Un milliard de dollars pour le contre-espionnage marocain

17 octobre 2012 - 14h42 - Maroc - Ecrit par : J.L

La Direction Générale des Études et de la Documentation (DGED), serait sur le point de devenir le plus puissant service de renseignements et de contre-espionnage en Afrique du nord.

La DGED ambitionne de mettre en place le plus grand et le plus organisé réseau de renseignement au Maghreb, pour faire face aux mutations survenues au Maroc, mais aussi dans d’autres pays de la région, notamment les coups d’états ayant fait tomber les régimes de Khaddafi en Libye et de Ben Ali en Tunisie.

Pour concrétiser son projet, la DGED s’appuie sur des financements provenant des pays du Golfe, avec un budget avoisinant un milliard de dollars par an, révèle le quotidien libanais Ad-Diyar.

A l’avenir, la DGED travaillera plus étroitement avec ses homologues dans les pays arabes, pour s’opposer aux dangers qui pourraient menacer la sécurité de ces pays.

Cette mesure serait à l’ordre du jour de la tournée du Roi Mohammed VI dans le Golfe, où les observateurs s’attendent à une importante décision concernant les relations du Maroc avec les pays du Conseil de Coopération des pays du Golfe.

La DGED, département rattaché directement au palais royal, est dirigé depuis 2005 par Mohamed Yassine Mansouri, un des anciens compagnons de classe du Roi Mohammed VI.

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Mohammed VI - Défense - Armement - Conseil de coopération du Golfe (CCG) - Direction Générale des Études et de la Documentation (DGED) - Mohamed Yassine Mansouri - Espionnage

Ces articles devraient vous intéresser :

Aide au logement : un vrai succès chez les MRE

Près de 20% des potentiels bénéficiaires du nouveau programme l’aide au logement lancé par le roi Mohammed VI en octobre dernier sont des Marocains résidant à l’étranger (MRE).

Sahara : un drone marocain abattu par le Polisario ?

Des images montrant un drone prétendument marocain abattu par le Polisario dans le Sahara circulent sur les réseaux sociaux. De quoi s’agit-il en réalité ?

Fouzi Lekjaa nommé par le roi Mohammed VI président du Comité Coupe du Monde 2030

Le roi Mohammed VI a nommé Fouzi Lekjaa à la tête du comité d’organisation de la partie marocaine de la Coupe du monde, suite à l’annonce du choix de la candidature tripartite Maroc-Espagne-Portugal pour l’organisation du mondial de 2030.

Les chrétiens marocains contraints de vivre leur foi en secret

Les chrétiens marocains sont rejetés par leurs familles et la société. Bien que la Constitution de 2011 garantisse la liberté de conscience, la pratique d’une religion autre que l’islam sunnite est passible d’une peine pouvant aller jusqu’à trois ans...

Le roi Mohammed VI félicite l’équipe du Maroc de football

Le roi Mohammed VI a adressé un message de félicitations aux membres de l’équipe nationale de football suite à leur exploit à la Coupe du Monde de la FIFA, qui s’est déroulée au Qatar.

Quand Jeune Afrique encense Mohammed VI

Dans une analyse, François Soudan, directeur de la rédaction du magazine Jeune Afrique, a décortiqué le règne de Mohammed VI, mettant en avant la détermination, la vision claire et le bon sens du monarque marocain qui a su s’adapter aux exigences du...

Le Maroc a déjà investi 25 millions d’euros dans l’exploration pétrolière cette année

Le Maroc, à travers l’Office national marocain des hydrocarbures (ONHYM), a investi, entre janvier et septembre, 275 millions de dirhams (25 millions d’euros) dans l’exploration pétrolière.

Des prières rogatoires dans les synagogues marocaines

Après les mosquées, c’est au tour des synagogues au Maroc d’accueillir des prières rogatoires en faveur de la pluie.

Maroc-Israël : deux ans de relations fructueuses, selon Alona Fisher-Kamm

Mardi a été célébré le deuxième anniversaire de la reprise des relations entre le Maroc et Israël. Une occasion pour Alona Fisher-Kamm, cheffe par intérim du bureau de liaison de Tel-Aviv à Rabat, de faire le bilan de ce rapprochement.

Le Maroc investit massivement dans sa défense et son industrie militaire

Le budget du ministère marocain de la Défense nationale devrait atteindre 124,7 milliards de dirhams l’année prochaine, selon le Projet de loi de finances (PLF) 2024. Un budget en hausse d’environ 5 milliards de dirhams par rapport à 2023.