Coronavirus au Maroc : les hôpitaux craignent les contaminations en cascade

21 juillet 2020 - 17h30 - Maroc - Ecrit par : G.A

Les chiffres des nouveaux cas de contamination au Covid-19 sont à la hausse dans certaines villes comme Fès et Tanger. La situation inquiète les professionnels de la santé qui insistent sur le respect des mesures de sécurité sanitaire.

Mohamed Mounir Mikou est médecin et membre de la Société marocaine d’anesthésie, d’analgésie et de réanimation. Il est en contact permanent avec ses collègues dans plusieurs villes du Royaume. Ils ont pour mission de suivre l’évolution de l’épidémie, alerter et conseiller les citoyens et responsables. Selon leurs observations, «  les cas difficiles occupent 7% de la capacité litière de la réanimation  », et l’évolution rapide des nouveaux cas positifs est très préoccupante, en ce sens que «  les hôpitaux ne pourraient pas supporter des contaminations en cascade », rapporte L’Economiste.

Ainsi, pour éviter que la situation ne se détériore, «  les autorités ont renforcé l’arsenal existant, tant en personnel, qu’en matériel médical, afin de se préparer à toute éventualité. Même les médecins du privé ont été appelés à la rescousse, et « l’autorité mettra en place une communication plus intense pour encourager le dépistage ».

Par ailleurs, des brigades spéciales ont été constituées pour veiller au respect des mesures sanitaires. Dans certaines villes, le non-respect de ces mesures peut vous coûter 300 DH. Les patrons d’entreprises sont invités à se défaire momentanément de leurs employés qui présentent des maladies chroniques, afin de protéger le reste de leur personnel. Certains chefs d’entreprise affirment « travailler avec la peur au ventre ». « Nous avons du mal à amorcer cette reprise, tant espérée et voulue par les pouvoirs publics. Surtout qu’on est menacés de mise en demeure, de fermeture de nos usines et peut-être de poursuites judiciaires, malgré tous les efforts consentis », précise la même source.

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Fès - Tanger - Santé - Coronavirus au Maroc (Covid-19) - Déconfinement au Maroc

Aller plus loin

Coronavirus au Maroc : une mission parlementaire pour contrôler les hôpitaux

Les députés istiqlaliens se préparent à effectuer une mission parlementaire dans certains hôpitaux dédiés au coronavirus, dont l’hôpital Mamounia à Marrakech. Cette décision...

Ça grogne dans le rang des infirmiers marocains

Face à l’augmentation des cas de contamination au Covid-19 et aux conditions de travail pénibles, le Mouvement des infirmiers et des techniciens de la santé au Maroc entendent...

Covid-19 au Maroc : crainte d’une deuxième vague

Les autorités marocaines ne cessent d’appeler les citoyens à faire preuve de responsabilité et de patriotisme dans le respect de mesures préventives. Après les ministres, c’est...

Ces articles devraient vous intéresser :

Covid-19 : les Marocains désertent les centres de vaccination

Au Maroc, ce n’est plus la grande affluence dans les centres de vaccination. La stabilité de la situation épidémiologique semble expliquer ce désintérêt des Marocains pour la vaccination contre le Covid-19.

Le jeûne du ramadan est-il compatible avec le diabète ?

Quel est l’impact du jeûne de ramadansur la santé d’un fidèle diabétique et quels sont les risques encourus ? Abdul Basit et Yakoob Ahmedani, tous deux médecins, donnent leur avis sur cette question qui préoccupe de nombreux fidèles musulmans.

Au Maroc, 20% des entreprises de transport touristique mettent la clé sous le paillasson

Les entreprises de transport touristique n’ont pas pu se refaire une bonne santé financière après la crise sanitaire liée au Covid-19 qui a touché de plein fouet le secteur. Conséquence : près de 20 % d’entre elles se voient contraintes de mettre la...

Le Maroc ouvre ses portes aux médecins étrangers

Des médecins étrangers pourront bientôt exercer au Maroc. C’est ce que vient de confirmer le ministre de la Santé Khaled Ait Taleb.

Pénurie de médecins au Maroc : Le système de santé à bout de souffle

La pénurie de médecins persiste au Maroc. Par ailleurs, la réduction de la durée de formation en médecine suscite actuellement une vive protestation de la part des étudiants.

Le Maroc face à la menace de la « Poufa », la cocaïne des démunis

Le Maroc renforce sa lutte contre la « Poufa », une nouvelle drogue bon marché, connue sous le nom de cocaïne des pauvres », qui a non seulement des répercussions sociales, notamment la séparation des familles et une augmentation des suicides et des...

Le Maroc teste un système de santé intelligent

Le Maroc prévoit d’installer un « système de santé intelligent » dans les centres de santé des régions de Rabat-Salé-Kénitra (16), Fès-Meknès (15), Beni Mellal-Khénifra (11) et Draâ-Tafilalet (11). Cette première phase du projet devrait nécessiter un...

Cancer : le premier test de dépistage 100% marocain bientôt commercialisé

Les premiers kits de dépistage du cancer, produits localement au Maroc, seront bientôt mis sur le marché. Le pays procède actuellement aux derniers tests de cette innovation afin de s’assurer de leur efficacité.

Maria, la sage-femme miraculée qui a aidé à accoucher pendant le séisme

Une sage-femme a aidé des femmes à accoucher au milieu du puissant et dévastateur séisme survenu le 8 septembre au Maroc qui a fait près de 3000 morts, plus de 5000 blessés et détruit des milliers de maisons.

Près d’un tiers des Marocains ont connu une dépression

Le ministère de la Santé initie un projet dont la mise en œuvre permettra de répondre aux besoins des 48,9 % des Marocains âgés de plus de 15 ans qui connaissent, ou ont déjà connu, des signes de troubles mentaux et psychiques.