De la cocaïne dans les sous-vêtements de deux Brésiliennes à l’aéroport de Casablanca

26 février 2019 - 10h40 - Maroc - Ecrit par : Bladi.net

Deux ressortissantes brésiliennes ont été arrêtées dimanche par les services de police à l’aéroport Mohammed V de Casablanca pour leur implication présumée dans une affaire de drogue, et plus précisément de la cocaïne.

Agées de 28 et 42 ans, elles ont été interpellées toutes les deux à bord d’un avion en provenance de Sao Paolo au Brésil, fait part la Direction générale de la Sûreté nationale (DGSN) dans un communiqué. Une fouille a permis la découverte de 2.810 grammes de cocaïne dans leurs sous-vêtements et la police soupçonne également qu’elles portent la même quantité de drogue dans leurs intestins.

Les deux « mules » ont été transférées à l’hôpital Ibn Rochd de Casablanca pour extraire la drogue restante et une enquête a été ouverte pour tenter de déterminer l’origine exacte de de la cocaïne, fait savoir la DGSN.

Le mois dernier, au même aéroport, la police a arrêté un Brésilien en possession d’un kilogramme de cocaïne dans ses intestins.

Depuis quelques années, le Maroc est devenu une plaque tournante du trafic de cocaïne en provenance d’Amérique du sud, principalement du Brésil. Dans la plupart des cas, il s’agit de ressortissants africains, mais parfois également de Marocains, très souvent des femmes.

Pourquoi Casablanca ? La plupart des pays africains ne possèdent pas de liaison aérienne directe avec les pays d’Amérique du sud. Ces vols sont assurés en majorité par la compagnie nationale Royal Air Maroc, très présente en Afrique.

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Drogues - Brésil - Aéroport Mohammed V Casablanca - Cocaïne

Ces articles devraient vous intéresser :

Le Maroc face à la menace de la « Poufa », la cocaïne des démunis

Le Maroc renforce sa lutte contre la « Poufa », une nouvelle drogue bon marché, connue sous le nom de cocaïne des pauvres », qui a non seulement des répercussions sociales, notamment la séparation des familles et une augmentation des suicides et des...

Des soucis avec les bagages à l’aéroport Mohammed V de Casablanca

L’aéroport Mohammed V de Casablanca, en collaboration avec la Royal Air Maroc (RAM) et l’Office national des aéroports (ONDA), vient de créer une équipe spéciale pour améliorer la gestion des bagages en correspondance.

Boufa, la drogue qui terrifie le Maroc

Le Maroc mène des actions de lutte contre les drogues dont la « Boufa », une nouvelle drogue, « considérée comme l’une des plus dangereuses », qui « envahit certaines zones des villes marocaines, en particulier les quartiers marginaux et défavorisés. »

Les aéroports marocains retrouvent leurs passagers

Les aéroports marocains ont enregistré plus de 12 millions de passagers durant les dix premiers mois de l’année, soit un taux de récupération de 79% par rapport à la même période en 2019, selon l’Office national des aéroports (ONDA).

"L’boufa", la nouvelle menace pour la société marocaine

Le Maroc pourrait faire face à une grave crise sanitaire et à une augmentation des incidents de violence et de criminalité, en raison de la propagation rapide de la drogue «  l’boufa  » qui détruit les jeunes marocains en silence.

"Lbouffa" : La cocaïne des pauvres qui inquiète le Maroc

Une nouvelle drogue appelée « Lbouffa » ou « cocaïne des pauvres », détruit les jeunes marocains en silence. Inquiétés par sa propagation rapide, les parents et acteurs de la société civile alertent sur les effets néfastes de cette drogue sur la santé...

Marhaba 2023 : le grand retour des MRE

Cette année, l’opération Marhaba 2023 dédiée à l’accueil des Marocains résidant à l’étranger coïncide avec l’Aïd Al Adha, donnant encore plus de sens aux retrouvailles. En tout, quelques 3 millions de MRE devraient rentrer au Maroc cet été.

Maroc : le TGV reliera les aéroports de Casablanca et Rabat

Mohamed Rabie Khlie, Directeur Général de l’Office National des Chemins de Fer (ONCF), a levé le voile sur de nouveaux projets, notamment ceux devant relier les aéroports de Rabat et Casablanca avec des trains à grande vitesse (TGV).

L’aéroport de Casablanca et Royal Air Maroc sous le feu des critiques

Les voyageurs sont mécontents de l’aéroport Mohammed V Casablanca et de la compagnie aérienne nationale Royal Air Maroc (RAM). À l’origine de ce mécontentement, la perte répétée des bagages mais aussi la mauvaise qualité des services d’escorte.

Aéroports du Maroc : hausse du nombre de passagers à fin novembre

À fin novembre dernier, les aéroports marocains ont enregistré plus de 18 millions de passagers, soit un taux de récupération de 80 % par rapport à la même période en 2019, selon l’Office national des aéroports (ONDA).