Recherche

Coronavirus : la surveillance des aéroports est-elle rigoureuse ?

© Copyright : DR

28 février 2020 - 22h30 - Maroc

Il y a quelques jours encore, les autorités assuraient du sérieux mis dans le contrôle aux différentes portes d’entrées du royaume. Mais selon des témoignages reçus il y a un certain relâchement du dispositif sécuritaire mis en place aux postes-frontières.

Les Marocains provenant de l’étranger se plaignent de la légèreté avec laquelle le contrôle est effectué aux différents aéroports du royaume. La situation est d’autant plus difficile à comprendre quand on sait que la menace est toujours réelle, et que le virus, plus que jamais, se rapproche des frontières marocaines. Hespress que cite article19.ma, donne le cas d’un Marocain venant d’Italie, qui prétend que les autorités de l’aéroport Mohammed V de Casablanca "se sont uniquement contentés de distribuer un formulaire à remplir" par les voyageurs en provenance de divers pays pour spécifier les pays de leurs provenances et de leurs transits, "sans qu’un examen médical soit effectué".

Ce qui est encore plus grave, ce même voyageur, en provenance d’un pays où plusieurs cas ont été signalés, et plusieurs villes mises en quarantaine, affirme « "n’avoir rencontré à son arrivée vers 23 h 30, à l’aéroport de Casablanca, aucune équipe médicale sur place". Que sont devenues les mesures draconiennes dont parlait le ministère de la Santé, et qui devraient permettre de détecter tout cas de contamination parmi ceux qui foulent le sol marocain, en provenance des pays touchés par l’épidémie ?

À ce sujet, Bouazza Kherrati, le président de la Fédération marocaine des droits des consommateurs, affirme avoir reçu de nombreuses plaintes de citoyens marocains, dont certains venant d’Italie, sont surpris par l’absence des procédures de contrôle médical nécessaires pour faire face à la propagation du Coronavirus. Pour eux, les formulaires remplis par les passagers, ne sont pas suffisants. Kherrati estime nécessaire de mobiliser des cadres médicaux dans les aéroports et de traiter le problème avec une grande fermeté au niveau des frontières maritimes et terrestres, surtout au niveau des postes de passage de Ceuta, de Melilla et de Guergarat.

Face à l’inquiétude soulevée par plusieurs citoyens, le leader du PAM, Abdellatif Ouahbi, s’est joint aux chefs de l’Istiqlal et du PPS pour convoquer d’urgence le ministre de la Santé, Khalis Aït Taleb, au Parlement. Il doit se prononcer sur "le dispositif de prévention sanitaire mis en place au Maroc contre une éventuelle propagation du Coronavirus".

Bladi.net

Bladi.net - 2020 - Archives - A Propos - Contact