Recherche

Coronavirus : face à l’incivisme, les autorités ferment plusieurs quartiers à Casablanca

© Copyright : DR

15 mai 2020 - 12h00 - Maroc - Par: Bladi.net

Entre le mardi 12 mai et le mercredi 13 mai, Casablanca a enregistré à elle seule, 62 cas positifs au covid-19, sur les 94 cas détectés au total, sur le plan national. Cette explosion de contamination due au non-respect des mesures barrières par les populations, a amené les autorités publiques à prendre des mesures drastiques.

Casablanca est de loin la ville la plus touchée du royaume par la pandémie du coronavirus. Malgré cela, les Casablancais foulent aux pieds les consignes de prévention. Pour éviter le pire, les autorités locales ont procédé dans la journée du mercredi 13 mai, à la fermeture de plusieurs quartiers, informe Hespress. Il s’agit notamment du grand boulevard Al Qods ou encore Zerktouni. À en croire la même source, ces endroits ont connu une circulation anormale pendant ce mois de Ramadan, alors que le confinement est toujours en vigueur.

Selon les confidences d’une habitante d’Al Qods, "en temps normal, le Bd Al Qods est très vivant, très animé. Mais depuis le début du confinement, compte tenu de la psychose qui s’est installée chez les gens, le boulevard a été déserté. Cependant, et depuis le début du mois sacré, il y a eu un mouvement anormal. Le boulevard s’est à nouveau rempli, les souks et grandes surfaces ont été envahis et les gens ont commencé à sortir comme si de rien n’était. Pour moi, la réaction des autorités est justifiée, même si elle vient un petit peu en retard".

D’après les autorités, la fermeture du Boulevard Al Qods dans la circonscription de Ain Chock, se justifie. Ici, une hausse des cas confirmés au covid-19 a été enregistrée suite aux funérailles d’un jeune homme, mettant à rude épreuve les mesures de prévention et la sensibilisation. Face à ce constat, le chef de l’annexe administrative Ain Chock, a été suspendu, sous réserve des résultats de l’enquête administrative en cours pour situer les responsabilités. Au centre de Casablanca, le grand boulevard Zerktouni n’a pas échappé à la fermeture. Selon les témoignages de certains habitants qui se sont confiés à Hespress, quelques citoyens se sont permis de sortir faire les courses "en famille" ou encore, "pour profiter d’une balade en voiture", risquant ainsi leurs vies et celles des autres.

Avant Casablanca, plusieurs quartiers de la capitale Rabat, ont fait également les frais de la colère des autorités publiques pour les mêmes raisons. Il s’agit notamment du quartier "Takadom", ou encore "Nahda". Toutes ces mesures fermes n’ont pas manqué de soulever des réactions chez les internautes qui, unanimement, ont condamné l’attitude des populations, tout en appelant les forces de l’ordre à "boucler les quartiers à forte densité démographique et mettre des véhicules militaires blindés pour instaurer le respect strict du confinement et contrôler les mouvements de la foule".

Mots clés: Casablanca , Rabat , Coronavirus au Maroc (Covid-19)

Bladi.net

Bladi.net - 2022 - - A Propos - Contact