Caricatures : «  On n’est pas obligé, d’insulter les gens pour défendre la liberté d’expression  »

3 novembre 2020 - 23h00 - France - Ecrit par : G.A

Le philosophe et homme politique Luc Ferry s’est invité dans le débat qui agite la France depuis l’assassinat du professeur Samuel Paty. Selon l’ancien ministre, s’il lui était donné d’enseigner la liberté d’expression, il montrerait des caricatures «  aussi bien de Jésus, Moïse et Mahomet  », sans injures, sans manquer de pudeur.

«  On n’est pas obligé, pour enseigner la liberté d’expression, de montrer des caricatures qui sont à la limite de la pornographie  », réagit Luc Ferry sur franceinfo. «  Si je devais aujourd’hui, dans une classe de terminale, faire un cours sur les caricatures et la liberté d’expression, je partirais éventuellement de Louis Philippe, transformé en poire. Ça a fait scandale à l’époque », ajoute-t-il.

Luc Ferry pense qu’il n’y a pas que les caricatures du prophète Mohammad pour étayer le cours sur la liberté d’expression.«  Je montrerais les caricatures, éventuellement celles de Charlie, mais qui mettent en scène aussi bien Jésus, Moïse et Mahomet. Mais on n’est pas obligé de montrer pour autant des caricatures qui sont à la limite de la pornographie et qui sont quand même ignobles  », insiste-t-il. «  On n’est pas obligé d’insulter les gens pour défendre la liberté d’expression  », précise la même source.

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : France - Terrorisme - Attentat - Islam

Aller plus loin

Béziers : une plainte contre X déposée après des appels à brûler une mosquée

Les responsables de la grande mosquée de Béziers ont déposé une plainte contre X suite au mot d’ordre lancé par des internautes, appelant à brûler la mosquée au lendemain de...

Les caricatures sont une insulte pour les musulmans de France, selon un journaliste du New York Times

Un journaliste du New York Times s’est exprimé sur le modèle français, notamment sur la laïcité et les caricatures. Il a critiqué les récentes déclarations d’Emmanuel Macron...

Leïla Slimani quitte les réseaux sociaux pour protester contre la haine qui y règne

L’écrivaine marocaine Leïla Slimani a désactivé tous ses comptes sur les réseaux sociaux. Elle se dit outrée et peinée par la haine qui y règne.

Assassinat de Samuel Paty : une étudiante condamnée pour "apologie du terrorisme"

Dans l’affaire de l’assassinat du professeur Samuel Paty, une étudiante en biologie de 19 ans, a été condamnée vendredi par le tribunal correctionnel de Besançon, à 4 mois de...

Ces articles devraient vous intéresser :

Quand débute le ramadan au Maroc ?

La date de début du ramadan au Maroc est désormais connue. Le Centre international d’astronomie vient de faire ses prédictions.

Maroc : ils paient les dettes des plus pauvres

De jeunes Marocains, influenceurs, artistes et personnalités sont à l’origine d’une initiative visant à soutenir les familles dans le besoin en cette période de ramadan, mais aussi à les aider à éponger leurs dettes.

Aid Al Fitr au Maroc : vendredi ou samedi ?

Même si les calculs astronomiques tendent à définir la date de l’ Aïd Al fitr samedi 22 avril 2023 au Maroc, l’observation de la lune reste pour l’instant l’option privilégiée par les autorités religieuses marocaines.

Le jeûne du ramadan est-il compatible avec le diabète ?

Quel est l’impact du jeûne de ramadansur la santé d’un fidèle diabétique et quels sont les risques encourus ? Abdul Basit et Yakoob Ahmedani, tous deux médecins, donnent leur avis sur cette question qui préoccupe de nombreux fidèles musulmans.

Ramadan et menstrues : le tabou du jeûne brisé

Chaque Ramadan, la question du jeûne pendant les menstrues revient hanter les femmes musulmanes. La réponse n’est jamais claire, noyée dans un tabou tenace.

Voici la date de l’Aïd El Fitr au Maroc

Débuté le 12 mars au Maroc, le ramadan, l’un des cinq piliers de l’islam, se profile pour de millions de Marocains. Quand aura lieu l’Aïd El Fitr cette année ?

Maroc : « Marée » de déchets après les iftars sur les plages

Les associations de défense de l’environnement dénoncent le non-respect des règles environnementales par certaines familles qui laissent d’importantes quantités de déchets sur les plages après y avoir rompu le jeûne pendant le mois de Ramadan.

Vaucluse : les raisons de l’annulation d’une conférence musulmane

Programmée le 27 novembre à Montfavet, une conférence musulmane organisée par l’association D’Clic Valence, a été reportée au 8 janvier avant d’être annulée. Qui des raisons derrière cette annulation ?

Tatouage au henné : attention danger

La fin du Ramadan et la période de l’Aïd, pour les jeunes filles, une période propice pour mettre du henné sur les mains. Si certaines mères acceptent que leurs filles appliquent le henné, d’autres préfèrent se passer de cette pratique pour préserver...

Aïd al-Adha : ruée de Marocains vers l’Espagne

Alors que de nombreux Marocains résidant à l’étranger (MRE) rentrent au Maroc pour y passer les congés de l’Aïd al-Adha, certaines familles marocaines font le chemin inverse.