Recherche

Casablanca : de la viande de chien (encore) au menu du tribunal

3 mars 2019 - 17h40 - Maroc

© Copyright : DR

Alors qu’ils ont été condamnés à 10 ans de prison (la peine maximale), le procès des membres de la bande qui commercialisait de la viande de chien vient de débuter en appel.

Fin 2018, la gendarmerie a procédé à l’arrestation de 7 personnes, en flagrant délit, alors qu’elles préparaient de la viande de chien et de vaches malades hachée. Cette viande était écoulée auprès des marchands ambulants de Casablanca mais également de Mohammedia. Devant les tribunaux, le parquet a requis une condamnation à 10 ans de prison. Et ils ont été condamnés à dix ans de prison, la peine maximale.

Ce procès en appel qui se déroule à Casablanca vient d’être reporté pour la troisième fois, cela pour permettre à la défense de peaufiner son argumentaire. Les accusés demandent également la liberté provisoire, mais ils n’auront de réponse que lors de la prochaine séance.

Pour la défense, la médiatisation de cette affaire a été élément pris en compte en première instance dans la sévérité de la peine. Les familles des accusés en ont donc appelé aux organisations de défense des droits de l’homme pour les assister afin d’obtenir un procès et des peines plus légères.

Rappelons que les membres de la bande sont accusés de constitution de bande criminelle, de vente de viande impropre à la consommation et de distribution de matières toxiques.

Bladi.net

Bladi.net - 2019 - Archives - A Propos - Contact