Confrontation entre El Othmani et Benabdallah aux prochaines législatives

22 août 2021 - 18h10 - Maroc - Ecrit par : S.A

Le chef du gouvernement sortant, Saâdeddine El Othmani, également secrétaire général du Parti de la justice et du développement (PJD) et Nabil Benabdallah, secrétaire du Parti du progrès et du socialisme (PPS) sont tous deux candidats aux élections législatives du 8 septembre dans la circonscription de Rabat-Océan.

Nabil Benabdallah a officiellement annoncé sa candidature samedi soir. Dans une déclaration au site Al Oâmk, le secrétaire du Parti du progrès et du socialisme (PPS) a expliqué les raisons qui sous-tendent cette décision surprise. Il a indiqué que s’il ne se lançait pas dans la course aux prochaines législatives, il n’aurait pas été logique ni avec lui-même ni avec ses « différents appels lancés aux citoyens pour aller voter afin de combattre les magnats de l’argent. »

Le PPS « mène cette bataille pour la démocratie afin de défendre ses principes, ses idées et son programme et qu’il aspire à ce que ses candidat(e)s gagnent la confiance des citoyens en combattant l’argent sale et la corruption. […] Il est naturel que le secrétaire général du parti soit à l’avant-garde de ce combat », indique le parti dans un message posté sur sa page Facebook.

À lire : Élections 2021 : le PJD écarte des membres influents

Nabil Benabdallah, candidat dans la circonscription de Rabat-Océan, aura comme challenger le chef du gouvernement sortant, patron du parti islamiste. Interrogé sur une confrontation avec El Othmani, le patron du PPS dit n’avoir aucunement l’intention d’affronter qui que ce soit. Il y a également une confrontation entre Badr El Tanachri de l’USFP, Mehdi Bensaidi du PAM, Meriem Benkhouia de la Fédération de la Gauche, Abdelilah Bouzidi de l’Istiqlal et Isâak Charia, le secrétaire général du Parti marocain libre dans la même circonscription.

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Rabat - Elections - Nabil Benabdellah - Parti du Progrès et du Socialisme (PPS) - Parti de la Justice et du Développement (PJD) - Saâdeddine El Othmani

Aller plus loin

Dépôts de candidature pour les élections générales au Maroc

Les candidatures pour les élections générales du 08 septembre prochain au Maroc seront reçues du 16 au 25 août 2021. C’est ce qu’a indiqué un communiqué du ministre de...

Élections 2021 : le PJD écarte des membres influents

Le Parti de la justice et du développement (PJD) a dévoilé une deuxième liste de ses candidats pour les prochaines élections. Il ressort que plusieurs membres influents ont été...

Élections 2021 : le PJD dénonce ses détracteurs

Face à la série de démissions enregistrées au sein de son parti en cette veille des élections du 8 septembre prochain, le Secrétaire général du Parti de la justice et du...

Ces articles devraient vous intéresser :

La mise en garde d’Abdelilah Benkirane à Aziz Akhannouch

Abdelilah Benkirane, secrétaire général du parti de la justice et du développement (PJD) a poussé un coup de gueule contre le gouvernement d’Aziz Akhannouch. Il l’a par ailleurs mis en garde contre l’éventualité d’un déclenchement des manifestations...

Réforme du Code de la famille au Maroc : Abdelilah Benkirane menace

Le secrétaire général du PJD, Abdelilah Benkirane, relance le débat sur la réforme de la Moudawana et du Code pénal, en promettant des actions fortes si le ministre de la Justice y introduit des amendements qui portent atteinte à la cellule familiale.

Le PJD en colère contre le nouveau Code de la famille

Le parti de la justice et du développement (PJD) dirigé par Abdelilah Benkirane, affiche son opposition à la réforme du Code de la famille. Du moins, pour certaines propositions.

Khalid Naciri, ancien ministre marocain, s’éteint à l’âge de 77 ans

Khalid Naciri, ancien ministre de la Communication sous le gouvernement El Fassi et l’un des dirigeants du Parti du progrès et du socialisme (PPS), est décédé mercredi soir dans une clinique à Rabat à l’âge de 77 ans. Diplomate et communicant émérite,...

Maroc : les réformes des lois sur les libertés individuelles passent mal

Les réformes des lois sur les libertés individuelles initiées par le ministre de la Justice, Abdellatif Ouahbi sont loin de faire l’unanimité. Après le parti de la justice et du développement (PJD), parti de l’opposition, c’est au tour du parti de la...

Maroc : Abdelali Hamieddine, ancien parlementaire, condamné pour meurtre

La Cour d’appel de Fès a rendu son verdict dans l’affaire de l’ex-parlementaire Abdelali Hamieddine, qui vient d’être condamné à une peine de 3 ans de prison ferme.

Le PJD doit payer plus de 5 millions de dirhams

La Cour des comptes a récemment publié son rapport annuel sur l’audit des comptes des partis politiques pour l’année 2021. Selon ce rapport, le Parti de la justice et du développement (PJD) est en tête de liste des partis qui doivent rembourser des...

Code de la famille : les féministes marocaines face à l’opposition de Benkirane

Le secrétaire général du Parti justice et développement (PJD), Abdelilah Benkirane, a vivement critiqué le mouvement féministe qui milite pour l’égalité des sexes dans le cadre de la réforme du Code de la famille, estimant que son combat vise à...

Maroc : les démolitions sur les plages sont elles légales ?

Abdelouafi Laftit, ministre de l’Intérieur a été interpellé par Abdellah Bouanou, président du groupe parlementaire du Parti de la Justice et du Développement (PJD), sur le respect de la loi dans le processus de démolition de plusieurs résidences...

Le racket des gardiens de voitures au Maroc dénoncé

Le groupe parlementaire du Parti du progrès et du socialisme (PPS) exprime son inquiétude face à ce qu’il qualifie de “harcèlement” et “racket” dont sont victimes les automobilistes par les auto-proclamés gardiens de voitures.