur le Maroc. On se parle. Je porte aussi les préoccupations et les attentes du Maroc. Je me dis franchement (et très directement) : qui se fâche avec le Maroc et qui peut se fâcher avec le Maroc ? Se fâcher avec le Maroc, ça paraît improbable. C’est important que la France puisse être aux côtés du Maroc comme le Maroc est aux côtés de la France ».

À lire : Pour qui ont voté les Français du Maroc ?

La maire du VIIᵉ arrondissement de Paris assure que son engagement vis-à-vis du Maroc reste intact. « Le Maroc est un partenaire incontournable ».

Tags : Rachida Dati - Elections - France - Diplomatie

Aller plus loin

Election présidentielle en France : les attentes des français du Maroc

Alors que les candidats à l’élection présidentielle française comptent sur les voix des Français de l’étranger, notamment au Maroc, ces derniers se plaignent de cette attitude qui...

Pour qui ont voté les musulmans de France ?

Nagib Azergui, président-fondateur de l’Union des démocrates musulmans français (UDMF), s’est exprimé sur le premier tour de la présidentielle en France. Il révèle pour qui les...

La Grande Mosquée de Paris appelle à voter Emmanuel Macron

La Fédération nationale de la Grande Mosquée de Paris vient d’appeler les musulmans à voter pour Emmanuel Macron et faire ainsi barrage à Marine Le...

Emmanuel Macron drague les électeurs musulmans

Qualifié pour le second tour de la présidentielle, le président sortant Emmanuel Macron, candidat de LREM, s’intéresse aux musulmans et aux juifs. Il compte notamment sur ce vivier...

Nous vous recommandons

Casablanca : une MRE fait tomber un candidat aux élections

À Casablanca, une Marocaine résidant à l’étranger (MRE) s’est fait arnaquer par un individu qui s’est présenté aux dernières élections législatives, communales et régionales sous la bannière d’un grand parti politique. Une affiche électorale a permis à la police...

Dlimi Airlines, nouvelle compagnie marocaine, prépare la saison estivale

Après avoir demandé une licence d’exploitation auprès de la Direction générale de l’aviation civile, la nouvelle compagnie marocaine Dlimi Airlines se prépare pour la saison estivale. Dans ce sens, elle envisage d’acquérir deux avions auprès du constructeur...

Un sénateur algérien appelle à l’imposition du visa pour les Marocains

Alors que la rupture par l’Algérie des relations diplomatiques avec le Maroc ne concerne pas le volet consulaire, un sénateur algérien a appelé Alger à imposer le visa aux Marocains.

Tourisme : le Maroc « attaque » 19 pays (vidéo)

L’Office National Marocain du Tourisme (ONMT) a présenté une nouvelle campagne internationale de promotion, intitulée « Maroc, Terre de lumière », afin de positionner le royaume parmi les destinations touristiques mondiales les plus...

Ryanair lance la ligne Charleroi-Tétouan (19,99 euros)

La low cost irlandaise Ryanair compte lancer onze nouvelles liaisons dont une vers le Maroc au départ de Charleroi à partir d’octobre 2021. Le lancement de ces lignes s’inscrit dans la reprise progressive du trafic...

MRE : voici les nouvelles conditions d’accès au territoire marocain

Le Maroc a mis à jour les listes A et B qu’il a établi dans le cadre de la réouverture de son ciel. La Russie, l’Égypte et la Tunisie figurant sur la liste A se trouvent désormais sur la liste B. Les nouvelles conditions d’accès au territoire marocain...

L’Algérie déroutée par le soutien américain au Maroc

La reconnaissance de la marocanité du Sahara par les États-Unis et son appui militaire au royaume seraient à la base de l’animosité de l’Algérie envers le Maroc.

Maroc : un géant chinois pour l’unité flottante de regazéification

Le géant chinois du BTP, China Communications Construction Co (CCCC), pourrait être retenu au terme de la procédure de sélection de l’entreprise qui aura en charge la construction d’une unité flottante de regazéification (FSRU) au...

Du nouveau pour le câble sous-marin Maroc / Grande-Bretagne

Xlinks, compagnie qui va construire le câble sous-marin qui doit relier le sud Maroc au Royaume-Uni, a désigné Intertek, spécialiste en matière de longs projets d’interconnexion, pour lui fournir une assurance qualité et des conseils...

Drapeau espagnol à l’envers, le Maroc admet une « erreur involontaire de protocole »

Le drapeau espagnol a été placé à l’envers lors de l’iftar organisé jeudi par le roi Mohammed VI en l’honneur de Pedro Sanchez, en visite à Rabat. Une erreur de protocole involontaire, assure-t-on côté...