Brahim Ghali rattrapé par la justice

6 juin 2021 - 19h20 - Espagne - Ecrit par : S.A

Un juge de Saragosse a demandé avec insistance à la Guardia Civil de lui fournir des explications sur l’entrée de Brahim Ghali, leader du Polisario sur le territoire espagnol sous le nom d’emprunt de Mohamed Ben Battouche, de nationalité algérienne.

Rafael Lasala, chef du tribunal d’instruction numéro 7 de Saragosse a donné cinq jours au chef de la Guardia Civil pour qu’il lui appporte des éclaircissements sur l’entrée en Espagne du chef des séparatistes, Brahim Ghali le 18 avril dernier avec de faux documents, fait savoir La Razon. À l’origine de l’ouverture de cette procédure, une plainte déposée par l’avocat Antonio Urdiales «  pour faux et usage de faux, utilisation indue et recel  » contre le leader du Polisario et les agents des frontières de l’aéroport de Saragosse et les services des Affaires étrangères «  qui ont autorisé l’entrée de personnes  » munies de documents falsifiés.

A lire : L’Espagne confirme l’hospitalisation de Brahim Ghali sous une fausse identité

Dans sa plainte, l’homme de droit rapporte qu’après l’atterrissage de l’avion algérien «  dans la zone militaire de l’aéroport  », les autorités ont manqué à leur obligation «  de porter ces faits à la connaissance du pouvoir judiciaire de Saragosse  », permettant ainsi le transfert de Brahim Ghali dans un hôpital de Logroño, sous le nom d’emprunt de Mohamed Ben Battouche, de nationalité algérienne.

Le juge en charge de l’enquête a demandé à la Guardia Civil de lui fournir les noms et prénoms des occupants de l’avion algérien et des détails sur leurs visas d’entrée et les autres circonstances entourant leur entrée sur le territoire espagnol.

Sujets associés : Espagne - Algérie - Polisario - Guardia Civil - Brahim Ghali

Aller plus loin

Un juge cherche désespérément le responsable de l’entrée de Brahim Ghali en Espagne

Un juge a demandé aux autorités de l’armée de l’air à Saragosse de lui révéler l’instance qui a autorisé l’atterrissage de l’avion qui a transporté le leader du Polisario,...

Brahim Ghali poursuivi pour terrorisme en Espagne

Les «  affaires  » s’enchaînent pour le leader du Polisario, Brahim Ghali. Le tribunal de Logroño vient d’engager une procédure pour «  terrorisme  » contre lui et son numéro...

Affaire Ghali : deux témoins vont comparaître mardi prochain

Deux témoins vont comparaître mardi devant le juge de la Cour nationale, Santiago Pedraz, en charge de l’affaire Brahim Ghali, le leader du Front Polisario, accusé de tortures...

Un témoin confirme avoir été torturé sur ordre de Brahim Ghali

L’activiste Ahmed Tarouzi, cité à comparaître mardi dernier, a certifié dans sa déclaration au juge Santiago Pedraz que Brahim Ghali était celui qui donnait les ordres de...

Ces articles devraient vous intéresser :

Smara : « Ces attaques ne resteront pas impunies », prévient le Maroc

Omar Hilale, représentant permanent du Maroc aux Nations unies a réagi à l’attaque que le Polisario a affirmé avoir mené dans la nuit du samedi à dimanche dans la ville d’Es-Semara et qui a fait un mort et trois blessés dont deux sont dans un état grave.

Le Maroc menace le Polisario en cas d’utilisation de drones

Le Maroc, par la voix de son représentant permanent auprès de l’ONU Omar Hilale, a prévenu l’organisation dirigée par Antonio Gutteres de la reprise du contrôle de toutes les zones situées à l’extérieur du mur et d’une réaction militaire appropriée au...

Staffan de Mistura tiendra des « consultations bilatérales » avec le Maroc et le Polisario

L’envoyé du secrétaire général des Nations unies pour le Sahara occidental, Staffan de Mistura, tiendra des « consultations bilatérales » avec les représentants des autorités marocaines et du Front Polisario, a annoncé le porte-parole du secrétaire...

Quatre membres du Polisario tués par un drone marocain

Quatre personnes auraient été tuées ces derniers jours par des drones marocains au Sahara, selon des médias proches du Polisario.

Le Polisario craint les drones marocains

Le Polisario se plaint de l’utilisation par le Maroc de drones chinois contre ses milices dans le Sahara.

Attaque marocaine de drone : Le Polisario décrète trois jours de deuil

Le chef du Polisario, Brahim Ghali, vient de décréter trois jours de deuil, après le décès vendredi d’un haut responsable militaire et trois miliciens dans une attaque marocaine.

Brahim Ghali s’en prend à nouveau au Maroc

Le président de la « République arabe sahraouie démocratique » (RASD), Brahim Ghali, a mis en garde lundi contre les politiques hostiles du Maroc dans la région, allusion faite à son alliance avec Israël.

Sahara : l’ONU accuse, le Polisario récuse et critique le Maroc

Le Polisario critique le rapport du secrétaire général des Nations Unies, Antonio Guterres, sur la situation au Sahara qui l’accable et accuse le Maroc de violation continue de la présence et du travail de la MINURSO.

Le Polisario a-t-il détourné les fonds de l’Europe destinés aux Sahraouis ?

La Commission de l’Union européenne a répondu à une question écrite du député européen Brice Hortefeux portant sur les fonds qu’elle a envoyés aux Saharouis.

Sahara : Brahim Ghali menace (encore) le Maroc

Le président de la « République arabe sahraouie démocratique (RASD) » et secrétaire général du Front Polisario, Brahim Ghali, a réitéré la volonté des Sahraouis de coopérer avec tous les pays voisins pour préserver « la paix et la sécurité » dans la...