Rachida Dati prend la défense du Maroc

16 avril 2022 - 08h40 - France - Ecrit par : G.A

Engagée aux côtés de la candidate LR Valérie Pécresse lors du premier tour de la présidentielle en France, Rachida Dati, maire du VIIᵉ arrondissement de Paris, appelle les Français à barrer la voie à Marine Le Pen.

Dans un entretien accordé au journal L’Économiste, Rachida Dati a affirmé que la France ne pourrait s’en sortir avec le scénario Le Pen. C’est la raison pour laquelle elle appelle à voter pour Emmanuel Macron le 24 avril prochain. « Nous avons appelé à faire barrage à l’extrême droite. Parce que l’ADN de celle-ci est le rejet de l’autre, le refus de la paix civile et la division. Donc, nous ne pouvons accepter que la France soit dirigée par un mouvement comme l’extrême droite », a-t-elle indiqué.

À lire : Des Maghrébins vivant en France redoutent l’élection de Marine Le Pen

Les partis et autres personnalités politiques qui soutiennent Emmanuel Macron disposent de quelques jours pour convaincre les indécis à voter pour le président sortant. Pour Rachida Dati, le challenge est non seulement pour le second tour, mais également pour les législatives. « Ce n’est pas un 3ᵉ tour, mais c’est une nouvelle élection. Et là, nous allons remobiliser nos parlementaires sortants et tous nos candidats pour qu’évidemment on puisse basculer l’Assemblée nationale. Le but étant de faire infléchir les politiques et enfin répondre aux attentes des Français ».

À lire : Pour qui ont voté les musulmans de France ?

À la question de savoir ce que peut espérer le Maroc de ces élections en termes de réchauffement des relations diplomatiques, la maire a répondu qu’elle travaille énormément dans ce sens, et que le Maroc reste un partenaire stratégique non seulement pour la France, mais également pour l’Union européenne. « Aujourd’hui, même dans mes fonctions dans mon parti politique, mais même avec Emmanuel Macron, nous avons des échanges sur le Maroc. On se parle. Je porte aussi les préoccupations et les attentes du Maroc. Je me dis franchement (et très directement) : qui se fâche avec le Maroc et qui peut se fâcher avec le Maroc ? Se fâcher avec le Maroc, ça paraît improbable. C’est important que la France puisse être aux côtés du Maroc comme le Maroc est aux côtés de la France ».

À lire : Pour qui ont voté les Français du Maroc ?

La maire du VIIᵉ arrondissement de Paris assure que son engagement vis-à-vis du Maroc reste intact. « Le Maroc est un partenaire incontournable ».

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : France - Diplomatie - Elections - Rachida Dati

Aller plus loin

Pour qui ont voté les Français du Maroc ?

Au lendemain du premier tour de l’élection présidentielle française, on en sait un plus sur le vote des Français résidant au Maroc. Le candidat de la France Insoumise(FI),...

Emmanuel Macron drague les électeurs musulmans

Qualifié pour le second tour de la présidentielle, le président sortant Emmanuel Macron, candidat de LREM, s’intéresse aux musulmans et aux juifs. Il compte notamment sur ce...

Des Maghrébins vivant en France redoutent l’élection de Marine Le Pen

Les Français d’origine marocaine, algérienne et autres résidant en France redoutent l’élection de la candidate du Rassemblement national (RN), Marine Le Pen, qui affronte...

Election présidentielle en France : les attentes des français du Maroc

Alors que les candidats à l’élection présidentielle française comptent sur les voix des Français de l’étranger, notamment au Maroc, ces derniers se plaignent de cette attitude...

Ces articles devraient vous intéresser :

Les MRE confrontés à un durcissement des conditions d’envoi de fonds depuis l’Europe

Face au durcissement des autorités européennes sur les transferts des Marocains résidant à l’étranger (MRE), le wali de Bank Al-Maghrib (BAM), Abdellatif Jouahri appelle à une action diplomatique d’envergure.

Maroc : un ancien diplomate accusé de prostitution de mineures risque gros

L’association Matkich Waldi (Touche pas à mon enfant) demande à la justice de condamner à des « peines maximales » un ancien ambassadeur marocain, poursuivi pour prostitution de mineures.

Mohammed VI et le pari gagnant de l’ouverture en Afrique

Le Maroc a connu une croissance économique assez soutenue depuis 2000, après l’accession au trône du roi Mohammed VI. Le royaume prend des mesures pour attirer les investissements étrangers et devenir une grande puissance régionale.

Le nouveau ministre israélien des Affaires étrangères attendu au Maroc

Le sommet des pays signataire des Accords d’Abraham qui se tiendra au mois de mars pourrait connaître la participation d’Eli Cohen, le nouveau ministre israélien des Affaires étrangères.

Maroc : pressions pour rompre les relations avec Israël

Alors que Israël intensifie sa riposte contre le mouvement palestinien du Hamas, de nombreux Marocains multiplient les appels à rompre les relations diplomatiques entre le Maroc et l’État hébreu. Au Maroc, de nouvelles manifestations ont été organisées...

Maroc-Israël : deux ans de relations fructueuses, selon Alona Fisher-Kamm

Mardi a été célébré le deuxième anniversaire de la reprise des relations entre le Maroc et Israël. Une occasion pour Alona Fisher-Kamm, cheffe par intérim du bureau de liaison de Tel-Aviv à Rabat, de faire le bilan de ce rapprochement.

Rachida Dati virée de « LR » après sa nomination au ministère de la Culture

Le président français, Emmanuel Macron, a nommé ce jeudi Rachida Dati, figure de la droite et ancienne ministre de la Justice, comme nouvelle ministre de la Culture.

Youssef Amrani officiellement ambassadeur du Maroc auprès de l’UE

Nommé en octobre 2021 par le roi Mohammed VI au poste d’ambassadeur du Maroc auprès de l’Union européenne, Youssef Amrani aurait reçu en cette fin d’année, l’accord des instances européennes pour démarrer sa mission.