Maroc : la DGSN appelle à dénoncer les corrompus lors des concours de police

5 décembre 2017 - 17h10 - Maroc - Ecrit par : Bladi.net

La Direction générale de la Sûreté nationale (DGSN) veut des concours de police propres, sans escroquerie ni corruption. C’est l’objet de son appel lancé hier à tous les candidats au concours de police.

« Dans le souci de mettre un terme à ces affaires d’escroquerie et afin de couper court avec les rumeurs véhiculées par les escrocs qui nuisent à la transparence des procédures de recrutement, la DGSN réitère que le mérite demeure le premier et dernier déterminant pour réussir ces concours », indique la DGSN dans un communiqué publié lundi, précisant que toute personne impliquée dans des affaires de corruption ou d’escroquerie fera l’objet d’une enquête judiciaire.

Pour la DGSN, seuls le mérite et la compétence permettent de réussir les épreuves, faisant savoir que la police judiciaire et ses services ont constaté plusieurs cas d’escroquerie où des personnes prétendent, de façon fictive et frauduleuse, leur capacité à garantir le recrutement au sein de la sûreté nationale contre des sommes d’argent.

Et de prévenir que ces individus ont été arrêtés et présentés devant le parquet. Leur tactique consiste à recevoir des sommes d’argent de la part des candidats en contrepartie d’une intermédiation en vue de leur recrutement dans les rangs de la police. Ils attendent, explique-t-on, l’annonce des résultats et en cas de réussite du candidat par mérite, ils s’y attribuent de façon frauduleuse le succès alors que si le candidat échoue au concours, certains fraudeurs procèdent au remboursement des sommes perçues, par crainte d’une poursuite judiciaire, tandis que d’autres prennent la fuite.

Lors du dernier concours de police organisé l’année dernière, la DGSN avait part de 138 cas de fraudes : 91 pour celui de gardiens de la paix, 36 pour le concours de police, 6 pour le concours d’officiers de police et enfin 5 pour celui de commissaires de police. Une dizaine de policiers avaient été arrêtés en flagrant délit de tricherie.

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Corruption - Direction Générale de la Sûreté Nationale (DGSN) - Police marocaine - Ecole de police de Kénitra

Aller plus loin

Maroc : la police enquête sur des faux permis

Les autorités espagnoles ont saisi de faux permis de conduire marocains établis par l’ex-Secrétariat d’Etat au Transport. Cette nouvelle a mobilisé les services de sécurité,...

Crêpage de chignons au concours Miss Maroc

Le concours Miss Maroc, qui s’est déroulé samedi dernier à Tanger et qui a vu le couronnement de Fatima Zahra El Hor, n’a pas été de tout repos pour les organisateurs et les...

La police marocaine recrute

La Direction générale de la sûreté nationale (DGSN) annonce avoir programmé pour le mois de septembre, plusieurs concours en vue de recruter 6 000 agents de différents grades.

Maroc : 138 cas de fraude au concours de police

Les fraudes ne sont pas forcément limitées aux examens du baccalauréat, elles concernent également les concours d’accès à la fonction publique, en l’occurence ceux de la police.

Ces articles devraient vous intéresser :

La police marocaine et Facebook lancent « Alerte-enlèvement »

La Direction générale de la sûreté nationale (DGSN) met en place actuellement un nouveau système de protection de la sécurité des citoyens, des résidents et des étrangers. Il s’agit d’un programme innovant et intégré d’alerte et de recherche des...

Cinq nouvelles nominations à la DGSN

Le directeur général de la Sûreté territoriale (DGST), Abdellatif Hammouchi, a procédé à une nouvelle série de nominations, notamment au sein des services centraux de la Direction des Ressources humaines.

Bientôt une centaine de radars mobiles déployés au Maroc

120 nouveaux radars seront bientôt déployés dans plusieurs villes marocaines, pour renforcer la sécurité routière. Ces équipements ont été remis mardi, à la Gendarmerie Royale et à la Direction Générale de la Sûreté Nationale (DGSN) (Police).

Affaire Rachid M’Barki : les ramifications d’un réseau d’influence

L’affaire Rachid M’Barki du nom de l’ex-présentateur franco-marocain du journal de la nuit de BFMTV, mis en examen pour « corruption passive » et « abus de confiance » n’a pas fini de livrer tous ses secrets.

Corruption au Maroc : Les chiffres alarmants

La lutte contre la corruption ne produit pas de résultats encourageants au Maroc qui est mal logé dans les classements mondiaux depuis quatre ans.

Maroc : la liste des députés poursuivis pour corruption s’allonge

Trois députés marocains viennent d’être déférés devant la justice pour corruption. Déjà une vingtaine de parlementaires sont poursuivis en justice pour des faits de corruption et dilapidation des deniers publics.

Le Maroc envoie ses meilleurs policiers au Qatar

À quelques semaines du mondial de football, le Maroc a envoyé un corps d’élite au Qatar, pour participer à la couverture sécuritaire de l’événement.

MRE : Vacances gâchées par des tracasseries administratives

C’est avec un sentiment mêlé de lassitude et de colère que les Marocains résidant à l’étranger (MRE) vont commencer à débarquer dans les ports marocains dans les prochains jours.

Maroc : les crimes financiers ont baissé de 47% en 2021

La lutte contre les crimes financiers et économiques au Maroc porte peu à peu ses fruits. En 2021, les affaires liées à ces délits ont fortement régressé de 47,30%, selon le rapport annuel de la présidence du parquet.

Abdellatif Hammouchi donne des nouvelles priorités à la police en 2023

Afin de réussir sa mission en 2023, la direction générale de la Sûreté nationale (DGSN) a défini de nouvelles priorités qui ont été dévoilées, jeudi, lors de la réunion organisée au siège de l’institution.