Voici le calendrier électoral au Maroc en 2021

9 avril 2021 - 17h20 - Maroc - Ecrit par : J.K

Les élections auront bel et bien lieu au Maroc et à bonne date. Un premier calendrier électoral vient d’être publié par le ministre de l’Intérieur, Abdelouafi Laftit.

Lors d’une réunion avec les responsables des centrales syndicales les plus représentatives, le ministre de l’Intérieur a annoncé que tous les scrutins électoraux auront lieu avant la rentrée parlementaire du 8 octobre, rapporte Assabah. Seulement, que la situation sanitaire du pays n’impacte pas ce calendrier, a souhaité le ministre qui a également insisté sur la mise en place des lois électorales après l’accord de la Cour Constitutionnelle. Ainsi, les élections professionnelles commenceront une fois le cadre juridique achevé, a indiqué un responsable syndical ayant requis l’anonymat.

Ainsi, les élections des membres des commissions paritaires dans la fonction publique, les collectivités territoriales et les établissements publics auront lieu le 16 juin. Pour le secteur privé, les élections des délégués du personnel auront lieu entre le 10 et le 20 juin. En ce qui concerne l’élection des membres des Chambres professionnelles (les Chambres du commerce et de l’industrie, de l’agriculture et de la pêche maritime) elle aura lieu en juillet, a fait savoir le ministre.

Quant aux élections législatives, régionales, communales et des autres collectivités territoriales, elles seront organisées en septembre. Les élections communales, régionales et législatives seront certainement organisées le même jour. La désignation des membres de la deuxième Chambre est prévue pour le même mois.

Il faut noter que ces dates sont encore provisoires. Elles seront maintenues en fonction de l’évolution de la pandémie dans le royaume. Les responsables étaient favorables à l’organisation des élections communales, régionales et législatives en juin, si la campagne nationale de vaccination avait couvert au moins 60 % de la population vaccinée.

Sujets associés : Elections - Gouvernement marocain - Ministère de l’Intérieur (Maroc)

Aller plus loin

Voici les dates des élections 2021 au Maroc

Les dates des élections législatives sont désormais connues. Elles devraient durer trois mois. Elles se dérouleront dans le respect strict des mesures sanitaires et sécuritaires...

Élections : l’optimisme n’est pas unanimement partagé au sein du PJD

Pour les échéances électorales prochaines, une partie de la direction du PJD est certaine que le parti sortira victorieux. Mais pour d’autres, point n’est besoin de se voiler la...

Maroc : le «  mercato hivernal des partis politiques  » est lancé

Alors que les échéances électorales s’approchent à grands pas, c’est la veillée d’armes au sein des partis politiques. Le marché de la transhumance politique sera très animé. Le...

Processus électoral : la Chambre des conseillers adopte deux projets de lois

Deux projets de loi relatifs au processus électoral ont été adoptés à l’unanimité par la Chambre des conseillers. Il s’agit du projet de loi relatif aux listes électorales...

Ces articles devraient vous intéresser :

Au Maroc, désormais, le silence de l’administration vaut accord

Suite à la publication par les ministères de l’Intérieur et de l’Aménagement du territoire et de l’urbanisme d’un arrêté conjoint relatif à la simplification des procédures dans le domaine de l’urbanisme, Abdelouafi Laftit a adressé une circulaire aux...

Maroc : l’informel secoue les restaurants

Au Maroc, les restaurateurs ambulants disputent les parts de marché avec les restaurateurs formellement établis. Pour mettre fin à cette concurrence déloyale, les professionnels appellent à une réglementation claire pour soutenir le secteur de la...

Maroc : Laftit veut mettre fin à « l’héritage » des agréments de taxis

Abdelouafi Laftit, ministre de l’Intérieur, a décidé d’encadrer le transfert des agréments des taxis. De nouvelles conditions ont été ainsi définies.

Safi : le maire s’octroie un garage en douce, la colère gronde

Le président de la commune urbaine d’Asfi a construit sans autorisation préalable un garage souterrain pour sa maison de deux étages, en chantier dans le quartier Miftah Al Rahma, suscitant l’indignation et la colère des résidents et des défenseurs des...

Maroc : plus d’exonérations aux promoteurs immobiliers ?

Le conseil de gouvernement veut sonner la fin des exonérations accordées aux promoteurs immobiliers. Elles seront remplacées par des aides directes, lesquelles seront accordées aux acquéreurs.

La criminalité au Maroc est sous contrôle selon le ministre de l’Intérieur

Pas d’inquiétude à avoir en ce qui concerne la criminalité au Maroc. La situation sécuritaire dans le pays est « normale et sous contrôle », grâce aux efforts déployés par les autorités, affirme le ministre de l’Intérieur.

Maroc : les autorités veulent imposer une réduction de la facture énergétique de 30%

Pour faire face à la hausse de la facture énergétique, les autorités ont demandé aux collectivités de baisser drastiquement la consommation de l’électricité des établissements publics et des réseaux d’éclairage public.

Le Maroc prolonge encore l’état d’urgence sanitaire

Réuni jeudi lors de sa séance hebdomadaire, le conseil de gouvernement a adopté le projet de décret portant prorogation, à nouveau, de l’état d’urgence sanitaire.

Alerte sur l’impact de la fermeture des hammams et lavages auto

Au Maroc, la mesure de fermeture des hammams et stations de lavages auto trois jours par semaine, prise par le ministère de l’Intérieur, afin de rationaliser la consommation d’eau pourrait engendrer un problème majeur. C’est du moins ce que redoute un...

Élections partielles : le RNI arrive largement en tête, le PJD essuie un nouvel échec

Comme aux élections du 8 septembre dernier, le Rassemblement national des indépendants (RNI), parti au pouvoir est largement en tête des élections partielles qui se sont déroulées jeudi dernier. Quant au Parti de la justice et du développement (PJD),...