« Je ne suis pas raciste, mais maintenant il y en a marre des Arabes »

29 avril 2021 - 16h20 - France - Ecrit par : P. A

Les propos racistes tenus 22 février par un président de club nautique de Marseille, Christian Tommasini, lors d’une réunion organisée par la Métropole, suscitent depuis mardi, une vive polémique sur les réseaux sociaux.

« Alors je ne suis pas raciste, mais maintenant il y en a marre des Arabes. Tu ne peux plus rien faire sans qu’un Arabe ne vienne te faire chier. Ils profitent de la demi-heure de parking gratuite… En plus, que des melons, que des Arabes. Pas un blond, un blanc, un qui est bien comme il faut, non, que des Arabes ». Ainsi s’exprimait Christian Tommasini, président du Yachting club de la Pointe-Rouge (YCPR), évoquant la situation sécuritaire du port des quartiers Sud gérée par son association. Et d’ajouter, plus menaçant : « Je m’en fous ! Le jour où il faudra s’armer, je serai le premier à aller faire de la ratonnade ».

Aucun des élus présents à ce conseil portuaire n’a réagi à ces propos racistes pourtant punis par le Code pénal. Didier Réault, vice-président Les Républicains de la Métropole en charge du littoral, confie à La Province qu’il ne cautionne pas ces propos. « Je reconnais que cette expression est violente, mais elle exprime un malaise. Les gestionnaires du port ont été menacés de mort très régulièrement », explique-t-il. Sophie Roques, adjointe au maire de Marseille, également présente à cette réunion, avoue avoir été « abasourdie et choquée par les propos tenus ».

« Je ne suis pas raciste du tout, j’ai énormément d’amis de confession musulmane, avec qui je sors ou je joue aux boules, qui comprennent mon énervement face à des hordes de gens qui sont en dehors de la loi », a déclaré à La Provence Christian Tommasini qui a tenté de repréciser ses propos. « Mes paroles ont dépassé ma pensée. Je regrette ce que j’ai dit », assure-t-il, reconnaissant s’être emporté en utilisant le mot « ratonnade ».

Les propos ont suscité une avalanche de réactions de personnalités politiques sur les réseaux sociaux. « Chacun doit prendre ses responsabilités face à ces propos odieux, je prends les miennes, au nom de la collectivité, en suspendant les demandes de subventions du YCPR à la mairie », a annoncé Hervé Menchon, l’adjoint (EELV) à la mer. « Le racisme n’est pas une opinion, c’est un délit. Les propos du président de l’YCPR sont abjects et inacceptables. La ville de Marseille suspend toutes ses relations avec cette association », a tweeté pour sa part Benoît Payan, le maire PS de Marseille.

Alexandra Louis, la députée LREM des quartiers Nord, a aussi dénoncé sur Twitter « ces propos abjects », assurant qu’elle saisira la justice. « Au nom de la ville de Marseille, je vais signaler ces propos à la procureure de la République. », a renchéri dans un tweet, Théo Challande, adjoint (EELV) au maire de Marseille. « La République est une et indivisible. Aucun Français, quelles que soient ses origines, ses idées ou sa couleur de peau, ne mérite les propos stigmatisants qui ont été tenus. Ce n’est pas acceptable. », a également tweeté Martine Vassal, présidente LR de la Métropole et organisatrice de ce conseil portuaire.

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : France - Racisme - Marseille

Aller plus loin

France : un maire victime de tags racistes

En rentrant chez lui, Mohamed Lamine Gnabaly, maire écologiste de L’Île-Saint-Denis, a découvert le portail de sa maison dégradé par des tags racistes. Suite à la découverte,...

Enquête sur un groupe WhatsApp de policiers parisiens, pour propos racistes et sexistes

Regroupés dans un groupe WhatsApp, 33 fonctionnaires de la Brigade des délégations et des enquêtes de proximité (Bdep) du VIIIe arrondissement de Paris sont identifiés,...

Anderlecht : l’une des policières racistes sous protection

L’une des policières de la brigade canine filmée dans la vidéo raciste révélée par certains médias belges, est sous protection après que des photos et des papiers d’identité lui...

Tollé après des propos jugés racistes de Nicolas Sarkozy (vidéo)

Lors d’une intervention télévisée, l’ancien président français Nicolas Sarkozy a provoqué un tollé après des propos jugés racistes. Les réactions fusent de toutes parts.

Ces articles devraient vous intéresser :

Un Marocain tabassé par des videurs dans le nord de l’Espagne

Un jeune homme de 23 ans, médiateur culturel d’origine marocaine résidant à la Corogne, dans le nord-ouest de l’Espagne, a porté plainte, affirmant avoir été victime d’une agression racistede la part de deux videurs.

Iliass Aouani, recordman italien du marathon, répond avec élégance aux injures racistes

Après avoir battu le record italien du marathon (2h07:16), Iliass Aouani a essuyé des insultes racistes. Sur la toile, il a été attaqué notamment sur ses origines marocaines. Plutôt que d’employer le même ton que ses détracteurs, l’athlète a préféré...

Racisme envers les musulmans : de nouveaux témoignages accablent Christophe Galtier

L’ex-entraîneur de l’OGC Nice, Christophe Galtier, fait face à de graves accusations de discrimination et de harcèlement moral, avec un procès prévu dans dix jours.

Université Paris-Dauphine : propos racistes envers une étudiante voilée

Une étudiante voilée a été victime de propos racistes de la part d’une intervenante du jury lors d’une soutenance de fin d’année à l’Université Paris-Dauphine.

Haine envers les Marocains : prison ferme prononcée par la justice

Le parquet de Valence spécialisé dans les délits de haine a requis trois ans de détention contre un homme accusé de diffusion d’informations mensongères sur les réseaux sociaux ciblant les musulmans, notamment Marocains.

Poupette Kenza : compte Instagram désactivé après des propos « antisémites »

L’influenceuse aux plus d’un million d’abonnés sur Instagram, Poupette Kenza, se retrouve au cœur d’une vive controverse après avoir tenu des propos jugés antisémites. Dans une story publiée le 15 mai 2024, elle affirmait sans équivoque son soutien à...

Accusé de racisme, Christophe Galtier a le soutien de Laurent Blanc

À l’instar de Genesio, Kombouaré et Roy, le coach de l’Olympique lyonnais (OL) Laurent Blanc a défendu son collègue et ami Christophe Galtier, entraîneur du PSG accusé de racisme dans une affaire qui remonte à son passage à l’OGC Nice la saison dernière.

Christophe Galtier : garde à vue pour discrimination raciale

L’ex-entraîneur de l’OGC Nice, Christophe Galtier, ainsi que son fils, John Valovic-Galtier, ont été placés en garde à vue ce vendredi dans le cadre d’une enquête portant sur des allégations de discrimination au sein du club.

Majda Sakho réagit aux insultes racistes visant ses enfants

La Marocaine Majda Sakho, l’épouse de l’international français Mamadou Sakho règle ses comptes avec les personnes ayant proféré des injures racistes envers ses trois enfants.

Violences policières : la France sermonnée par l’ONU

Le Comité pour l’élimination de la discrimination raciale, l’organe affilié aux Nations unies, exprimé sa « profonde préoccupation » concernant les pratiques des forces de police en France vis-à-vis des minorités. Cette inquiétude fait suite au décès...