Conférence sur la Libye : le Maroc ne se presse pas de répondre à l’invitation de l’Allemagne

4 juin 2021 - 10h40 - Monde - Ecrit par : J.K

L’Allemagne organise le 24 juin à Berlin la Conférence internationale sur la Libye. Le Maroc à qui a été adressée une invitation n’est pas pressé de répondre.

« L’invitation a été adressée et la réponse du Maroc n’est pas encore parvenue » au gouvernement allemand, rapporte Le360, ajoutant que l’invitation allemande a ignoré le coup de froid entre les deux pays. « Cette invitation sonne comme une reconnaissance explicite du rôle crucial que le Maroc a joué -et continue de jouer- sur l’épineux dossier libyen », indiquent des sources contactées par le média.

Le Maroc qui, jusqu’ici, n’a pas donné de réponse, avait, il y a peu, rappelé son ambassadrice à Berlin pour consultation, parce que très mécontent de plusieurs « actes hostiles » et « attentatoires » de l’Allemagne à l’encontre des « intérêts supérieurs du Royaume ». Il s’agit de « l’activisme antagonique » de Berlin suite à la reconnaissance par les États-Unis de la marocanité du Sahara, ainsi que « l’acharnement continu » de l’Allemagne « à combattre le rôle régional du Maroc, notamment au niveau du dossier libyen », détaille la même source, citant le ministère marocain des Affaires étrangères.

A lire : L’Allemagne propose un nouvel ambassadeur au Maroc

En janvier 2020, l’Allemagne n’avait pas invité le Maroc à la conférence de Berlin sur la Libye. Quelques mois plus tard, en octobre de la même année, c’était au tour des Libyens d’essuyer un poli refus du Maroc, convié à une rencontre par visioconférence sur leur pays. Le Maroc qui n’est pas près d’oublier son éviction de la 1ʳᵉ conférence de Berlin, n’est pas disposé à tourner aussi vite cette triste page, indique une source approchée par le site.

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Allemagne - Diplomatie - Libye

Aller plus loin

Kemi Seba indésirable au Maroc

La conférence que devait animer le panafricaniste Kemi Seba à l’université Mohamed V de Rabat a été annulée. Dans une vidéo publiée sur son compte Instagram, l’activiste...

Conférence internationale sur la Libye : Nasser Bourita représente le Maroc à Paris

Le ministre des Affaires étrangères marocains, Nasser Bourita, est en France pour participer aux travaux de la Conférence internationale sur la Libye, prévue ce vendredi à Paris.

Réaction de l’Allemagne suite au rappel de l’ambassadeur marocain à Berlin

La crise enfle entre le Maroc et l’Allemagne. Le gouvernement allemand a réagi au rappel de l’ambassadeur marocain à Berlin.

La Libye sollicite l’expertise de l’armée marocaine

Le Maroc pourrait intervenir en Libye dans le domaine militaire. L’armée libyenne vient de solliciter à cet effet, l’appui des Forces armées royales( FAR) pour faire face aux...

Ces articles devraient vous intéresser :

Youssef Amrani officiellement ambassadeur du Maroc auprès de l’UE

Nommé en octobre 2021 par le roi Mohammed VI au poste d’ambassadeur du Maroc auprès de l’Union européenne, Youssef Amrani aurait reçu en cette fin d’année, l’accord des instances européennes pour démarrer sa mission.

Le nouveau ministre israélien des Affaires étrangères attendu au Maroc

Le sommet des pays signataire des Accords d’Abraham qui se tiendra au mois de mars pourrait connaître la participation d’Eli Cohen, le nouveau ministre israélien des Affaires étrangères.

Maroc : un ancien diplomate accusé de prostitution de mineures risque gros

L’association Matkich Waldi (Touche pas à mon enfant) demande à la justice de condamner à des « peines maximales » un ancien ambassadeur marocain, poursuivi pour prostitution de mineures.

Les MRE confrontés à un durcissement des conditions d’envoi de fonds depuis l’Europe

Face au durcissement des autorités européennes sur les transferts des Marocains résidant à l’étranger (MRE), le wali de Bank Al-Maghrib (BAM), Abdellatif Jouahri appelle à une action diplomatique d’envergure.

Maroc-Israël : deux ans de relations fructueuses, selon Alona Fisher-Kamm

Mardi a été célébré le deuxième anniversaire de la reprise des relations entre le Maroc et Israël. Une occasion pour Alona Fisher-Kamm, cheffe par intérim du bureau de liaison de Tel-Aviv à Rabat, de faire le bilan de ce rapprochement.

Mohammed VI et le pari gagnant de l’ouverture en Afrique

Le Maroc a connu une croissance économique assez soutenue depuis 2000, après l’accession au trône du roi Mohammed VI. Le royaume prend des mesures pour attirer les investissements étrangers et devenir une grande puissance régionale.

Maroc : pressions pour rompre les relations avec Israël

Alors que Israël intensifie sa riposte contre le mouvement palestinien du Hamas, de nombreux Marocains multiplient les appels à rompre les relations diplomatiques entre le Maroc et l’État hébreu. Au Maroc, de nouvelles manifestations ont été organisées...

Sahara : l’Union européenne réitère sa position après les déclarations de Josep Borrell

L’Union européenne se désolidarise avec les déclarations faites par le chef de la diplomatie européenne Josep Borrell sur le dossier du Sahara. L’institution a réaffirmé jeudi, n’avoir pas changé d’avis sur la nécessité de régler la question du Sahara,...