Brahim Ghali est retourné en Algérie

2 juin 2021 - 09h20 - Espagne - Ecrit par : S.A

Brahim Ghali, leader du Polisario admis d’urgence en Espagne le 18 avril après avoir contracté le Covid-19 a quitté l’hôpital San Pedro de Logroño, mardi 1ᵉʳ juin vers 21h30. Accusé de tortures, de viols et d’atteintes aux droits de l’Homme, il avait été entendu en journée par le juge d’instruction de Madrid, Santiago Pedraz Gomez.

Le patron du Polisario est désormais en Algérie. Il a rallié le pays de son protecteur dans la nuit de mardi à mercredi 2 juin après des semaines de soins à l’hôpital San Pedro de Logroño. Après sa sortie de cet hôpital, il s’est rendu à l’aéroport de Pampelune (Navarre) pour prendre un vol retour vers Alger (vol spécial ARL 915) à bord d’un avion officiel algérien un Hawker Beechcraft 1000 civil (immatriculé F-HMED) affrété par le pays voisin auprès d’Airlec Air Espace, une compagnie privée française spécialisée dans le transport sanitaire, basée à Bordeaux.

La décision du juge de l’Audience nationale, Santiago Pedraz qui l’a auditionné a permis ce départ. Celui-ci a rejeté, pour la deuxième fois, les mesures conservatoires demandées par l’accusation, à savoir, le retrait du passeport du patron du Polisario, son placement en détention provisoire, etc, et a indiqué que le chef des séparatistes devra pouvoir « être localisé à un domicile et joignable sur un numéro de téléphone ».

Selon Europa Press, Madrid a informé Rabat du départ de Brahim Ghali. Le ministère espagnol de l’Intérieur a autorisé l’avion du « président de la République arabe sahraouie démocratique (RASD)  » à opérer et à décoller à 1H30 (heure locale) de l’aéroport de Pampelune à destination de l’aéroport militaire Boufarik d’Alger. Avant le début de l’audition, il y avait déjà eu une tentative d’exfiltration qui a été finalement avortée. Un avion appartenant à l’État algérien, au départ d’Alger pour Logroño avait fait demi-tour sur « ordre des contrôleurs aériens militaires » de la péninsule ibérique.

Sujets associés : Espagne - Madrid - Polisario - Brahim Ghali

Aller plus loin

Le président algérien au chevet de Brahim Ghali (vidéo)

Le chef du Polisario, Brahim Ghali, a reçu la visite du président algérien, Abdelmadjid Tebboune à l’hôpital militaire d’Alger où il a été admis dès son retour d’Espagne au...

Le Maroc a imposé ses conditions dans le départ de Brahim Ghali

Le Maroc a contraint l’avion du gouvernement algérien, qui était censé assurer le retour de Brahim Ghali en Algérie après sa comparution, à faire demi-tour en plein vol.

Tensions avec l’Espagne : réunion de crise au palais royal ?

Le Maroc accuse l’Espagne d’avoir « facilité » le retour de Brahim Ghali en Algérie, au petit matin de ce mercredi 2 juin 2021, et promet de prendre des mesures drastiques en...

El Othmani aux Espagnols : «  les intérêts suprêmes du Maroc sont une ligne rouge  »

Le chef du gouvernement Saädeddine El Othmani joue la carte de la fermeté face à l’Espagne. Il affirme que « les intérêts suprêmes du Maroc sont une ligne rouge ».

Ces articles devraient vous intéresser :

L’Espagne tire un trait sur le Sahara occidental

Le ministère espagnol des Affaires étrangères, sous la houlette de José Manuel Albares, a retiré de son site internet une section consacrée au Maghreb et au Moyen-Orient. Auparavant, cette partie incluait l’engagement de l’Espagne pour...

Brahim Ghali s’en prend à nouveau au Maroc

Le président de la « République arabe sahraouie démocratique » (RASD), Brahim Ghali, a mis en garde lundi contre les politiques hostiles du Maroc dans la région, allusion faite à son alliance avec Israël.

Réaction du Polisario au discours du roi Mohammed VI

Le Polisario a réagi au discours prononcé par le roi Mohammed VI à l’occasion de la commémoration de la révolution du roi et du peuple, notamment les passages sur le Sahara.

Le Maroc menace le Polisario en cas d’utilisation de drones

Le Maroc, par la voix de son représentant permanent auprès de l’ONU Omar Hilale, a prévenu l’organisation dirigée par Antonio Gutteres de la reprise du contrôle de toutes les zones situées à l’extérieur du mur et d’une réaction militaire appropriée au...

Le Polisario craint toujours les drones marocains

Le Front Polisario craint de plus en plus les attaques par drone du Maroc au Sahara. Depuis la reprise en 2021 d’un conflit de faible intensité entre les deux parties, une vingtaine d’attaques ont été déjà enregistrées selon un rapport de l’ONU.

Attaque marocaine de drone : Le Polisario décrète trois jours de deuil

Le chef du Polisario, Brahim Ghali, vient de décréter trois jours de deuil, après le décès vendredi d’un haut responsable militaire et trois miliciens dans une attaque marocaine.

Le Polisario craint les drones marocains

Le Polisario se plaint de l’utilisation par le Maroc de drones chinois contre ses milices dans le Sahara.

Quatre dirigeants du Polisario tués par un drone marocain

Au moins quatre dirigeants du front du Polisario ont été tués par un drone des Forces armées royales (FAR) dans la zone tampon.

Comment les drones marocains ont changé les règles du jeu face au Polisario

Depuis la rupture du cessez-le-feu le 13 novembre 2020, le Maroc utilise des drones pour contrer les attaques du Polisario.

Brahim Ghali dénonce le « silence complice » de l’ONU sur les «  abus  » du Maroc

Le secrétaire général du Front Polisario, Brahim Ghali, a accusé le secrétaire général des Nations Unies, Antonio Guterres, de maintenir un « silence complice et injustifiable » sur «  la violation par le Maroc du cessez-le-feu  », menaçant qu’il n’y...